Les échos intimes de Bobby Mandrup

20 mai 2022   •  
Écrit par Julien Hory
Les échos intimes de Bobby Mandrup

« Mon médium est la photographie, mais mon expression est libre. Mon esprit parle tout comme mon cœur, mes mains ne font que suivre ses ordres ». C’est ainsi que travaille Bobby Mandrup, de façon instinctive et naturelle. L’artiste pluridisciplinaire installé au Danemark s’inspire des rencontres avec l’autre. Ainsi, il compose un journal intime mêlant des images intrigantes et pleines de vie. Pour lui, le corps est un outil, mais également une prison d’où émane parfois plus que les mots ne pourraient dire. Bobby Mandrup ne s’embête pas avec les techniques, il les mixe. Le noir et blanc côtoie la couleur, les découpes et les collages recomposent les êtres, et les surimpressions se marient aux miroirs. Ces derniers sont d’ailleurs au cœur de son projet Mirror Mirror.  Bobby Mandrup aime jouer avec les échos visuels. « Je transforme en images ce que je ressens. Je garde mes sens en éveil. Mais surtout, je propose ma propre vision et la laisse ouverte aussi longtemps que j’en ai envie. Qui sait quand cela se terminera ? ».

© Bobby Mandrup

 

© Bobby Mandrup

 

 

 

© Bobby Mandrup

© Bobby Mandrup

 

 

© Bobby Mandrup© Bobby Mandrup

 

 

© Bobby Mandrup

 

© Bobby Mandrup

© Bobby Mandrup© Bobby Mandrup

 

© Bobby Mandrup

© Bobby Mandrup

Explorez
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
© Jana Sojka
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes donnent à voir les déclinaisons de la fragilité de l’existence.
19 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
© Jana Sojka
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
Jana Sojka imagine des diptyques afin de donner cours à un dialogue ininterrompu. Dans un nuancier crépusculaire lui inspirant sérénité...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
© Charlie Tallott
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
Le 15 mai 2024, à la Somerset House, le Photo London x Nikon Emerging Photography Award a annoncé son nouveau lauréat : Charlie Tallott....
16 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Notre sélection de livres photo consacrés à la communauté LGBTQIA+
© Momo Okabe
Notre sélection de livres photo consacrés à la communauté LGBTQIA+
Dans le prolongement de Fisheye #65, tout juste sorti en kiosque, nous avons sélectionné une série d’ouvrages photographiques consacrés à...
14 mai 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
© Pelle Cass
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
Cette semaine, plongée dans l’œil de Pelle Cass. Dans Crowded Fields, le photographe américain immortalise des terrains de sport sur...
À l'instant   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
© Jana Sojka
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes donnent à voir les déclinaisons de la fragilité de l’existence.
19 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
© Jennifer McLain
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
Dans Behind the Facade, Jennifer McLain compose un monde dans lequel elle tente de se soustraire à des évènements du quotidien qui...
18 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
© Lee Miller Archives, Angleterre 2024
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
À l’occasion du 80e anniversaire de la libération de Saint-Malo, la chapelle de l’École nationale supérieure de la marine...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet