Les expos à (re)découvrir de toute urgence !

22 octobre 2020   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les expos à (re)découvrir de toute urgence !

Vous souhaitez profiter des vacances pour vous évader de votre quotidien grâce aux images ? Voici une sélection des meilleures expositions du moment. Un dépaysement bienvenu !

Aithō, je brûle

La Fisheye Gallery accueille, jusqu’au 24 octobre, Aithō, je brûle, série mystique de la lauréate du Prix Picto 2019, Adeline Care. Un conte fantastique, qui met en scène un personnage, s’effaçant dans un territoire volcanique et post-apocalyptique.

© Adeline Care© Adeline Care

© Adeline Care

The Somnambulist

En 1970, Ralph Gibson publie The Somnambulist, un livre qui révolutionne l’histoire de la photographie. Cinquante ans après, les 48 épreuves noir et blanc de cet ouvrage se retrouvent sur les murs de la galerie Thierry Bigaignon, jusqu’au 31 octobre, pour dialoguer avec ses nouvelles images en couleurs.

© Ralph Gibson© Ralph Gibson

© Ralph Gibson

Saison Photographique de l’Épau

Pour la huitième année consécutive, la photographie investit l’Abbaye Royale de l’Épau. Jusqu’au 1er novembre, un parcours photographique extérieur présentera dans le parc de l’abbaye les regards croisés de cinq photographes : Nyani Quarmyne, Erik Johansson, Emmanuel Sauvaitre, Fausto Podavini et Bruno Lasnier.

© Erik Johansson

© Erik Johansson

Prix Levallois

Jusqu’au 21 novembre

, la Galerie de L’escale à Levallois-Perret accueille les œuvres des lauréats du Prix Levallois :  Lionel Jusserret et Işık Kaya et Stanislava Novgorodtseva. Les trois photographes y présentent leurs visions poétiques du monde, et posent un regard sensible sur différentes traditions, cultures et communautés.

© Stanislava Novgorodtseva

© Stanislava Novgorodtseva

Miguel Rio Branco, Photographies 1968-1992

Jusqu’au 6 décembre

, Le BAL accueille un ensemble photographique de Miguel Rio Branco, réalisé au Brésil entre 1968 et 1992. Une collection d’images aux tons profonds révélant la beauté des lieux populaires.

© Miguel Rio Branco / Magnum Photos

© Miguel Rio Branco / Magnum Photos

Colors of Africa

La 193 Gallery accueille actuellement l’exposition collective Colors of Africa, une véritable explosion de couleurs venue des quatre coins de l’Afrique. Du Maroc jusqu’au Kenya, on découvre une mosaïque flamboyante du meilleur de la photographie africaine contemporaine. Rendez-vous avant le 13 décembre !

© Thandiwe Muriu© Ebuka Michael

© à g. Thandiwe Muriu, à d. Ebuka Michael

Ruines

À l’occasion d’une grande exposition qui se terminera le 16 décembre à la Bibliothèque nationale de France, les éditions Xavier Barral proposent Ruines. Une façon de parcourir les traces du passé à travers une série de photographies inédites de Josef Koudelka.

© Josef Koudelka / Magnum Photos

© Josef Koudelka / Magnum Photos

Croyances, faire et défaire l’invisible

Djinns, esprits, rituels et monothéismes dialoguent au cœur de Croyances, faire et défaire l’invisible. À travers les regards d’une quinzaine d’artistes contemporains, l’exposition de l’Institut des Cultures d’Islam révèle l’Afrique comme un territoire symbolique, carrefour de fois et de connexions. Un événement à découvrir avant le 27 décembre.

© Bruno Hadjih

© Bruno Hadjih

Faire Corps

La Gaîté Lyrique accueille, jusqu’au 3 janvier, Faire Corps, une collection d’œuvres du duo d’artistes visuels Adrien M & Claire B. Mêlant artisanat et dispositifs numériques, tous deux construisent un univers futuriste et sensible.

© Adrien M & Claire B

© Adrien M & Claire B

Panorama 22

Jusqu’au 3 janvier

, le Fresnoy ouvre ses portes pour le rendez-vous annuel Panorama 22. Une effervescence de regards nouveaux où coexistent installations, films, réalité virtuelle et photographies. Un laboratoire immense dans lequel les expérimentations se multiplient et témoignent d’une créativité sans limites.

© Jongkwan Joo

© Jongkwan Joo

Photo4food pour Planche(s) Contact

La Fondation Photo4food présente, jusqu’au 3 janvier, dans le cadre festival Planche(s) Contact, les œuvres de quatre photographes – Charlotte Bovy, Thomas Dhellemmes, Letizia Le Fur et Anaïs Tondeur – inspirées par Deauville. Une exposition à découvrir sur la plage de la ville balnéaire.

© Letizia Le Fur© Letizia Le Fur

© Letizia Le Fur

The New York School Show

Jusqu’au 10 janvier,

le Pavillon Populaire rend hommage à l’École de New York. Un groupe de photographes, vivant et travaillant dans la métropole américaine entre les années 1930 et la fin des années 1960, qui ont impulsé une prise de vue nouvelle, bouleversé la photographie de rue, et changé l’approche documentaire des faits sociaux.

© Ruth Orkin Photo Archive, Courtesy Howard Greenberg Gallery, New York

© Ruth Orkin Photo Archive, Courtesy Howard Greenberg Gallery, New York

Sarah Moon, PasséPrésent

Ses clichés les plus connus sont liés à la maison Cacharel, car elle en a peaufiné l’image pendant plus de quinze ans. Pourtant, l’œuvre de Sarah Moon dépasse de loin ce seul cadre, et le musée d’Art moderne de Paris nous invite, jusqu’au 10 janvier, à redécouvrir cette grande photographe dont les images, d’une intense présence, sont comme saisies au vol. Telles des étincelles.

© Sarah Moon

 

Ici mieux qu’en face

Jusqu’au 17 janvier prochain

, le Petit Palais accueille le travail de Laurence Aëgerter – Ici mieux qu’en face. Pour sa première exposition monographique, présentée à Paris, elle dévoile l’aboutissement d’une correspondance entamée depuis plus de deux ans avec le musée. Immersion au cœur d’une œuvre protéiforme et ludique.

© Laurence Aëgerter© Laurence Aëgerter

© Laurence Aëgerter

Image d’ouverture : © Jongkwan Joo

Explorez
Road trip, violence et alpinisme : nos coups de cœur photos du mois
© Henri Kisielewski
Road trip, violence et alpinisme : nos coups de cœur photos du mois
Expositions, immersion dans une série, anecdotes, vidéos… Chaque mois, la rédaction Fisheye revient sur les actualités photo qui l’ont...
Il y a 10 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
05:04
© Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Henri Kisielewski analyse, au cœur de Non Fiction, la puissance narrative de la...
28 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
© Pauline Suzor / Instagram
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
Cette semaine, notre sélection Instagram vous plonge au cœur d'un évènement folklorique, festif et coloré : le carnaval. Retrouvez, en ce...
20 février 2024   •  
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les expositions photo à découvrir ce printemps !
© Paul Wolff, « Femme en maillot de bain avec ombres de plantes », 1932, tirage d'origine, Collection Christian Brandstätter / Courtesy of Pavillon Populaire
Les expositions photo à découvrir ce printemps !
Chaque saison fait fleurir de nouvelles expositions. À cet effet, la rédaction de Fisheye a répertorié toute une déclinaison...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Road trip, violence et alpinisme : nos coups de cœur photos du mois
© Henri Kisielewski
Road trip, violence et alpinisme : nos coups de cœur photos du mois
Expositions, immersion dans une série, anecdotes, vidéos… Chaque mois, la rédaction Fisheye revient sur les actualités photo qui l’ont...
Il y a 10 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
© Marta Bogdanska
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
Pour le festival australien PHOTO 2024, qui se déroulera du 1er mars au 12 mai, l’exposition Only the future revisits the past se propose...
29 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
© Annabelle Foucher
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
Le temps de L’Étoffe de l’être, les œuvres d’Annabelle Foucher, lauréate du Grand Prix Picto de la Photographie de mode en 2023, se...
29 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet