Les coups de cœur #283

06 avril 2020   •  
Écrit par Anaïs Viand
Les coups de cœur #283

« Fixer la réalité en toute simplicité ». Voici ce qui lie nos deux photographes coups de cœur de la semaine : Bruno Palisson et Laetitia Kitegi.

Bruno Palisson

« Je perçois la ville comme une multitude de perspectives en superposition », confie Bruno Palisson. C’est au cours de longues marches qu’il découvre et comprend la ville. Et c’est ainsi qu’il développe une vision architecturale. Car en plus d’être photographe, Bruno Palisson, 55 ans, est architecte. « Ces Polaroïds ici représentent un acte brut non prémédité. Je me promène, je vois, je déclenche. Je ne cherche pas d’autres cadrages que celui que j’ai devant moi et je ne tourne pas autour du sujet pour faire mieux ou moins bien d’ailleurs. Je ne réfléchis pas pour ces cadrages. Je dois avouer que je suis un obsédé du rapport entre vides et pleins et de leurs formes, matières et couleurs. L’architecture n’est là, qu’un prétexte pour faire une image et le Pola offre une dimension supplémentaire », explique l’artiste à la double casquette.

© Bruno Palisson© Bruno Palisson
© Bruno Palisson© Bruno Palisson

© Bruno Palisson

Laetitia Kitegi

Laetitia Kitegi, 39 ans, vit et travaille à Toulouse, en tant que photographe. « J’apprécie tout particulièrement le format Polaroid et les films argentiques. Ils m’aident à représenter une réalité que je ne cherche pas à modifier, mais à fixer avec simplicité, pour lui rendre toute sa puissance, sa douceur, son humour ou même sa brutalité. Il y a des motifs qui reviennent souvent dans mes images, des constantes dans mes obsessions visuelles. Je photographie le sujet qui s’échappe, la rupture du mouvement, l’incomplétude. La vie capturée, mais pas dans son entier. Cette vie, ce parcours, continuent en dehors de l’espace photographique. C’est une forme d’humilité volontaire, parce qu’inévitable, une expression de cette timidité qui me définit, une pudeur à ne pas vouloir tout dire (…) Mes photos sont, je crois, un peu à l’image de ce que je suis : une fille aux origines métisses, qui aime rire, dégageant une force pétrie de timidité et d’incertitudes discrètes, mais toujours là, tapie dans une ombre hachée de lumière. Ce sont ces mêmes incertitudes, ces mêmes doutes qui planent dans mes images. J’y trouve, sans vraiment l’avoir cherché, une certaine poésie, une douceur de l’absence annoncée qui, étrangement, me rassurent. »

© Laetitia Kitegi

© Laetitia Kitegi© Laetitia Kitegi
© Laetitia Kitegi© Laetitia Kitegi

© Laetitia Kitegi

Explorez
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
© Annabelle Foucher
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
Le temps de L’Étoffe de l’être, les œuvres d’Annabelle Foucher, lauréate du Grand Prix Picto de la Photographie de mode en 2023, se...
29 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
27 février 2024   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les expositions photo à découvrir ce printemps !
© Paul Wolff, « Femme en maillot de bain avec ombres de plantes », 1932, tirage d'origine, Collection Christian Brandstätter / Courtesy of Pavillon Populaire
Les expositions photo à découvrir ce printemps !
Chaque saison fait fleurir de nouvelles expositions. À cet effet, la rédaction de Fisheye a répertorié toute une déclinaison...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Road trip, violence et alpinisme : nos coups de cœur photos du mois
© Henri Kisielewski
Road trip, violence et alpinisme : nos coups de cœur photos du mois
Expositions, immersion dans une série, anecdotes, vidéos… Chaque mois, la rédaction Fisheye revient sur les actualités photo qui l’ont...
Il y a 10 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
© Marta Bogdanska
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
Pour le festival australien PHOTO 2024, qui se déroulera du 1er mars au 12 mai, l’exposition Only the future revisits the past se propose...
29 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
© Annabelle Foucher
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
Le temps de L’Étoffe de l’être, les œuvres d’Annabelle Foucher, lauréate du Grand Prix Picto de la Photographie de mode en 2023, se...
29 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet