La sélection Instagram #65

29 novembre 2016   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #65

Fred Hirschman

Il y a toujours un détail qui attire l’œil dans les images de Fred Hirschman. Ces paysages ne sont jamais parfaits, et souvent atypiques. Car Fred recherche avant tout le singulier qui façonne et se cache dans le quotidien.

Découvrir son travail

Fisheye Magazine | La sélection Instagram #65
© Fred Hirschman / Instagram
Fisheye Magazine | La sélection Instagram #65
© Fred Hirschman / Instagram

Randy P Martin

Si vous recherchez des images qui vous coupent le souffle, allez donc faire un tour sur ce compte Instagram. Souvent en voyage, Randy dévoile des clichés magnifiques de ses périples dans le monde.

Découvrir son travail

Fisheye Magazine | La sélection Instagram #65
© Randy P. Martin / Instagram
Fisheye Magazine | La sélection Instagram #65
© Randy P. Martin / Instagram

Philip Montgomery

Philip Montgomery est photo reporter. Récemment, il a couvert la campagne présidentielle américaine pour le New Yorker. Avec une écriture très affirmée, il présente sur son compte Instagram des images surprenantes de la vie politique Outre-Atlantique. Ses portraits en noir et blanc et au flash théâtralisent un évènement beaucoup observé et commenté.

Découvrir son travail

Fisheye Magazine | La sélection Instagram #65
© Philip Montgomery / Instagram
Fisheye Magazine | La sélection Instagram #65
© Philip Montgomery / Instagram

James Perolls

James Perolls est originaire de Brighton, en Angleterre. Autodidacte, il s’est dirigé vers les portraits de mode. Il parvient très vite à mettre ses modèles à l’aise et une atmosphère unique se dégage de chacune de ses images. Son approche subtile de la couleur et du contraste plonge le spectateur en douceur dans la scène.

Découvrir son travail

Fisheye Magazine | La sélection Instagram #65
© James Perolls / Instagram
Fisheye Magazine | La sélection Instagram #65
© James Perolls / Instagram

Olga de la Iglesia

On reconnait son style aux couleurs pastel qu’ont chacune de ses photos. Olga de la Iglesia, photographe espagnole, a fait de la douceur une marque de fabrique. Ses portraits sont empreints de rêverie et de poésie et ses voyages donnent au spectateur une sensation d’apaisement.

Découvrir son travail

Fisheye Magazine | La sélection Instagram #65
© Olga de la Iglesia / Instagram
Fisheye Magazine | La sélection Instagram #65
© Olga de la Iglesia / Instagram

Ana Cuba

On découvrait Ana Cuba il y a plus d’un an en publiant sa série Third Wheel en portfolio. Son compte Instagram aussi vaut le détour : la photographe parvient à sublimer des scènes ordinaires du quotidien dans des compositions impeccables aux couleurs très vives.

Découvrir son travail

Fisheye Magazine | La sélection Instagram #65
© Ana Cuba / Instagram
Fisheye Magazine | La sélection Instagram #65
© Ana Cuba / Instagram
Explorez
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
© Pauline Suzor / Instagram
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
Cette semaine, notre sélection Instagram vous plonge au cœur d'un évènement folklorique, festif et coloré : le carnaval. Retrouvez, en ce...
20 février 2024   •  
PhotoBrussels : la capitale belge fait son festival
© Jacques Sonck / Courtesy Gallery FIFTY ONE
PhotoBrussels : la capitale belge fait son festival
La 8e édition du Photo Brussels Festival vient d’ouvrir dans la capitale européenne. Avec au menu 56 expositions réunissant 300 artistes...
07 février 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Kidnapping, animaux-espions et bad trip au LSD : la séance de rattrapage Focus !
© Karolina Wojtas
Kidnapping, animaux-espions et bad trip au LSD : la séance de rattrapage Focus !
Paysages japonais, matchs de catch mexicains, guerre centenaire, religions futuristes, soirées érotiques, amitiés artificielles… Comme...
07 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Dans Élan, Nico Therin ancre les « moments d’apesanteur »
© Nico Therin
Dans Élan, Nico Therin ancre les « moments d’apesanteur »
Influencé par l’écriture documentaire, Nico Therin trouve l’inspiration dans la narration des moments ordinaires, ceux qui charment par...
02 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
22 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
© Deborah Turbeville
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
Photocollages est la première grande rétrospective consacrée à l’icone Deborah Turbeville. Artiste révolutionnaire, Turbeville a...
21 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina