Massimiliano Perasso ou les larmes sublimes de la mélancolie

21 novembre 2023   •  
Écrit par Milena Ill
Massimiliano Perasso ou les larmes sublimes de la mélancolie
© Massimiliano Perasso
© Massimiliano Perasso

Dans l’objectif de Massimiliano Perasso, il y a « la vie en marge, le long des frontières ». Né à Genève, en Italie, ce photographe a étudié l’ingénieurie avant de se dédier entièrement à la photographie – en particulier à une pratique introspective et personnelle. Ses images semblent naître du regard d’un être possédé, et nous emportent dans un vortex d’émotions, fascinant, parfois à la limite de l’angoissant. Après avoir déjà publié plusieurs ouvrages et organisé des expositions, Massimiliano Perasso garde en tête une chose que sa pratique ne doit perdre sous aucun prétexte : la simplicité. En recherche perpétuelle de ses propres vérités par le biais du 8e art, son désir le plus profond, explique-t-il, est de continuer à explorer, encore et encore, une solitude peuplée d’autres solitudes. « Je me plonge dans le monde souterrain de la photographie qui continue à surprendre même les yeux les plus exercés, je me laisse emporter, et tôt ou tard, je trouve toujours quelqu’un ou quelque chose d’intéressant », développe l’auteur. « Chaque fois que je me suis perdu, j’ai toujours trouvé d’autres personnes dans la même situation que moi, confie-t-il. Ces moments sont devenus des instants précieux, faits de silences et de vibrations intimes. » Grâce à ses images, on s’autorise pleinement à être transporté par le sentiment aussi doux qu’amer de la mélancolie. Ces vérités, qui n’arrivent que la nuit, « dans une parenthèse de sérénité, et dans la compagnie de [s]es monstres », peut-on lire sur l’un de ses posts Instagram, Massimiliano Perasso en fait ses propres talismans photographiques. Le médium, moyen d’expression qu’il qualifie d’« instinctif, irrationnel et spontané », devient ainsi pour l’artiste une manière de conserver des souvenirs qui ne pourraient être dits autrement.

© Massimiliano Perasso
© Massimiliano Perasso

© Massimiliano Perasso

© Massimiliano Perasso
© Massimiliano Perasso

© Massimiliano Perasso
© Massimiliano Perasso

© Massimiliano Perasso

© Massimiliano Perasso

© Massimiliano Perasso

© Massimiliano Perasso

© Massimiliano Perasso

© Massimiliano Perasso
© Massimiliano Perasso

© Massimiliano Perasso

À lire aussi
Alone Together : Devin Yalkin et la fulgurance des choses
© Devin Yalkin
Alone Together : Devin Yalkin et la fulgurance des choses
La silhouette d’une araignée tissant sa toile, la main d’un enfant caressant un filet, les vols d’oiseaux passant en ombre chinoise…
24 août 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Jonė Reed ou l'élégance tortueuse
© Jone Reed
Jonė Reed ou l’élégance tortueuse
Photographe lituanienne « déracinée à Londres », Jonė Reed est l’autrice d’une œuvre somptueuse, toute en teintes verdurées et en nuances…
10 novembre 2023   •  
Écrit par Milena Ill

Explorez
La sélection Instagram #221
La sélection Instagram #221
Le mardi, on vous propose de faire le plein d'inspiration ! Street photo, poésie, ou engagement, chacun pourra s'y retrouver avec notre...
26 novembre 2019   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #220
La sélection Instagram #220
Explorations urbaines, portraits atypiques et panoramas dépaysants… Les photographes de cette sélection Instagram #220 nous emmènent loin...
19 novembre 2019   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #217
La sélection Instagram #217
Tendres rêveries et mises en scène énigmatiques composent cette sélection Instagram #217. Un ensemble dépaysant, nous invitant à oublier...
29 octobre 2019   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #216
La sélection Instagram #216
Des portraits, des couples, des produits manufacturés, l'habitat et la destruction... Cette sélection Instagram est comme nous sommes, le...
22 octobre 2019   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
© Pelle Cass
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
Cette semaine, plongée dans l’œil de Pelle Cass. Dans Crowded Fields, le photographe américain immortalise des terrains de sport sur...
À l'instant   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
© Jana Sojka
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes donnent à voir les déclinaisons de la fragilité de l’existence.
19 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
© Jennifer McLain
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
Dans Behind the Facade, Jennifer McLain compose un monde dans lequel elle tente de se soustraire à des évènements du quotidien qui...
18 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
© Lee Miller Archives, Angleterre 2024
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
À l’occasion du 80e anniversaire de la libération de Saint-Malo, la chapelle de l’École nationale supérieure de la marine...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet