« Les jeunes en miroir » : tracer les contours d’une génération

16 novembre 2022   •  
Écrit par Fisheye Magazine
« Les jeunes en miroir » : tracer les contours d’une génération

Du 21 au 27 novembre, la Fisheye Gallery accueillera Les jeunes en miroir. Une exposition inédite, fruit d’une collaboration exclusive entre l’école Gobelins et Apprentis d’Auteuil.

Sous l’impulsion de Fisheye, en janvier 2022, les jeunes d’Apprentis d’Auteuil – une fondation engagée œuvrant pour la protection de l’enfance en développant en France comme à l’international des programmes d’accueil, d’éducation, de formation et d’insertion – et les étudiants de l’école Gobelins se sont réunis. L’objectif de cette rencontre ? Former des binômes qui travailleraient ensemble à la création d’œuvres artistiques donnant à voir les contours de leur génération. À l’issue de ces rencontres sont nées huit paires de jeunes artistes qui, nourries par leurs formations respectives, ont su donner libre cours à leur imagination pour construire des récits doubles et profondément humains.

Une collection d’œuvres réalisée par six binômes (Loïc Arnal & Damian Clotilde, Fany Bardin & Selena Francisco, Ambrose Ducable & Stefan Ho, Manui Franken & Lisa Rainaud, Eugénie Gaveriaux & Victoria Priolo, Thomas Pringault & Clémence Madani) et présentée à la Fisheye Gallery, au cœur d’une exposition inédite qui se tiendra du 21 au 27 novembre. Un événement s’inscrivant dans le cadre de la « semaine de la réussite », un moment particulier pour Apprentis d’Auteuil, qui célèbre chaque année, depuis treize ans, les réussites des jeunes accueillis dans ses établissements. Vous souhaitez découvrir cette collaboration unique ? Ne ratez par le vernissage des Jeunes en miroir le 25 novembre !

© Loïce Arnal / Damian Clotilde© Loïce Arnal / Damian Clotilde

© Loïc Arnal / Damian Clotilde

© Thomas Pringault / Clémence Madani

© Thomas Pringault / Clémence Madani

Explorez
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
22 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil d’Andrea Sena : faire la fête, pas la guerre
© Andrea Sena
Dans l’œil d’Andrea Sena : faire la fête, pas la guerre
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Andrea Sena, qui s’est attachée à capturer la fête comme acte de résistance en temps de guerre. Pour...
19 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill