« Les jeunes en miroir » : tracer les contours d’une génération

16 novembre 2022   •  
Écrit par Fisheye Magazine
« Les jeunes en miroir » : tracer les contours d’une génération

Du 21 au 27 novembre, la Fisheye Gallery accueillera Les jeunes en miroir. Une exposition inédite, fruit d’une collaboration exclusive entre l’école Gobelins et Apprentis d’Auteuil.

Sous l’impulsion de Fisheye, en janvier 2022, les jeunes d’Apprentis d’Auteuil – une fondation engagée œuvrant pour la protection de l’enfance en développant en France comme à l’international des programmes d’accueil, d’éducation, de formation et d’insertion – et les étudiants de l’école Gobelins se sont réunis. L’objectif de cette rencontre ? Former des binômes qui travailleraient ensemble à la création d’œuvres artistiques donnant à voir les contours de leur génération. À l’issue de ces rencontres sont nées huit paires de jeunes artistes qui, nourries par leurs formations respectives, ont su donner libre cours à leur imagination pour construire des récits doubles et profondément humains.

Une collection d’œuvres réalisée par six binômes (Loïc Arnal & Damian Clotilde, Fany Bardin & Selena Francisco, Ambrose Ducable & Stefan Ho, Manui Franken & Lisa Rainaud, Eugénie Gaveriaux & Victoria Priolo, Thomas Pringault & Clémence Madani) et présentée à la Fisheye Gallery, au cœur d’une exposition inédite qui se tiendra du 21 au 27 novembre. Un événement s’inscrivant dans le cadre de la « semaine de la réussite », un moment particulier pour Apprentis d’Auteuil, qui célèbre chaque année, depuis treize ans, les réussites des jeunes accueillis dans ses établissements. Vous souhaitez découvrir cette collaboration unique ? Ne ratez par le vernissage des Jeunes en miroir le 25 novembre !

© Loïce Arnal / Damian Clotilde© Loïce Arnal / Damian Clotilde

© Loïc Arnal / Damian Clotilde

© Thomas Pringault / Clémence Madani

© Thomas Pringault / Clémence Madani

Explorez
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
L'exposition collective Le Parti pris des choses au Centre de la Photographie Hauts-de-France, se nourrit de l'oeuvre du poète Francis...
28 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
05:04
© Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Henri Kisielewski analyse, au cœur de Non Fiction, la puissance narrative de la...
28 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
© Abhishek Khedekar 2023 courtesy Loose Joints
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
Pendant plusieurs années, Abhishek Khedekar s’est immiscé dans le quotidien d’une communauté nomade indienne composée d’une centaine de...
28 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
L'exposition collective Le Parti pris des choses au Centre de la Photographie Hauts-de-France, se nourrit de l'oeuvre du poète Francis...
28 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
27 février 2024   •