#Photographe confiné(e) : MC2.8

29 avril 2020   •  
Écrit par Cassandre Thomas
#Photographe confiné(e) : MC2.8

Fisheye vous donne la parole durant le confinement. Chaque semaine, découvrez des photos et son auteur(e). Le duo italien MC2.8 capture un quotidien minimaliste et linéaire. Une collection de banalités favorisant la reconnexion.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Nous sommes Maria Chiara Maffi et Chiara Giancamilli.  Un duo installé à Milan unit par la passion pour l’art et la photographie. Notre objectif est de raconter des histoires universelles et atemporelles. Nos spécialités ? Le minimalisme, la couleur et la linéarité.

Comment vivez-vous votre confinement ?

Le contact physique, auparavant considéré comme naturel, n’est plus. Et cette privation influe sur notre mental.  À travers nos créations et nos pensées, nous partageons de l’espoir. Nous devons espérer que tout ira bien.

Les images que nous avons créées représentent des actions qui deviennent banales. Tout le monde se retrouve à accomplir les mêmes gestes, les mêmes rituels. Cette ressemblance désarmante nous rend encore plus unis, même éloignés.

Si vous deviez être confinées avec un ou une photographe, qui serait l’heureux/se élu(e) ?

Luigi Ghirri aurait eu beaucoup d’histoires à raconter pendant la quarantaine. Et à travers ses photographies, nous pouvons voyager, tout en restant immobiles.

Quel est votre mantra favori, histoire de rester optimiste ?

“In attesa che spiri un vento migliore, insieme culliamoci” (« En attendant qu’un meilleur vent souffle, berçons-nous, ensemble », ndlr)

Un dernier mot ?

Soyez créatifs et restez en sécurité !

© MC2.8© MC2.8
© MC2.8© MC2.8
© MC2.8© MC2.8
© MC2.8© MC2.8

© MC2.8

Explorez
The Unmovable Mover : l'usine imaginaire d'Alessandra Leta
© Alessandra Leta
The Unmovable Mover : l’usine imaginaire d’Alessandra Leta
L’artiste italienne Alessandra Leta construit une fiction en fragments, qui prend pour contexte une usine imaginaire de pièces détachées...
12 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Tatiana Lopez : s'approprier son histoire à coups d'aiguille
© Tatiana Lopez
Tatiana Lopez : s’approprier son histoire à coups d’aiguille
La délicate broderie qui s’esquisse sur les polaroids de Tatiana Lopez narre l’histoire de minorités. Les récits de femmes et de...
05 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Participez à nos lectures de portfolio sur le thème des fiertés !
© Michael Oliver Love
Participez à nos lectures de portfolio sur le thème des fiertés !
Dans le prolongement de notre dernier numéro – dédié aux fiertés – Fisheye organise des lectures de portfolio le 13 juin 2024....
04 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Here, In Absence : les contemplations en musique de Mikael Siirilä
© Mikael Siirilä
Here, In Absence : les contemplations en musique de Mikael Siirilä
Dans Here, In Absence, Mikael Siirilä donne une nouvelle vie à des photographies que nous vous avions déjà présentées il y a quelques...
31 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Markowicz & Ackerman : à Arles, deux dialogues avec le temps
© Michael Ackerman
Markowicz & Ackerman : à Arles, deux dialogues avec le temps
Du 27 juin au 29 septembre 2024, la galerie Anne Clergue Galerie à Arles présente Le monde flottant, de Michael Ackerman et Maciej...
15 juin 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
La fille du marin : les aventures océaniques de Katalin Száraz
© Katalin Száraz
La fille du marin : les aventures océaniques de Katalin Száraz
Katalin Száraz compose, avec La fille du marin, un hommage visuel à la profession de son père. Une série oscillant entre les fantasmes de...
14 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les expositions photo à découvrir cet été !
Paris, 1967 © Joël Meyerowitz
Les expositions photo à découvrir cet été !
Chaque saison fait fleurir de nouvelles expositions. À cet effet, la rédaction de Fisheye a répertorié toute une déclinaison...
14 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
L’éternel été de Beatrice Salomone
© Beatrice Salomone
L’éternel été de Beatrice Salomone
À l’argentique, Beatrice Salomone capture une saison estivale infinie, dont la chaleur pousse les corps à se détendre et les...
14 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas