Les coups de cœur #416

21 novembre 2022   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les coups de cœur #416

Anciennes élèves de l’ENSP d’Arles, Neige Thebault et Marie Castagnola, nos coups de cœur #416 développent des œuvres personnelles inspirées par la mode, le documentaire, les relations humaines et la liberté.

Neige Thebault

Jambes floues contrastant avec un fond vibrant, sportifs évoluant symétriquement, vêtements aux textures veloutées… Dans l’univers de Neige Thebault, la mode et l’esthétisme vont de pair. Installée entre Paris et Biarritz, l’artiste visuelle a fait ses armes à l’ENSP d’Arles ainsi qu’à New York, où elle se perfectionne en assistant plusieurs photographes. Aujourd’hui indépendante, elle développe une œuvre colorée, croisant commandes et recherches personnelles. « Fabriquer des images, c’est une manière de créer des liens. Le 8e art est pour moi un champ d’exploration infini, de rencontres et de liberté », précise-t-elle. Inspirée par « les moments d’entre-deux » comme par ses ami·es artistes, Neige Thebault magnifie l’ordinaire, sculpte le quotidien pour en souligner la poésie. Une succession d’images à la douceur attendrissante et aux compositions notables.

© Neige Thebault© Neige Thebault
© Neige Thebault© Neige Thebault
© Neige Thebault© Neige Thebault

© Neige Thebault

Marie Castagnola

Après un baccalauréat professionnel photographique, une année aux Beaux-Arts, un bachelor en photo documentaire et un master à l’ENSP, Marie Castagnola a quitté sa France natale pour l’Europe de l’Est en 2019. Après s’être installée en Ukraine une fois diplômée, elle réside à Berlin depuis le début du conflit. « Je dirais que mon approche est documentaire. Je m’interroge sur les codes et les esthétiques qui sont attribués à cette écriture, ainsi que l’ambiguïté qu’entretiennent ces images avec la fiction et avec la réalité », explique-t-elle. En parallèle, l’autrice explore la notion de domination «  et ses symptômes à travers les corps humain, animal et architectural. Mes propositions visuelles sont des suggestions concernant les limites des relations et de contrôle que les hommes établissent et entretiennent avec le monde », poursuit-elle. Ainsi, alors que la guerre fait rage, Marie Castagnola développe To my friends – Ukraine 2022. Un projet construit sur deux années rendant hommage à ses proches. Entre fêtes, moments intimes volés à la nuit et paysages urbains, l’autrice fait le portrait d’une jeunesse en quête de liberté et de légèreté.

© Marie Castagnola© Marie Castagnola
© Marie Castagnola© Marie Castagnola
© Marie Castagnola© Marie Castagnola

© Marie Castagnola

Image d’ouverture : © Marie Castagnola

Explorez
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
© Hugo Mapelli
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
Parmi les thématiques abordées sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la mode. Par l’intermédiaire de...
17 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
© J.A. Young
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
Cette semaine, plongée dans l’œil de J.A. Young. Aussi fasciné·e que terrifié·e par les horreurs que le gouvernement américain dissimule...
15 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
14 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
19 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine