Michael Oliver Love : impressions peaux ensoleillés

31 janvier 2023   •  
Écrit par Ana Corderot
Michael Oliver Love : impressions peaux ensoleillés

« Selon moi, la nudité a quelque chose de pur et d’intensément simple. Elle est brute, honnête, et fait immédiatement entrer l’image dans un espace différent de celui de la photographie de mode. Elle suscite instantanément des réactions des spectateurs. Que ce soit de l’émerveillement, de l’horreur, de la fascination ou de la confusion », confie Michael Oliver Love. Installé au Cap en Afrique du Sud, l’artiste s’est intéressé à la photographie alors qu’il n’était qu’adolescent et que la mode était au body painting. Après s’être essayé lui-même à la création de toiles picturales humaines, il a tourné l’objectif vers les corps d’autres modèles. Aujourd’hui, c’est à même le sujet, en plein air, qu’il s’amuse à créer de nouveaux tableaux corporels où les nuances fauves et contrastes soulignent les courbes. « La couleur est joyeuse et attirante. C’est pour moi une gratification instantanée. Les rouges vifs et les bleus luxuriants élèvent l’image s’ils sont utilisés correctement. À l’inverse, une image en noir et blanc aurait une énergie plus subtile, vous demandant de réfléchir un peu plus. Je suppose donc que je cherche à obtenir une réaction rapide avec mes images. Ne pas penser, mais plutôt ressentir. » Silhouettes ensuquées de soleil, processions de divinités inventées, déserts d’hommes nus… Avec Michael Oliver Love, les peaux sont libérées et s’élancent dans le sable d’une énergie charnelle, telle une danse impressionniste.

© Michael Oliver Love

 

© Michael Oliver Love© Michael Oliver Love

 

© Michael Oliver Love

 

© Michael Oliver Love© Michael Oliver Love

 

© Michael Oliver Love

 

© Michael Oliver Love

 

© Michael Oliver Love

 

© Michael Oliver Love

 

© Michael Oliver Love

 

 

© Michael Oliver Love© Michael Oliver Love

 

© Michael Oliver Love

 

© Michael Oliver Love© Michael Oliver

© Michael Oliver Love

Explorez
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
© Feng Li
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
Connu pour sa photographie de rue insolite, l’artiste chinois Feng Li présente à travers Pig un aspect plus intimiste de son existence....
19 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Sophie Calle, étrangeté et lapins nains : dans la photothèque de Caroline Heinecke
Un événement photographique que tu n’oublieras jamais ? © Caroline Heinecke
Sophie Calle, étrangeté et lapins nains : dans la photothèque de Caroline Heinecke
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
16 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
WhiteWall met en lumière l'œuvre monochrome de Alexandre Souêtre
© Alexandre Souêtre / Courtesy of Whitewall
WhiteWall met en lumière l’œuvre monochrome de Alexandre Souêtre
Le laboratoire WhiteWall met en avant, imprime et édite l'œuvre toute en noir et blanc de Alexandre Souêtre, grâce à un livre haut de...
14 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine