L’art de la cover

28 août 2019   •  
Écrit par Lou Tsatsas
L'art de la cover

Hollie Fernando, installée au Royaume-Uni, photographie régulièrement des musiciens. Des créations poétiques, révélant avec finesse l’identité de chaque artiste.

C’est à l’âge de 15 ans que la photographe britannique Hollie Fernando, née en 1991, a découvert le 8e art. « J’avais trouvé un vieux boîtier de mon père et passé l’été à apprendre à m’en servir », se souvient-elle. L’année suivante, l’artiste étudiait le média dans une école professionnelle et décidait qu’elle voulait vivre de ses images. Aujourd’hui, la photographe réalise des commandes pour des magazines et des musiciens, tout en développant des projets plus personnels. « Je travaille sur tout ce qui est lié de près ou de loin à l’humain », précise-t-elle.

C’est dans son école qu’elle capture des musiciens pour la première fois. « J’ai commencé à composer mon portfolio en offrant des shootings gratuits à mes amis musiciens », confie-t-elle. Un aspect singulier de son travail, plus décontracté que ses commandes, et plus structuré que ses travaux intimes. « Mais je construis toujours mes images de manière à ce qu’elles deviennent des détails d’une histoire. Je prépare toujours la conception des mises en scène en amont, afin de pouvoir travailler ma connexion au modèle lorsque je suis face à lui », explique-t-elle.

Une partition visuelle

Mais comment cerner son sujet ? Peut-on condenser l’œuvre musicale d’un artiste en une seule photographie ? Pour Hollie Fernando, réaliser des pochettes de disques demande une certaine créativité. « L’image doit illustrer la musique que composent les artistes. J’adore leur demander des anecdotes, connaître d’infimes détails sur les étapes de la production afin de les transformer en fragments visuels », confie la photographe. Inspirée par la peinture, elle aime transformer ces informations en allégories ; comme une partition visuelle fusionnant avec les instruments. La pochette du groupe alternatif Our Girl venu de Brighton, par exemple, met en scène les artistes dans une atmosphère éthérée. « Une mise en scène qui alimente le mystère », commente la photographe. Atmosphériques et nostalgiques, les morceaux du groupe subliment le cliché, nous transportant dans un univers intemporel, influencé par le shoegaze – un mouvement de rock indépendant datant des années 1980-1990.

Énigmatiques et colorées, les créations d’Hollie Fernando rendent hommage aux artistes qui passent devant son objectif. Qu’elle réalise des pochettes ou simplement des portraits de musiciens, elle parvient à révéler l’identité des compositeurs, métamorphosant chaque pose en une mise en scène travaillée, fourmillant de clins d’œil créatifs. Une collection de belles collaborations.

© Hollie Fernando© Hollie Fernando

à g. Our Girl, à d. Circa Waves

© Hollie Fernando© Hollie Fernando

à g. Wolf Alice, à d. Lemon Twigs

© Hollie Fernando

Barns Courtney

© Hollie Fernando© Hollie Fernando

à g. Laura Marling, à d. Champs

© Hollie Fernando

Circa Waves

© Hollie Fernando

Explorez
L’écocide en ligne de mire
© Oleksandra Zborovska, When The River Left The Shores, 2023
L’écocide en ligne de mire
Ce terme est brutalement réapparu dans l’actualité avec la guerre en Ukraine et la destruction du barrage de Kakhovka, dans le sud du...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
© Edwige Lamy
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
Comment capter le mystère au sein du vivant ? Comment retranscrire la mutabilité infinie de nos identités ? Cette année, du 16 mars au 14...
26 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
© Alban Dejong
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
Jusqu’au 17 mars 2024, le collectif LesAssociés présente l’exposition 600° au cœur de l’Espace Saint-Rémi, à Bordeaux. Un récit choral...
15 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
© Annabelle Foucher
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
Le temps de L’Étoffe de l’être, les œuvres d’Annabelle Foucher, lauréate du Grand Prix Picto de la Photographie de mode en 2023, se...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
L’écocide en ligne de mire
© Oleksandra Zborovska, When The River Left The Shores, 2023
L’écocide en ligne de mire
Ce terme est brutalement réapparu dans l’actualité avec la guerre en Ukraine et la destruction du barrage de Kakhovka, dans le sud du...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
05:04
© Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Henri Kisielewski analyse, au cœur de Non Fiction, la puissance narrative de la...
28 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
© Abhishek Khedekar 2023 courtesy Loose Joints
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
Pendant plusieurs années, Abhishek Khedekar s’est immiscé dans le quotidien d’une communauté nomade indienne composée d’une centaine de...
28 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas