Les coups de cœur #261

04 novembre 2019   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les coups de cœur #261

Ancrées dans des réalités différentes, les images de Sofia Babani et de Nina convoquent notre imaginaire. Si l’une nous fait découvrir un rite séculaire encore méconnu, l’autre s’inscrit dans des questions contemporaines. Une vision plurielle d’un même monde dans nos coups de cœur #261.

Nina

Étudiante en éducation spécialisée, Nina est une jeune photographe d’origine bretonne installée à Lille. Son amour du 8e art remonte à son enfance, alors qu’elle expérimentait avec le caméscope de son père. « J’avais alors cinq ou six ans. Puis j’ai emprunté son téléphone à clapet, et le Polaroid de ma grand-mère. J’étais fascinée par ces appareils qui immortalisaient des instants si furtifs », ajoute-t-elle. En grandissant, la jeune femme achète son propre boîtier, et commence à capturer la poésie de son quotidien : « des inconnus dans la rue, des couchers de soleil, des chats…, énumère-t-elle.  Pourtant je trouvais que mes images manquaient cruellement d’un je ne sais quoi. J’ai commencé à prendre mes amis en photo. Le début d’une longue histoire d’amour avec le portrait. » Pour l’artiste, cette pratique photographique est envoûtante, parfois plus parlante que les mots. À travers ses clichés, elle cherche à interroger les notions de genre, de masculinité et de féminité. « J’aime montrer la puissance d’un regard, d’une âme, d’un corps : c’est ce que j’essaie de mettre en lumière », conclut-elle.

© Nina

© Nina© Nina

© Nina

© Nina

Sofia Babani

« La longue barbe blanche, la toge, la potion magique… au risque d’en décevoir certains, ce n’est pas ce dont j’ai été témoin ! » Ces propos de la photographe Sofia Babani peuvent paraître étranges. Et pour cause, son sujet est aussi profond qu’intrigant. Avec sa série Druides, elle propose une plongée dans une communauté, de nos jours, encore méconnue. « J’ai la chance d’avoir un ami dont c’est la pratique spirituelle, confie-t-elle. Il m’a permis de rencontrer sa Clairière (assemblée de druides, NDLR). Autrement, on n’y entre pas facilement, car le lien se crée sur la base de la confiance, le plus souvent par une connaissance et sur invitation. » C’est à l’occasion de la célébration d’Alban Elfed que Sofia Babani a pu photographier une réunion druidique. « Alban Elfed est la dernière célébration du calendrier druidique fait de deux saisons et marquant l’équinoxe d’automne, la fin des moissons et l’arrivée d’une période d’obscurité, explique l’artiste. (…) Alban Elfed est la porte d’entrée de l’année à venir : lors du rituel fixé par les points cardinaux et les éléments de la nature, les druides font le bilan. » Dans un noir et blanc contrasté, elle parvient à reproduire l’atmosphère émanant de ces rituels, et à exprimer la dualité entre le rattachement à la nature et une mysticité totale.

© Sofia Babani© Sofia Babani
© Sofia Babani© Sofia Babani

© Sofia Babani

© Sofia Babani

En ouverture : © Nina

Explorez
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
27 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Behind the Plants : l’usine à cancer des États-Unis
© Wayan Barre
Behind the Plants : l’usine à cancer des États-Unis
La Louisiane, une région occupée par des dizaines d’usines pétrochimiques, possède l’un des taux les plus élevés de cancer et de maladies...
22 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Warawar Wawa : River Claure recompose Le Petit Prince en Bolivie
© River Claure
Warawar Wawa : River Claure recompose Le Petit Prince en Bolivie
Ne pas sombrer dans les clichés folkloriques d’une Bolivie peuplée de lamas et de cholitas, sans renier ses racines : voilà le leitmotiv...
21 mai 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
© Lee Miller Archives, Angleterre 2024
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
À l’occasion du 80e anniversaire de la libération de Saint-Malo, la chapelle de l’École nationale supérieure de la marine...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus #73 : les mutations sacrées de Zoé Chauvet
05:07
© Fisheye Magazine
Focus #73 : les mutations sacrées de Zoé Chauvet
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Zoé Chauvet croise le documentaire et l'abstraction et tisse les liens du corporel au...
29 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Courrier des photographes #1 : être ou ne pas être photographe, telle est la question
© Roman Jehanno / Instagram
Courrier des photographes #1 : être ou ne pas être photographe, telle est la question
Vous êtes photographe ou vous souhaitez le devenir ? Vous avez des questions sur cette profession qui fait rêver, mais ne savez pas où...
29 mai 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Photographier en Normandie : un laboratoire de créativité
Hippolyte MACAIRE, Louis Cyrus MACAIRE, Navire quittant le port du Havre, 1851, daguerréotype, 15 x 11 cm, Paris, Bibliothèque nationale de France
Photographier en Normandie : un laboratoire de créativité
Dans le cadre de la 5e édition du festival pluridisciplinaire Normandie Impressionniste, le MuMa – Musée d’art moderne André Malraux au...
29 mai 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
© Chantal Elisabeth Ariëns
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
Jusqu’au 20 juillet, le centre d’art Bildhalle à Amsterdam, accueille la photographe et artiste visuelle Chantal Elisabeth Ariëns, qui se...
28 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina