Le soldat parfait n’existe pas

04 juin 2015   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Le soldat parfait n'existe pas
En réaction à l’instauration du service militaire obligatoire en Lituanie, une photographe a capturé les visages de jeunes lituaniens en larmes.

Par peur que la crise en Ukraine ne se répande le long de la mer Baltique, le parlement lituanien a réinstauré le service militaire obligatoire au mois de mars dernier. Cette loi, très controversée dans le pays, a poussé deux artistes à réagir à travers le projet photo They won the lottery (en français, “Ils ont gagné à la loterie”). Beata Tiskevic-Hasanova, actrice et présentatrice télé, et Neringa Rekasiute, photographe et étudiante en sciences politiques, ont ainsi réuni 14 hommes âgés de 17 à 28 ans et ont réalisé le portrait de chacun d’entre eux en larmes dans leur uniforme militaire.

Image extraite de la série "The won the lottery" / © Neringa Rekasiute
Vytenis, 18 ans: “Faire mon service militaire n’est pas une mauvaise idée. Parfois, je manque de courage et d’endurance. Si je réussissais à supporter l’armée, ça pourrait me faire du bien. Une de mes amies est devenue soldat volontaire, j’ai trouvé ça très inspirant.” / Image extraite de la série “They won the lottery” / © Neringa Rekasiute

Le 11 mai, plus de 37 000 hommes âgés de 19 à 26 ans ont eu la surprise de découvrir, au réveil, leur nom sur la liste des appelés au service militaire obligatoire. Surnommée “la loterie”, cette liste compte 3000 recrues pour l’année 2015. Toutes n’étaient pas partantes et certaines ont osé partager leurs émotions sur les réseaux sociaux s’exposant alors à une violente réaction de la part de l’opinion publique. “Lâches”, “efféminés”, “irrespectueux”… Les insultes n’ont pas cessé de pleuvoir contre ces jeunes qui ne souhaitaient pas intégrer l’armée.

Image extraite de la série "The won the lottery" / © Neringa Rekasiute
Vytautas, 27 ans: “L’armée ne fera pas de toi un homme: si tu es un crétin, tu resteras un crétin.” / Image extraite de la série “They won the lottery” / © Neringa Rekasiute

Face à tant de négativité, la photographe et l’actrice lituaniennes ont souhaité répondre de manière créative. Pour les deux artistes, il s’agit de montrer à quel point les stéréotypes genrés peuvent être dangereux. “On attend d’un homme qu’il soit rationnel, impassible et agressif alors qu’il faudrait au contraire le laisser exprimer ses émotions et ne pas le forcer à jouer un rôle archaïque” alerte Neringa Rekasiute. En dessous de chacun de ces portraits à la mise en scène identique, les modèles ont partagé une réflexion sur la virilité et son lien avec l’armée. De quoi faire réfléchir sur la vision des hommes qu’a la société.

_MG_1914_neringa_fisheyelemag_MG_1961_neringa_fisheyelemag_MG_1979_neringa_fisheyelemag_MG_2016_neringa_fisheyelemag_MG_2076_neringa_fisheyelemag_MG_2119_neringa_fisheyelemag_MG_2170_neringa_fisheyelemag_MG_2181_neringa_fisheyelemag_MG_2235_neringa_fisheyelemag_MG_2293_neringa_fisheyelemag_MG_2334_neringa_fisheyelemag_MG_2388_neringa_fisheyelemag

En (sa)voir plus

→ Notre entretien avec le photographe Rafael Yaghobzadeh au sujet de l’Ukraine

→ Un article de Courrier International sur le service militaire obligatoire en Lituanie

 

Explorez
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
12 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Glauco Canalis : une allumette pour tout embraser
© Glauco Canalis
Glauco Canalis : une allumette pour tout embraser
Photographe italien résidant à Londres, Glauco Canalis présente The Darker the Night, the Brighter the Stars [Plus la nuit est sombre...
10 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Les coups de cœur #487 : Jaewon Choi et Léna Charlon
© Léna Charlon
Les coups de cœur #487 : Jaewon Choi et Léna Charlon
Jaewon Choi et Léna Charlon, nos coups de cœur de la semaine, utilisent leur boîtier à des fins de documentation. Le premier immortalise...
08 avril 2024   •  
Le sport à l'honneur de la nouvelle édition du festival l'Œil urbain !
Le siège de la Compagnie nationale d'assurance à Mossoul par l'architecte Irakien Rifat Chadirji. 2018 © Charles Thiefaine / Courtesy of Festival l'Œil urbain
Le sport à l’honneur de la nouvelle édition du festival l’Œil urbain !
Du 6 avril au 11 mai prochain à Corbeil-Essonnes, l’Œil urbain revient pour une 12e édition. Fidèle à sa ligne éditoriale accordant une...
05 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
12 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Bodyland : déluge de chairs
© Kristina Rozhkova
Bodyland : déluge de chairs
C’est l’Amérique contemporaine que Kristina Rozhkova photographie dans sa série Bodyland. Une Amérique de la peau orange comme le...
12 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
© Robin Lopvet
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
Du 17 février au 5 mai 2024, Robin Lopvet présente sept séries qui ont toutes en commun l’utilisation de la retouche numérique et/ou de...
11 avril 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas