Les coups de cœur #197

23 juillet 2018   •  
Écrit par Anaïs Viand
Les coups de cœur #197

Cette semaine, la rédaction propose le travail de deux street photographes. Mike Clarke travaille en noir et blanc tandis que Josh Ethan Johnson joue avec la couleur. Voici nos coups de cœur de la semaine.

Mike Clarke

Photographe anglais vivant entre Londres et Singapour, Mike Clarke travaille sur des projets conceptuels et des projets commerciaux. C’est grâce à sa cousine qu’il découvre le médium. « En regardant ma cousine Laura utiliser son nouvel appareil photo, ma passion s’est instantanément transformée en une obsession pour la photographie », se souvient Mike. À travers ses photos de rue, il s’attache à explorer notre interaction avec le monde moderne. « Mes sujets sont abstraits et dénués d’identité. J’aime me concentrer sur de petits détails universels », précise le photographe .

© Mike Clarke© Mike Clarke

© Mike Clarke© Mike Clarke

© Mike Clarke

Josh Ethan Johnson

« La photographie est le meilleur moyen de découvrir mes opinions. Durant le shooting, j’essaie de connecter mon subconscient avec mon appareil photo. Cela me permet d’apprendre sur moi, de me connaître », explique Joshua, un photographe de rue installé à New York. La photo est aussi une excuse pour engager la conversation avec des étrangers intrigants. Dans sa série Candid, il partage sa notion de l’authenticité. « J’essaye d’immortaliser le spontané. Parfois, je parle avec les gens et parfois, j’essaie de rester invisible (…) Je ne suis pas intéressé par les règles établies par d’autres », précise le photographe.

© Joshua Johnson© Joshua Johnson

© Joshua Johnson© Joshua Johnson

© Joshua Johnson© Joshua Johnson

© Joshua Johnson

Explorez
Les images de la semaine du 08.07.24 au 14.07.24 : visions du futur
© Damien Krisl
Les images de la semaine du 08.07.24 au 14.07.24 : visions du futur
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes de Fisheye sondent le futur en interrogeant le temps présent.
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Lorine © Hélène Mastrandréas
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Après avoir perdu une partie de son autonomie, la photographe de réalisatrice Hélène Mastrandréas réalise que sa vie a changé à jamais....
13 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Géographie de la domination : l'horreur vue du ciel
© Paul Mesnager
Géographie de la domination : l’horreur vue du ciel
Projet multiforme à la croisée du livre et de l’exposition virtuelle, Géographie de la domination nous fait prendre de la hauteur pour...
12 juillet 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
À Arles : les femmes photographes dans le viseur de la rédaction
© Cristina De Middel. Revenir à nouveau [Volver Volver], série Voyage au centre, 2021. Avec l’aimable autorisation de l’artiste / Magnum Photos
À Arles : les femmes photographes dans le viseur de la rédaction
En parallèle de ses articles sur la 55e édition des Rencontres d’Arles, qui se tiendra jusqu’au 29 septembre 2024, la rédaction...
11 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 08.07.24 au 14.07.24 : visions du futur
© Damien Krisl
Les images de la semaine du 08.07.24 au 14.07.24 : visions du futur
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes de Fisheye sondent le futur en interrogeant le temps présent.
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Lorine © Hélène Mastrandréas
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Après avoir perdu une partie de son autonomie, la photographe de réalisatrice Hélène Mastrandréas réalise que sa vie a changé à jamais....
13 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
© Claire Jaillard
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
Le 6 juillet s’est clôturé la première semaine des Rencontres d’Arles 2024. À la cour de l’Archevêché, lieu historique du...
13 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Géographie de la domination : l'horreur vue du ciel
© Paul Mesnager
Géographie de la domination : l’horreur vue du ciel
Projet multiforme à la croisée du livre et de l’exposition virtuelle, Géographie de la domination nous fait prendre de la hauteur pour...
12 juillet 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin