Les coups de cœur #212

05 novembre 2018   •  
Écrit par Anaïs Viand
Les coups de cœur #212

Voici deux coups de cœur qui représentent le monde en noir et blanc. Le duo Noir de bleu retranscrit des émotions, tandis que Mathilde Mondan photographie ses sentiments jour après jour.

Noir de bleu

Noir de bleu. Sous ce nom se cache non pas un mais deux photographes, tous deux passionnés d’images, de rencontres et de voyages. « Parce qu’il y a toujours un quelqu’un, un quelque part, un quelque chose, notre travail photographique repose sur l’observation, l’apprentissage et le partage de ce qui nous entoure », expliquent Angeline et David. Si tous deux développent une approche différente du médium, ils poursuivent un objectif commun : « non pas reproduire la réalité mais retranscrire une émotion ». Du documentaire à la photographie de rue en passant par le portrait, leurs images sont avant tout un prétexte à la rencontre de l’autre.

© Noirdebleu© Noirdebleu

© Noirdebleu

© Noir de bleu

Mathilde Mondan

Mathilde Mondan, 27 ans, vit et travaille en tant que photographe professionnelle à Marseille. Après des études en sociologie et psychologie, elle s’est tournée vers le 8eme art. « En 2014, je me suis séparée d’Ismaël, mon premier amour. Six mois après il est décédé dans un accident. Ce fût un moment très douloureux pour moi. J’ai décidé de me photographier chaque jour afin de rendre compte de ce que son absence provoquait en moi », explique la photographe. Mathilde utilise le médium pour mettre à distance cette trace qu’il avait laissé. Comme un journal intime, elle a exprimé ses émotions au jour le jour. « Le premier chiffre inscrit sur les images est le nombre de jour depuis sa disparition et le deuxième est une échelle de « douleur » de 1 à 10 que j’ai imaginé pour retranscrire l’état dans lequel j’étais quand je prenais la photo », confie-t-elle.

© Mathilde Mondan© Mathilde Mondan

© Mathilde Mondan© Mathilde Mondan

© Mathilde Mondan

Explorez
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
© Deborah Turbeville
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
Photocollages est la première grande rétrospective consacrée à l’icone Deborah Turbeville. Artiste révolutionnaire, Turbeville a...
21 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
The Necklace, 1999 © 2021, Alessandra Sanguinetti / Magnum Photos
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
Pendant plus de deux décennies, Alessandra Sanguinetti a documenté, au travers de mises en scène, le quotidien de deux petites filles de...
20 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
Il y a 7 heures   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
© Edwige Lamy
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
Comment capter le mystère au sein du vivant ? Comment retranscrire la mutabilité infinie de nos identités ? Cette année, du 16 mars au 14...
26 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina