Les coups de cœur #283

06 avril 2020   •  
Écrit par Anaïs Viand
Les coups de cœur #283

« Fixer la réalité en toute simplicité ». Voici ce qui lie nos deux photographes coups de cœur de la semaine : Bruno Palisson et Laetitia Kitegi.

Bruno Palisson

« Je perçois la ville comme une multitude de perspectives en superposition », confie Bruno Palisson. C’est au cours de longues marches qu’il découvre et comprend la ville. Et c’est ainsi qu’il développe une vision architecturale. Car en plus d’être photographe, Bruno Palisson, 55 ans, est architecte. « Ces Polaroïds ici représentent un acte brut non prémédité. Je me promène, je vois, je déclenche. Je ne cherche pas d’autres cadrages que celui que j’ai devant moi et je ne tourne pas autour du sujet pour faire mieux ou moins bien d’ailleurs. Je ne réfléchis pas pour ces cadrages. Je dois avouer que je suis un obsédé du rapport entre vides et pleins et de leurs formes, matières et couleurs. L’architecture n’est là, qu’un prétexte pour faire une image et le Pola offre une dimension supplémentaire », explique l’artiste à la double casquette.

© Bruno Palisson© Bruno Palisson
© Bruno Palisson© Bruno Palisson

© Bruno Palisson

Laetitia Kitegi

Laetitia Kitegi, 39 ans, vit et travaille à Toulouse, en tant que photographe. « J’apprécie tout particulièrement le format Polaroid et les films argentiques. Ils m’aident à représenter une réalité que je ne cherche pas à modifier, mais à fixer avec simplicité, pour lui rendre toute sa puissance, sa douceur, son humour ou même sa brutalité. Il y a des motifs qui reviennent souvent dans mes images, des constantes dans mes obsessions visuelles. Je photographie le sujet qui s’échappe, la rupture du mouvement, l’incomplétude. La vie capturée, mais pas dans son entier. Cette vie, ce parcours, continuent en dehors de l’espace photographique. C’est une forme d’humilité volontaire, parce qu’inévitable, une expression de cette timidité qui me définit, une pudeur à ne pas vouloir tout dire (…) Mes photos sont, je crois, un peu à l’image de ce que je suis : une fille aux origines métisses, qui aime rire, dégageant une force pétrie de timidité et d’incertitudes discrètes, mais toujours là, tapie dans une ombre hachée de lumière. Ce sont ces mêmes incertitudes, ces mêmes doutes qui planent dans mes images. J’y trouve, sans vraiment l’avoir cherché, une certaine poésie, une douceur de l’absence annoncée qui, étrangement, me rassurent. »

© Laetitia Kitegi

© Laetitia Kitegi© Laetitia Kitegi
© Laetitia Kitegi© Laetitia Kitegi

© Laetitia Kitegi

Explorez
Rastchoutchas, la pop en béquille
© Rastchoutchas
Rastchoutchas, la pop en béquille
Entre les potes, les ombres et les mâchoires animales qu’une main de matrone serre, Rastchoutchas pope toujours la même et unique soirée...
16 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
100% L'EXPO : immersion magnétique dans l'art émergent
© Daria Svertilova, Maisons éphémères, 2023, ENSAD / Courtesy of 100% L'EXPO
100% L’EXPO : immersion magnétique dans l’art émergent
En accès libre et gratuit, le festival 100% L’EXPO revient pour une 6e édition au sein de la Grande Halle ainsi qu’en plein air dans le...
08 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Tarek Mawad et les mouvements des corps
© Tarek Mawad
Tarek Mawad et les mouvements des corps
À l’instar de ses muses, Tarek Mawad, photographe de mode germano-égyptien, est porté par un mouvement permanent.
05 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
© Maewenn Bourcelot
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine creusent l'énigme derrière les images, puisent dans les possibilités du 8e art...
À l'instant   •  
Écrit par Milena Ill
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
19 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas