Les petits mondes de Frank Kunert

30 mai 2019   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les petits mondes de Frank Kunert

Avec Lifestyle, première rétrospective de Frank Kunert
 en France, ne manquez pas l’occasion de découvrir un univers où s’invitent l’absurde et la fantaisie.
 Cet article est à retrouver dans notre dernier numéro.

Les images de Frank Kunert amusent, intriguent, interrogent. Durant des semaines, voire des mois, l’artiste invente, construit, et éclaire avec soin – grâce à ses années de travail en studio – ses maquettes pour qu’elles soient le plus réalistes possible. Mais un regard plus attentif décèle bientôt une aberration, une faille qui entraîne une plongée dans un univers surréaliste. Un monde étrange, drôle ou macabre, selon le point de vue. Un monde qui ressemble au nôtre, mais sans habitants. « Je pense que mes mondes fonctionnent mieux comme écrans de projection quand il n’y a pas d’acteurs. Il en résulte plus d’espace pour la fantaisie : un état flottant de calme et d’excitation, comme si quelque chose était sur le point de se produire », explique le photographe né à Francfort en 1963.

L’apparente légèreté de ces images exécutées à la chambre en fait de parfaits contes philosophiques. L’auteur se transforme alors en démiurge tout-puissant. « J’ai toujours eu le désir de travailler sans être dérangé, dans la paix et le calme; ce que je réalise quand je crée mon propre monde de mes mains. L’éclairage et la miniaturisation sont essentiels, c’est ce qui me donne la liberté de “jouer à Dieu” d’une manière peut-être un peu prétentieuse, en construisant des scènes qui autrement n’existeraient pas, ajoute Frank Kunert. Il m’est difficile de préciser d’où vient l’inspiration, je suis généralement influencé par l’absurdité de la vie. Mais il y a des artistes que j’admire comme Jean-Jacques Sempé, Woody Allen ou René Magritte, notamment. »

« J’utilise des constructions miniatures pour mes réflexions sur nos peurs et nos besoins », analyse le photographe, qui a souvent recours aux décors de maisons de poupées (à l’échelle 1/12e) pour meubler les mondes sortis de son imagination. Des « petits mondes » à découvrir, du 24 mai au 14 juillet, lors de la 4e édition du Festival du regard, dont la thématique « habiter » réserve d’autres surprises, ou dans Lifestyle, un livre publié l’an dernier aux éditions Hatje Cantz.

 

Exposition Lifestyle de Frank Kunert


Jusqu’au 14 juillet 2019.

Tour EDF, à Cergy- Pontoise (95)

Festival du Regard

 

Cet article est à retrouver dans Fisheye #36, en kiosque et disponible ici.

© Frank Kunert© Frank Kunert

© Frank Kunert

© Frank Kunert© Frank Kunert
© Frank Kunert

© Frank Kunert

© Frank Kunert© Frank Kunert

© Frank Kunert

Explorez
Les femmes s'exposent à Houlgate pour une nouvelle édition !
© Alessandra Meniconzi, Mongolia / Courtesy of Les femmes s'exposent
Les femmes s’exposent à Houlgate pour une nouvelle édition !
Le festival Les femmes s'exposent réinstalle ses quartiers dans la ville normande Houlgate le temps d'un été, soit du 7 juin au 1er...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Dans l’œil de Kin Coedel : l'effet de la mondialisation sur les regards
© Kin Coedel
Dans l’œil de Kin Coedel : l’effet de la mondialisation sur les regards
Aujourd’hui, plongée dans l’œil de Kin Coedel, à l’origine de la série Dyal Thak. Dans ce projet poétique, dont nous vous parlions déjà...
22 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
© Hugo Mapelli
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
Parmi les thématiques abordées sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la mode. Par l’intermédiaire de...
17 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
© J.A. Young
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
Cette semaine, plongée dans l’œil de J.A. Young. Aussi fasciné·e que terrifié·e par les horreurs que le gouvernement américain dissimule...
15 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les femmes s'exposent à Houlgate pour une nouvelle édition !
© Alessandra Meniconzi, Mongolia / Courtesy of Les femmes s'exposent
Les femmes s’exposent à Houlgate pour une nouvelle édition !
Le festival Les femmes s'exposent réinstalle ses quartiers dans la ville normande Houlgate le temps d'un été, soit du 7 juin au 1er...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Flashs et paysages : les mondes mystiques d'lnka&Niclas
Family Portrait © Inka&Niclas
Flashs et paysages : les mondes mystiques d'lnka&Niclas
Des vagues et des palmiers rose-orangé, des silhouettes incandescentes, des flashs de lumières surnaturels dans des paysages grandioses....
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Avec Unique, le Hangar joue la carte du singulier pluriel
© Douglas Mandry, Retardant Panels (2023)
Avec Unique, le Hangar joue la carte du singulier pluriel
La nouvelle exposition du Hangar, à Bruxelles, met en lumière une vingtaine d’artistes qui ont choisi de transformer leurs photographies...
Il y a 10 heures   •  
Écrit par Eric Karsenty
Concours #RATPxFisheye : lumière sur les médaillé·es
© Jeanne Pieprzownik
Concours #RATPxFisheye : lumière sur les médaillé·es
Le 3 avril 2024, le jury du concours #RATPxFisheye a désigné ses trois lauréat·es. Guillaume Blot, Jeanne Pieprzownik et Guillaume...
23 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine