La sélection Instagram #55

La sélection Instagram #55

Artem Pozdniakov

Directeur artistique moscovite, Artem Pozdniakov partage avec ses abonnés des images minimalistes aux couleurs pop … et toujours décalées. Art contemporain ironique et provocateur, le compte d’Artem est aussi une réflexion sur la société notamment avec l’une de ses photos où il fait passer un cerveau au presse-agrumes. 

Découvrir son travail

Fisheye Magazine | La sélection Instagram #55
© Artem Pozdniakov / Instagram
Fisheye Magazine | La sélection Instagram #55
© Artem Pozdniakov / Instagram

Yann Rabanier

Portraitiste de Libération et Télérama, Yann Rabanier expose ses très belles photos de célébrités, à la lumière si particulière, sur son compte. Devenue photographe par péché d’orgueil après une remarque négative de son oncle sur ses clichés, il chérit les portraits car ils sont une excuse pour rencontrer des gens.

Découvrir son travail

Fisheye Magazine | La sélection Instagram #55
© Yann Rabanier / Instagram
Fisheye Magazine | La sélection Instagram #55

William Daniels

Lauréat de nombreux grands prix, William Daniels est photographe pour Le Monde, le Time et National Geographic. Il dévoile les coulisses de son métier, principalement en Afrique, mais aussi des moments ordinaires et poétiques de son quotidien en France.

Découvrir son travail

Fisheye Magazine | La sélection Instagram #55
© William Daniels / Instagram
Fish Eye Magazine | Dans la semaine de Fisheye : du 3 octobre au 9 octobre
© William Daniels / Instagram

Anze Osterman

Des voyages, la nature sauvage, des scènes muettes au coin d’un feu en bord de plage, les couchers du soleil, des expéditions en barque… Le compte d’Anze est comme celui de nombreux autres photographes sur Insta, qui cartonnent avec leurs clichés grandioses dans des coins perdus. Sauf que Anze connaît de petites épiphanies, distillées comme autant de moments de grâce – discrets – sur son fil.

Découvrir son travail

Fisheye Magazine | La sélection Instagram #55
© Anze Osterman / Instagram
Fisheye Magazine | La sélection Instagram #55
© Anze Osterman / Instagram

Tori Ferenc

On parlait plus haut de moments de grâce : il n’y a que ça sur le compte Instagram de Tori, jeune photographe londonienne. Elle explore sa capitale à la recherche de rencontres et de visages. Pour elle, la photographie c’est regarder l’autre. Et c’est flagrant dans sa très belle série en noir et blanc prise au Rolleiflex.

Découvrir son travail

Fisheye Magazine | La sélection Instagram #55
© Tori Ferenc / Instagram
Fisheye Magazine | Visages londoniens
© Tori Ferenc

Merel Photography

Merel est une très belle artiste, qui compose des expériences visuelles. Un noir et blanc très doux, des jeux d’ombre et de lumière, des trompe- l’œil, des textes, des dessins… Il y a de tout sur son compte et c’est savamment orchestré.

Découvrir son travail

Fisheye Magazine | La sélection Instagram #55
© Merel Waagmeester / Instagram
Fisheye Magazine | La sélection Instagram #55
© Merel Waagmeester / Instagram
Explorez
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
22 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil d’Andrea Sena : faire la fête, pas la guerre
© Andrea Sena
Dans l’œil d’Andrea Sena : faire la fête, pas la guerre
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Andrea Sena, qui s’est attachée à capturer la fête comme acte de résistance en temps de guerre. Pour...
19 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill