Olympus joue le jeu du selfie avec le PEN E-PL7

28 août 2014   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Olympus joue le jeu du selfie avec le PEN E-PL7

Après le concept surprenant de Sony en Chine, au tour d’Olympus de faire du selfie le principal argument marketing de son compact hybride PEN E-PL7. 

 

 Concrètement, l’écran pivote à 180° vers le bas et l’appareil peut être commandé à distance via un smartphone.

 

Jusqu’ici rien de révolutionnaire mais cet hybride “entièrement conçu pour la prise de selfie”, comme on peut déjà le lire un peu partout, intègre aussi un mode spécial qui passe votre appareil en grand angle et reprend les réglages du portrait. 

 

 

 

olympus-pen-e-pl7-fisheye3

 

 

Mais la prise de selfie est-elle vraiment devenue un critère d’achat lorsque l’on recherche un nouvel appareil photo ?

 

Sur le site d’Olympus, c’est résolument le côté branché de la série PEN qui est mis en avant. Apparemment destiné  aux jeunes femmes pointues qui font du shopping, le PEN E-PL7 est décrit comme “un superbe objet“, “bijou de style” qui complètera un “look de manière sophistiqué“.

 

 

olympus-pen-e-pl7-fisheye2

 

 

Côté technique (si ça intéresse quelqu’un ?), pas de flash intégré mais on note un grand écran LCD tactile de 3 pouces qui affiche 1,037 millions de points, un capteur de 16,05 millions de pixels, un autofocus par contraste composé de 81 collimateurs et un stabilisateur 3-axes, dérivé de celui de l’OM-D E-M10. 

 

L’Olympus PEN E-PL7 sera disponible à la vente dès octobre, pour un prix qui devrait avoisiner les 460 euros.

 

Explorez
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
© Alban Dejong
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
Jusqu’au 17 mars 2024, le collectif LesAssociés présente l’exposition 600° au cœur de l’Espace Saint-Rémi, à Bordeaux. Un récit choral...
15 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
© Richard Pak
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
Enjeux sociétaux, troubles politiques, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur nos pages ne...
09 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Niort : la Jeune Photographie imagine le monde d’après
© Thomas Pendeliau
Niort : la Jeune Photographie imagine le monde d’après
Pour leur trentième anniversaire, les Rencontres de la Jeune Photographie Internationale de Niort nous invitent à réfléchir au monde...
06 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill