Les coups de cœur #404

29 août 2022   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les coups de cœur #404

Nos coups de cœur #404, William Mark Sommer et Fred Murarotto posent sur leur environnement des regards sensibles. L’un retranscrit avec adresse sa mélancolie, et l’autre parvient à souligner son caractère insolite.

William Mark Sommer

« Mon approche est post-documentaire et dépend de mon engagement à mon sujet. Lorsque je photographie, je raconte l’histoire de la nature humaine, de la préservation, de l’empathie et du temps. J’entends approfondir ma compréhension de nos actions et la manière dont elles influencent notre environnement »

, raconte William Mark Sommer. Diplômé de l’Université d’Arizona, l’auteur poursuit, depuis quinze ans, une œuvre inspirée par la vie dans les petites villes américaines, par les longues routes qui serpentent son pays d’origine, et par la mélancolie qui les accompagne. Monochrome graphique, The Loneliest Highway prend justement racine dans ce sentiment. « Ce projet est né de ma propre sensation d’isolation durant le confinement de 2020. Dès que j’ai pu à nouveau sortir de chez moi, j’ai pris ma voiture pour me couper du monde, pour fuir le stress et retrouver un certain soulagement. À travers cette solitude, j’ai vécu un moment cathartique, puissant », confie le photographe. Aux différents croisements de la Lincoln Highway, William Mark Sommer compose alors un récit sensible, aux multiples thématiques. Parmi elles, sa relation à la Californie, mais aussi l’importance de la mémoire et du temps qui passe, l’histoire qui forme notre monde, et les liens familiaux qui le font tenir debout. Une histoire intemporelle contée ici avec une grande justesse.

© William Mark Sommer

© William Mark Sommer© William Mark Sommer
© William Mark Sommer© William Mark Sommer

© William Mark Sommer

© William Mark Sommer

Fred Murarotto

Journaliste, réalisateur et photographe, Frédéric Murarotto a quitté sa région Rhône-Alpes natale pour s’établir dans la capitale française. « Adolescent, j’étais un vrai amoureux de la photographie. Je développais, avec un agrandisseur planqué dans ma chambre, mes propres images. Les gens, mes proches et les scènes de la vie quotidienne étaient mes principales sources d’inspiration », se souvient-il. Et s’il travaille aujourd’hui avec la vidéo, le 8e art demeure une passion qu’il ne cesse de cultiver. Fasciné par le cinéma, l’artiste aime imaginer des récits, des bribes de contes et des fragments-clés, qui nous poussent à imaginer une suite éventuelle à ses introductions visuelles. « Parmi mes influences, on compte notamment Peter Lindbergh, René Groebli, ou encore Martin Parr… », ajoute-t-il. Picturales et drôles, artistiques et burlesques, ses images croisent lumières chaudes et scènes insolites pour nous happer dans un monde délirant. Aux frontières de l’ordinaire et de la poésie, Frédéric Murarotto encapsule des scènes de vie, cadre des portraits spontanés afin de partager sa vision de son environnement. Une collection d’images fortes et pétillantes, aux lumières chaudes et à l’éclat humoristique charmant.

© Fred Murarotto© Fred Murarotto
© Fred Murarotto© Fred Murarotto
© Fred Murarotto© Fred Murarotto

© Fred Murarotto

Image d’ouverture : © Fred Murarotto

Explorez
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu'elle fasse émerger une dimension fantastique à...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
© Salome Jishkariani
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
Salome Jishkariani et Luthor, nos coups de cœur de cette semaine, emploient le 8e art pour sonder le monde qui les environne. Si la...
27 mai 2024   •  
Zooms 2024 : Fisheye soutient Juliette Alhmah
Zooms 2024 : Fisheye soutient Juliette Alhmah
Le Salon de la Photo présente les Zooms 2024 ! L’occasion de (re)découvrir Toujours Diane, le songe éveillé de Juliette Alhmah...
24 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
© Enzo Lefort
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
Enzo Lefort, le plus titré des escrimeurs français, est l’un des plus sûrs espoirs de médaille aux prochains Jeux olympiques. Dans...
23 mai 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Nos derniers articles
Voir tous les articles
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
© Chantal Elisabeth Ariëns
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
Jusqu’au 20 juillet, le centre d’art Bildhalle à Amsterdam, accueille la photographe et artiste visuelle Chantal Elisabeth Ariëns, qui se...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu'elle fasse émerger une dimension fantastique à...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
27 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas