Les plus belles expositions estivales

05 août 2019   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les plus belles expositions estivales

C’est l’été, le temps est venu de flâner dans les rues de Paris, de France et même d’Europe. Vous souhaitez fuir la chaleur un instant ? Voici les plus belles expositions du moment, à découvrir bien au frais.

Seaside

Jusqu’au17 août 2019

, la galerie Bildhalle, située à Zurich, organise un summer show intitulé Seaside. Quatorze photographes y présentent des images estivales, entre expérimentations et onirisme. Les artistes y dévoilent un univers envoûtant, aux frontières du rêve et des souvenirs. Été, chaleur et rêverie sont donc à l’honneur !

© Miriam Tölke© Albarrán Cabrera

© à g. Miriam Tölke, à d. Albarrán Cabrera

Dark Thread

La Maison Européenne de Paris accueille jusqu’au 25 août les images du photographe américain Henry Wessel à l’occasion de l’exposition Dark Thread. Une échappée en plein cœur du Far West. Déserts à perte de vue, canyons vertigineux, stations d’essence au milieu de plaines dépeuplées… L’Ouest des États-Unis ne cesse de fasciner !

© Henry Wessel

© Henry Wessel, courtesy Pace/ MacGill Gallery, New York

Raconte-moi une histoire

Jusqu’au 27 août à Paris

, l’Institut culturel italien propose l’exposition Raconte-moi une histoire. Un panorama de la jeune photographie italienne qui montre la vivacité de la création transalpine. Neuf jeunes photographes y présentent des œuvres aussi éclectiques que personnelles.

© Federica Sasso© Federica Sasso

© Frederica Sasso

Harmony of Chaos

Avec Harmony of Chaos, le photographe italien Renato D’Agostin propose un projet plastique et abstrait sur Shanghai. Une réflexion grand format sur la condition humaine. Un portrait sensoriel dont chaque spectateur peut s’emparer. Devant ses images noir et blanc texturées, parfois, les silences s’entremêlent et s’étirent. Un projet inédit à découvrir jusqu’au 31 août 2019.

© Renato-D'Agostin / Courtesy Galerie Thiery Bigaignon

© Renato-D’Agostin / Courtesy Galerie Thiery Bigaignon

Portrait(s)

Vichy accueille jusqu’au 8 septembre 2019 le Festival Portrait(s). Dix expositions prennent place au cœur de la ville. L’événement présente une photographie affirmée, émergente, plasticienne ou documentaire. Son objectif ? Représenter la diversité de la figure humaine.

© Turkina Faso© Turkina Faso

© Turkina Faso

Les Rencontres d’Arles

Rendez-vous immanquable de la photographe, les Rencontres d’Arles célèbrent cette année leur cinquantième anniversaire. Images d’archives, photographie brute, expositions poétiques, engagées, historiques et originales sont au rendez-vous. Vous ne savez pas par où commencer ? Fisheye vous guide ! Un événement à découvrir avant le 22 septembre 2019.

Pour cette édition spéciale, la Fisheye Gallery pose définitivement ses valises à Arles, dans un espace entièrement rénové. Découvrez, jusqu’au 31 août, les oeuvres de Théo Gosselin et Maud Chalard, Christian Lutz et les lauréats de la Gacilly sur les murs de la galerie !

© Maud Chalard & Théo Gosselin

© Maud Chalard & Théo Gosselin

Picasso, le regard du photographe

Jusqu’au24 septembre 2019,

le Musée Picasso de Barcelone présente l’exposition Picasso, le regard du photographe. La déambulation dans l’exposition emporte le visiteur d’atelier en atelier, des débuts du « Picasso photographe », à Horta de Sant Joan, un petit village de Catalogne dont les bâtiments inspirent à l’artiste des visions cubistes, à ses ateliers immenses dans le sud de la France, en passant par ses repères parisiens.

© RMN-Grand Palais (Musée national Picasso-Paris) : Jean-Gilles Berizzi © Succession Pablo Picasso, VEGAP, Madrid 2019© Robert Doisneau : Gamma Rapho Robert Doisneau, Vegap, Barcelona, 2019 © Succession Pablo Picasso, VEGAP, Madrid 2019

à g. RMN-Grand Palais (Musée national Picasso-Paris) : Jean-Gilles Berizzi, à d. Robert Doisneau : Gamma Rapho Robert Doisneau, Vegap, Barcelona, 2019 / Succession Pablo Picasso

Brésils

Ludovic Carème a passé dix années à arpenter une petite favela de Sao Paulo, Agua Branca, avant de s’enfoncer dans la forêt amazonienne à la rencontre de ses habitants. Ce portrait tout en nuance de gris, cadré carré et titré Brésils, est exposé à la Friche la Belle de Mai, à Marseille, jusqu’au 29 septembre.

© Ludovic Carème© Ludovic Carème

© Ludovic Carème

L’essence du visible

Jusqu’au 29 septembre

, la Fondation Henri Cartier-Bresson propose une rétrospective de l’œuvre de Wright Morris, L’essence du visible. Cet écrivain photographe est à l’origine du livre photo-texte. Sans le savoir, il était à la pointe des questions formelles de son époque.

Wright Morris © Estate of Wright Morris

Wright Morris © Estate of Wright Morris

7e édition de la saison photographique de l’Abbaye Royale de l’Épau

Itinérance. Tel est le thème de la 7e édition de la saison photographique de l’Abbaye Royale de l’Épau. Dix-sept photographes ont abordé cette notion ô combien vaste. En vacances vers le Mans ? Une halte s’impose, avant le 3 novembre, et Fisheye vous trace l’itinéraire.

© Sébastien Tixier

© Sébastien Tixier

Mélancolie des collines

Invité par Wajdi Mouawad à investir les espaces du théâtre de la Colline, le photographe Alain Willaume du collectif Tendance Floue dévoile une installation photographique, éloge du fragile et du doute. Les photographies, en grand format, sont accompagnées de textes de poètes, dramaturges, romanciers, ou essayistes, mais aussi de ceux du public, de tous les âges. Une exposition singulière à découvrir jusqu’au 28 décembre.

© Alain Willaume / Tendance Floue

© Alain Willaume / Tendance Floue

Image d’ouverture : © René Burri estate / Magnum Photos

Explorez
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
© Pauline Suzor / Instagram
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
Cette semaine, notre sélection Instagram vous plonge au cœur d'un évènement folklorique, festif et coloré : le carnaval. Retrouvez, en ce...
20 février 2024   •  
PhotoBrussels : la capitale belge fait son festival
© Jacques Sonck / Courtesy Gallery FIFTY ONE
PhotoBrussels : la capitale belge fait son festival
La 8e édition du Photo Brussels Festival vient d’ouvrir dans la capitale européenne. Avec au menu 56 expositions réunissant 300 artistes...
07 février 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Kidnapping, animaux-espions et bad trip au LSD : la séance de rattrapage Focus !
© Karolina Wojtas
Kidnapping, animaux-espions et bad trip au LSD : la séance de rattrapage Focus !
Paysages japonais, matchs de catch mexicains, guerre centenaire, religions futuristes, soirées érotiques, amitiés artificielles… Comme...
07 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Dans Élan, Nico Therin ancre les « moments d’apesanteur »
© Nico Therin
Dans Élan, Nico Therin ancre les « moments d’apesanteur »
Influencé par l’écriture documentaire, Nico Therin trouve l’inspiration dans la narration des moments ordinaires, ceux qui charment par...
02 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
The Necklace, 1999 © 2021, Alessandra Sanguinetti / Magnum Photos
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
Pendant plus de deux décennies, Alessandra Sanguinetti a documenté, au travers de mises en scène, le quotidien de deux petites filles de...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
© Pauline Suzor / Instagram
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
Cette semaine, notre sélection Instagram vous plonge au cœur d'un évènement folklorique, festif et coloré : le carnaval. Retrouvez, en ce...
20 février 2024   •  
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
© Feng Li
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
Connu pour sa photographie de rue insolite, l’artiste chinois Feng Li présente à travers Pig un aspect plus intimiste de son existence....
19 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Les coups de cœur #481 : Lara Lussheimer et Sara Tontorova
© Lara Lussheimer
Les coups de cœur #481 : Lara Lussheimer et Sara Tontorova
Lara Lussheimer et Sara Tontorova, nos coups de cœur de la semaine, sont toutes deux en quête de métaphores. La première les fait émerger...
19 février 2024   •