Le voyage selon Maximilian Virgili

08 mars 2019   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Le voyage selon Maximilian Virgili

Établi à Berlin, Maximilian Virgili est photographe free-lance et directeur de photographie. C’est durant ses études à l’université que l’artiste s’est essayé par hasard au huitième art. « Et puis, après une expérience incroyable durant une exposition de Joel Sternfeld, suivie d’un stage avec Peter Granser, le média ne m’a plus quitté : j’ai déménagé dans la capitale allemande pour travailler en tant que photographe », raconte Maximilian Virgili. Si l’auteur réalise quelques commandes, il préfère se consacrer à des projets personnels durant son temps libre. « Je capture souvent ce qui me frappe émotionnellement. Des détails qui reflètent ma personnalité ou mes désirs, confie-t-il. J’espère toujours que le regardeur ressentira également ces émotions, pour que je me lie à lui. » Globe-trotteur, Maximilian Virgili voyage d’un bout à l’autre du monde. « Je suis attiré par les paysages et la diversité culturelle, précise-t-il. Je ne cherche jamais à reproduire un cliché vu mille fois, mais simplement à capturer mon périple de manière personnelle. » Tantôt symétriques et minimalistes, tantôt folles et poétiques, les images du photographe retracent un road-trip singulier.

© Maximilian Virgili

© Maximilian Virgili© Maximilian Virgili

© Maximilian Virgili© Maximilian Virgili© Maximilian Virgili© Maximilian Virgili© Maximilian Virgili

© Maximilian Virgili© Maximilian Virgili

© Maximilian Virgili© Maximilian Virgili

© Maximilian Virgili

Explorez
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
© Claire Jaillard
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
Le 6 juillet s’est clôturé la première semaine des Rencontres d’Arles 2024. À la cour de l’Archevêché, lieu historique du...
13 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les images de la semaine du 01.07.24 au 07.07.24 : cap sur Arles !
© Joachim Haslinger, Tribute to Egon Schiele, 2022 courtesy www.atelierjungwirth.com
Les images de la semaine du 01.07.24 au 07.07.24 : cap sur Arles !
C’est l’heure du récap‘ ! Cette semaine, Fisheye se plonge dans la 55e édition des Rencontres d'Arles et revient sur quelques-unes de ses...
07 juillet 2024   •  
Écrit par Milena Ill
La vitalité des ama se diffuse dans le langage visuel d'Uraguchi Kusukazu
© Uraguchi Kusukazu. Au large, 1974. Avec l’aimable autorisation d’Uraguchi Nozomu.
La vitalité des ama se diffuse dans le langage visuel d’Uraguchi Kusukazu
Des photographies inédites de la monumentale archive d’Uraguchi Kusukazu prennent vie aux Rencontres d’Arles. Le photographe japonais a...
04 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Wagon-bar : les grandes lignes de la restauration ferroviaire
Petite restauration servie au bar Corail, 1985. © Fonds de dotation Orient Express
Wagon-bar : les grandes lignes de la restauration ferroviaire
Historien des chemins de fer et spécialiste du patrimoine ferroviaire et industriel, Arthur Mettetal présente Wagon-bar aux Rencontres...
03 juillet 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 08.07.24 au 14.07.24 : visions du futur
© Damien Krisl
Les images de la semaine du 08.07.24 au 14.07.24 : visions du futur
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes de Fisheye sondent le futur en interrogeant le temps présent.
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Lorine © Hélène Mastrandréas
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Après avoir perdu une partie de son autonomie, la photographe de réalisatrice Hélène Mastrandréas réalise que sa vie a changé à jamais....
13 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
© Claire Jaillard
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
Le 6 juillet s’est clôturé la première semaine des Rencontres d’Arles 2024. À la cour de l’Archevêché, lieu historique du...
13 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Géographie de la domination : l'horreur vue du ciel
© Paul Mesnager
Géographie de la domination : l’horreur vue du ciel
Projet multiforme à la croisée du livre et de l’exposition virtuelle, Géographie de la domination nous fait prendre de la hauteur pour...
12 juillet 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin