L’ouverture des Rencontres d’Arles

03 juillet 2013   •  
Écrit par Fisheye Magazine
L'ouverture des Rencontres d'Arles

Cette semaine, à Arles, une phrase résonne en boucle : “J’adore la photographie.” Une bonne entrée en matière pour échanger avec les curateurs, photographes, galeristes et autres professionnels qui ont rejoint la cité arlésienne pour l’ouverture des Rencontres. C’est un peu le Festival de Cannes de la photo : les vernissages, les rencontres, les débats et les projections s’enchaînent à un rythme frénétique et ensoleillé. Il faut l’avouer, on avait été un peu déçus par les éditions précédentes, mais, cette année, la programmation est plus alléchante. Même si le thème noir et blanc laissait craindre une programmation très classique, de belles surprises nous attendent.

Et la première est Une histoire américaine : la rétrospéctive du photographe et cinéaste américain Gordon Parks (1912-2006). C’est le premier journaliste à réaliser un reportage sur un gang d’Harlem (1948), le premier photoreporter noir à intégrer le magazine Life et le premier réalisateur afro-américain à percer à Hollywood  avec Shaft (1971). La commissaire de l’exposition, Alessandra Moro, nous confie son admiration pour le photographe : “C’est un artiste qui s’investissait à fond dans son travail. Il avait une vraie proximité avec les personnes qu’il photographiait. Il a immortalisé les leaders noirs américains, mais il était aussi le parrain d’une des filles de Malcom X. On l’a même accusé d’être un espion !” Et toute la carrière du photographe est parsemée d’incroyables histoires. “Quand Ingrid Bergman a rencontré Roberto Rossellini, c’est Gordon Parks qu’elle a choisi pour témoigner de son histoire d’amour avec le cinéaste.“, nous raconte Alessandra. 

L’artiste est aussi écrivain, et chacune des séries présentées à l’expo est introduite par un texte du photographe. On découvres ses images, sur la situation des Noirs en Amérique, sur une famille d’Harlem et sur les gens de pouvoirs. Il y a aussi trois salles de projection, dont une qui diffuse son célèbre film, Shaft

Alors si vous faites un tour à Arles pendant l’été, on vous conseille vivement cette expo. J.L.

ARLMSC5702

Gordon Parks : une histoire américaine, exposition présentée aux Rencontres d’Arles, au Magasin Électrique, Parc des Ateliers, jusqu’au 22 septembre.  

© Gordon Parks

Explorez
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
© Nicolas Lebeau
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
Avec Voltar A Viver (« Retourner à la vie », en français), Nicolas Lebeau questionne notre rapport aux images en puisant aussi bien dans...
17 avril 2024   •  
Écrit par Ana Corderot
Les coups de cœur #488 : Nika Sandler et Julien Athonady
© Julien Athonady
Les coups de cœur #488 : Nika Sandler et Julien Athonady
Nos coups de cœur de la semaine, Julien Athonady et Nika Sandler, emploient le médium photographique comme une manière d'entrer au plus...
15 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Bodyland : déluge de chairs
© Kristina Rozhkova
Bodyland : déluge de chairs
C’est la Russie contemporaine que Kristina Rozhkova photographie dans sa série Bodyland. Une Russie de la peau orange, cousine...
12 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
Il y a 10 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
© Maewenn Bourcelot
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
C’est un monde sublime et violent, enchanté et tragique, énigmatique et d’une évidence terrible. Avec Les Éternels Éphémères, la...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
© Nicolas Lebeau
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
Avec Voltar A Viver (« Retourner à la vie », en français), Nicolas Lebeau questionne notre rapport aux images en puisant aussi bien dans...
17 avril 2024   •  
Écrit par Ana Corderot