Les coups de cœur #117

26 décembre 2016   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les coups de cœur #117

Anna Broujean

Diplômée de l’ENSP d’Arles, Anna Broujean a effectué une résidence de six mois à Shangaï. Elle nous présente ici le fruit de cette immersion, The Shangai Chronicles : « Ici, on mange des têtes de canards à l’apéro et on porte son pyjama en pleine journée. Ici, ​les girlfriends jalouses jettent des chemises encore sous plastique dans des rivières où on pêche des tortues que l’on vendra encore vivantes sur des harnais au bord de la route. Ici, les moines jouent sur les smartphones cachés dans de longues manches pendant qu’on ​joue aux dés dans les boîtes de nuit. Ici, on se retrouve le jour à peine levé pour pratiquer le tai chi et la nuit tout juste tombée pour danser sur de la techno cinq chorégraphies que le pays entier connait. Ici, on dort partout, dans les musées, les supermarchés et on travaille tellement qu’il est difficile de distinguer le semi-sommeil du demi-éveil. Ici, les scientifiques greffent des oreilles humaines sur le dos de souris et ton job consiste à attendre au bas d’un escalator pour éviter que, tous absorbés à leurs selfies, des clients ne tombent. Ici, on a construit des églises romanes en carton-pâte pour presque voyager où les images d’un Jésus rose bonbon complètement étiré composent les vitraux en plastique. Ai-je bien tout compris ? Ou ai-je tout inventé ? »

Découvrir son travail 

Fisheye Magazine | Les coups de cœur #117
© Anna Broujean
Fisheye Magazine | Les coups de cœur #117
© Anna Broujean
Fisheye Magazine | Les coups de cœur #117
© Anna Broujean
Fisheye Magazine | Les coups de cœur #117
© Anna Broujean

Michel Guerrero

« Cette série est née du jour où j’ai cessé de regarder la mer comme une étendue d’eau, pour la voir comme un outil de mesure du temps. Les questions de temporalités sont au coeur du projet qui hybride techniques passées et actuelles. Ce travail sur le temps commence dès le choix d’un film instantané dont je savais qu’il allait disparaître. Cette fin annoncée, met en balance le temps à l’échelle des activités humaines et le temps à l’échelle géologique compté par la mer. De même les différentes étapes qui conduisent à l’image finale : temps de la prise de vue; temps de numérisation des négatifs; temps d’impressions sur transparent; temps de la réalisation de tirages cyanotypes sont une tentative de lutter contre cette disproportion des échelles de lecture du temps. Enfin pour introduire une notion de cycle, le bleu soustrait par l’usage d’un film noir et blanc, réapparaît dans l’épreuve finale. »

Découvrir son travail 

© Michel Guerrero
© Michel Guerrero
© Michel Guerrero
© Michel Guerrero
© Michel Guerrero
© Michel Guerrero
© Michel Guerrero
© Michel Guerrero
Explorez
30 ans après ? : à Niort, tous les futurs se déclinent
© Marine Combes
30 ans après ? : à Niort, tous les futurs se déclinent
Les Rencontres de la jeune photographie internationale célèbrent leurs 30 ans à Niort. Pour l’occasion, le festival propose aux neuf...
09 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Dyal Thak : Kin Coedel, tisserand d'un Tibet onirique
© Kin Coedel
Dyal Thak : Kin Coedel, tisserand d’un Tibet onirique
Pour réaliser Dyal Thak, Kin Coedel s’est rendu à de multiples reprises sur le plateau tibétain. Là-bas, le photographe chinois a...
09 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
La sélection Instagram #449 : émerger de la torpeur
© Federica Belli / Instagram
La sélection Instagram #449 : émerger de la torpeur
Les images de notre sélection Instagram de la semaine évoquent, par la lumière, le style pictural ou la présence des sujets, un grand...
09 avril 2024   •  
Le Japon dans l'œil des photographes de Fisheye
© Momo Okabe
Le Japon dans l’œil des photographes de Fisheye
Qu'iels y habitent, le visitent, où l'imaginent dans des envolées visuelles oniriques, les photographes présent·es sur nos pages sont...
06 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bodyland : déluge de chairs
© Kristina Rozhkova
Bodyland : déluge de chairs
C’est l’Amérique contemporaine que Kristina Rozhkova photographie dans sa série Bodyland. Une Amérique de la peau orange comme le...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Hugo Mangin
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
Il y a 10 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
© Robin Lopvet
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
Du 17 février au 5 mai 2024, Robin Lopvet présente sept séries qui ont toutes en commun l’utilisation de la retouche numérique et/ou de...
11 avril 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
© Nancy Jesse
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
En ce mois d’avril, la ville de Bordeaux célèbre le 8e art. Parmi les nombreuses expositions à découvrir figure Fotohaus Bordeaux, qui...
11 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet