L’intimité du jazz captée au plus près par Olivier Degen

19 juin 2019   •  
Écrit par Julien Hory
L'intimité du jazz captée au plus près par Olivier Degen

Avec Jazz, Alone together, Olivier Degen saisit l’intimité des musiciens. Le livre présente la solitude de l’artiste au moment de la création. Une partition entre le photographe, les jazzmen et le lecteur.

Entre la scène et le public, un objectif et son sujet, entre deux pages d’un livre, personne n’y voit rien, c’est un concert qui se met en place. C’est souvent là que tout se joue, dans l’intention. Celle du photographe, du musicien et du lecteur. À travers les portraits d’Olivier Degen, nos sens parlent.

Michel Portal, Archie Shepp, Jeanne Added, pour ne citer qu’eux parmi les 123 musiciens présents, se retrouvent dans ce qu’ils ont de plus simple : eux-mêmes. Les images d’Olivier Degen, réalisées ces dix dernières années, rappellent l’exigence de l’entre-soi avant de pouvoir partager le meilleur. Avec Jazz, Alone Together, tout est dit. Au texte poignant de Francis Marmande par lequel débute l’ouvrage répond l’ineffable qu’on perçoit dans les interviews qui terminent cette publication. Loin d’être un espace vacant, ce vide est rempli de vibrations. Miles Davis le disait lui-même : « la véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu’encadrer ce silence.»

Une partition singulière

Dans une intuition qui n’est pas sans rappeler celle de l’improvisation, Olivier Degen pose une partition singulière. On le sent presque gêné, parfois trop respectueux. La distance à laquelle il s’oblige peut éloigner le lecteur. Il reproduit à l’image les sentiments d’un fan, dans cette relation particulière qui le lie à son idole.

Et puis il y a le moment, celui de la tension du doigt avant le clic sur un boîtier, de l’aspiration avant de souffler dans l’embouchure, de la main qui glisse sur la couverture d’un livre. Cet instant est certainement ce que Jazz, alone together capte le mieux. Par ces gestes suspendus, auquel répond le noir et blanc d’Olivier Degen, s’installe une intemporalité qui offre à celles et ceux qui se livrent entièrement à cet art – le jazz – un réel hommage.

Alone together, auto-édition, 85 €, 288 p, 500 exemplaires dont 50 sous coffret, numérotés et signés.

© Olivier Degen

François Mervile, Paris, janvier 2014

© Olivier Degen

Jean-Charles Richard et Claudia Solal, Paris, janvier 2012

© Olivier Degen© Olivier Degen

À g. Ravi Coltrane, Paris ,octobre 2013, et à d. Archie Shepp, avril 2014

© Olivier Degen© Olivier Degen

À g. Theo Ceccaldi, Atelier du Plateau, septembre 2014, et à d. Jeanne Added, Saint-Denis, avril 2015

© Olivier Degen© Olivier Degen

À g. John Taylor, 2010, et à d.  Michel Portal, Aix-En-Provence, 2008

© Olivier Degen

Roy Campbell, Paris, janvier 2011

© Olivier Degen

Explorez
Rastchoutchas, la pop en béquille
© Rastchoutchas
Rastchoutchas, la pop en béquille
Entre les potes, les ombres et les mâchoires animales qu’une main de matrone serre, Rastchoutchas pope toujours la même et unique soirée...
16 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
100% L'EXPO : immersion magnétique dans l'art émergent
© Daria Svertilova, Maisons éphémères, 2023, ENSAD / Courtesy of 100% L'EXPO
100% L’EXPO : immersion magnétique dans l’art émergent
En accès libre et gratuit, le festival 100% L’EXPO revient pour une 6e édition au sein de la Grande Halle ainsi qu’en plein air dans le...
08 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Tarek Mawad et les mouvements des corps
© Tarek Mawad
Tarek Mawad et les mouvements des corps
À l’instar de ses muses, Tarek Mawad, photographe de mode germano-égyptien, est porté par un mouvement permanent.
05 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
© Hugo Mapelli
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
Parmi les thématiques abordées sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la mode. Par l’intermédiaire de...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Ces séries photographiques qui apprivoisent la ville
© Craig-Whitehead
Ces séries photographiques qui apprivoisent la ville
Dans la rue, au cœur du fourmillement de la foule ou au fil des bâtiments qui façonnent la réalité urbaine, les photographes n’ont de...
16 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Rastchoutchas, la pop en béquille
© Rastchoutchas
Rastchoutchas, la pop en béquille
Entre les potes, les ombres et les mâchoires animales qu’une main de matrone serre, Rastchoutchas pope toujours la même et unique soirée...
16 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
La sélection Instagram #450 : les déclinaisons du grain
© Veronique Van Hoorick / Instagram
La sélection Instagram #450 : les déclinaisons du grain
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram partagent un attrait pour les images au grain saillant. Dans des approches...
16 avril 2024   •