L’équipe de Fisheye partage ses coups de coeur : Bastiaan Woudt

05 janvier 2022   •  
Écrit par Fisheye Magazine
L’équipe de Fisheye partage ses coups de coeur : Bastiaan Woudt

Découverte récente, coup de foudre artistique, ou même artiste phare… Dans chaque numéro, différents membres de l’équipe Fisheye prennent la parole et partagent leur obsession photographique du moment. Lumière aujourd’hui sur Bastiaan Woudt, choisi par Sylvie Rubio, responsable social media.

En découvrant les photos de Bastiaan Woudt, je suis tout de suite fascinée par la puissance de son monochrome. De ces teintes noires, profondes et charbonneuses naissent des lignes franches ou floues qui dessinent des femmes et des hommes. Ces compositions minimalistes font disparaître le monde qui nous entoure pour ne garder que l’émotion d’un geste ou d’un regard. Le subtil jeu d’ombres et de lumière donne à chacun de ses sujets une présence impressionnante. Dans ses portraits, certains visages sont photographiés flous, d’autres émergent à peine de l’obscurité. Parfois le regard est frontal, parfois il est fuyant. C’est l’intuition et l’émotion qui guident l’œil du photographe des dunes du Sahara aux plus grandes villes. Bastiaan Woudt nous fait découvrir une galerie de portraits cosmopolites et contrastés qui ont pourtant quelque chose d’universel. Chaque photographie me plonge dans l’intériorité d’un inconnu, je bascule dans un monde intime et secret. J’ai l’impression de deviner un peu de leurs vies et leurs histoires. Parmi tous les portraits que je vois défiler, celui-ci m’interpelle. La tête immergée dans l’eau, Ambre, son modèle, est comme à la frontière entre deux mondes. Les lignes se transforment à la pointe de ses cheveux pour laisser deviner un ailleurs flou et énigmatique. Le monde en surface se tait pour laisser place à un plongeon introspectif. J’aime l’idée que la photographie me transporte dans ces instants fugaces où l’on est en soi.

Cet article est à retrouver dans Fisheye #50, disponible ici

© Bastiaan Woudt

© Bastian Woudt

Explorez
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
© Lauren Gueydon
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
Tetiana Tytova et Lauren Gueydon, nos coups de cœur de la semaine, s’intéressent toutes deux à la photographie de mode. La première s’en...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
© Feng Li
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
Connu pour sa photographie de rue insolite, l’artiste chinois Feng Li présente à travers Pig un aspect plus intimiste de son existence....
19 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Sophie Calle, étrangeté et lapins nains : dans la photothèque de Caroline Heinecke
Un événement photographique que tu n’oublieras jamais ? © Caroline Heinecke
Sophie Calle, étrangeté et lapins nains : dans la photothèque de Caroline Heinecke
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
16 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
© Edwige Lamy
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
Comment capter le mystère au sein du vivant ? Comment retranscrire la mutabilité infinie de nos identités ? Cette année, du 16 mars au 14...
26 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
© Lauren Gueydon
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
Tetiana Tytova et Lauren Gueydon, nos coups de cœur de la semaine, s’intéressent toutes deux à la photographie de mode. La première s’en...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet