Lorena Lohr: « Ocean Sands »

22 septembre 2017   •  
Écrit par Molly Sisson
Lorena Lohr: « Ocean Sands »

À l’âge de 20 ans, Lorena Lohr a quitté l’Angleterre pour partir vivre à New York. C’est à ce moment-là qu’elle démarre son voyage photographique intitulé Ocean Sands. Seule, elle parcourt le Sud-Ouest de l’Amérique, allant d’une une ville déserte à une autre. En train, en bus ou à pied, elle découvre des lieux isolés et leurs trésors cachés. Motels, « diners » et déserts… un détail suffit pour stimuler son imagination. Chaque image capture l’essence de ses aventures solitaires. Armée de « plusieurs boitiers argentiques peu coûteux », elle photographie sans effort. Des tons pastels, des détails saisissants et l’importance du cadrage : c’est ainsi que Lorena réanime des villes délaissées. Ses photos donnent à voir des enseignes lumineuses au sein d’espaces vides et créent une atmosphère nostalgique.

© Lorena Lohr - Untitled

© Lorena Lohr - Untitled
© Lorena Lohr – Untitled
© Lorena Lohr – Untitled
7 Lorena Lohr - Untitled

© Lorena Lohr

© Lorena Lohr
© Lorena Lohr
© Lorena Lohr

© Lorena Lohr - Untitled

Images par © Lorena Lohr

Explorez
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
© Pauline Suzor / Instagram
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
Cette semaine, notre sélection Instagram vous plonge au cœur d'un évènement folklorique, festif et coloré : le carnaval. Retrouvez, en ce...
20 février 2024   •  
PhotoBrussels : la capitale belge fait son festival
© Jacques Sonck / Courtesy Gallery FIFTY ONE
PhotoBrussels : la capitale belge fait son festival
La 8e édition du Photo Brussels Festival vient d’ouvrir dans la capitale européenne. Avec au menu 56 expositions réunissant 300 artistes...
07 février 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Kidnapping, animaux-espions et bad trip au LSD : la séance de rattrapage Focus !
© Karolina Wojtas
Kidnapping, animaux-espions et bad trip au LSD : la séance de rattrapage Focus !
Paysages japonais, matchs de catch mexicains, guerre centenaire, religions futuristes, soirées érotiques, amitiés artificielles… Comme...
07 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
Il y a 11 heures   •  
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
27 février 2024   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet