Les beautés naturelles d’Oumayma B. Tanfous

24 mars 2023   •  
Écrit par Milena Ill
Les beautés naturelles d'Oumayma B. Tanfous

Oumayma B. Tanfous, photographe et réalisatrice tuniso-canadienne, découvre la photographie au début de son adolescence, dans les années 2000, grâce aux œuvres de Elliott Erwitt, Diane Arbus ou encore Paolo Roversi. Depuis, elle ne se refuse aucun terrain, ce qui l’amène parfois à mélanger les genres à sa convenance, de la mode au portrait en passant par le documentaire. « La photographie est une excuse pour combler ma curiosité », ajoute-t-elle. Et parmi les sujets qui ont retenu son attention, une sous-communauté de jeunes adolescent·es new-yorkais qu’elle trouvait, raconte-t-elle, « très fascinant·es, par leur manière de se vêtir, leur manière de vivre ensemble et de bâtir une agence de casting, du nom d’Akrav ».  Pour les sublimer, la photographe leur a simplement demandé de venir le plus naturellement possible, sans maquillage et en apportant quelques tenues qu’iels chérissent. En se concentrant sur la peau, le toucher, les visages et la nature en fond, ses images révèlent des détails qui racontent l’histoire et l’individualité de ses sujets. Elles parviennent, ainsi, à capturer toute la vulnérabilité et l’imperfection humaines – toujours dans le plus grand des respects.

© Oumayma Ben Tanfous

© Oumayma Ben Tanfous

© Oumayma Ben Tanfous
© Oumayma Ben Tanfous

© Oumayma Ben Tanfous

© Oumayma Ben Tanfous© Oumayma Ben Tanfous
© Oumayma Ben Tanfous© Oumayma Ben Tanfous

© Oumayma Ben Tanfous

© Oumayma Ben Tanfous

© Oumayma Ben Tanfous
© Oumayma Ben Tanfous

© Oumayma B. Tanfous

Explorez
Les coups de cœur #470 : Shiori Ota et Lena Bühler
© Shiori Ota
Les coups de cœur #470 : Shiori Ota et Lena Bühler
Tourmentées par des souvenirs de leur enfance, Shiori Ota et Lena Bühler, nos coups de cœur de la semaine, ont choisi la photographie...
Il y a 3 heures   •  
Les images de la semaine du 27.11.23 au 03.12.23 : des corps en mouvement 
© Ojoz
Les images de la semaine du 27.11.23 au 03.12.23 : des corps en mouvement 
C’est l’heure du récap’ ! Cette semaine, les corps se figent et se meuvent au gré de l’imaginaire de chaque photographe.
03 décembre 2023   •  
Écrit par Cassandre Thomas
My-Lan Hoang-Thuy : étude du corps féminin sensible et polysémique
© My-Lan Hoang-Thuy
My-Lan Hoang-Thuy : étude du corps féminin sensible et polysémique
La Maison européenne de la photographie consacre une rétrospective à Viviane Sassen, accompagnée d’une exposition dans le Studio de...
28 novembre 2023   •  
Écrit par Costanza Spina
Écrin d’intimité à la Galerie Écho 119
© Sakiko Nomura
Écrin d’intimité à la Galerie Écho 119
Jusqu’au 3 février 2024, la Galerie Écho 119 présente Radiographies de l’intime, une exposition collective réunissant Tokyo Rumando...
27 novembre 2023   •  
Écrit par Ana Corderot
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les coups de cœur #470 : Shiori Ota et Lena Bühler
© Shiori Ota
Les coups de cœur #470 : Shiori Ota et Lena Bühler
Tourmentées par des souvenirs de leur enfance, Shiori Ota et Lena Bühler, nos coups de cœur de la semaine, ont choisi la photographie...
Il y a 3 heures   •  
Les images de la semaine du 27.11.23 au 03.12.23 : des corps en mouvement 
© Ojoz
Les images de la semaine du 27.11.23 au 03.12.23 : des corps en mouvement 
C’est l’heure du récap’ ! Cette semaine, les corps se figent et se meuvent au gré de l’imaginaire de chaque photographe.
03 décembre 2023   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Poker Face : le puzzle de Kensuke Koike qui fait tourner les têtes
© Kensuke Koike / Silvermine
Poker Face : le puzzle de Kensuke Koike qui fait tourner les têtes
Publié par les éditions Silvermine, Poker Face prend la forme d’un puzzle créatif aussi curieux que fascinant. Conçu par l’artiste...
02 décembre 2023   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Quand la photographie donne à voir un futur dystopique
© Marilyn Mugot
Quand la photographie donne à voir un futur dystopique
Parmi les sujets abordés sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la dystopie. Lumière sur Luca...
01 décembre 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet