#PictureHouseLondon : Payez le resto avec une photo

14 mai 2014   •  
Écrit par Fisheye Magazine
#PictureHouseLondon : Payez le resto avec une photo

Joli coup de com’ pour l’équivalent anglo-saxon de notre Findus qui a décidé de récompenser cette manie plus ou moins insupportable d’immortaliser son assiette.

Alors que beaucoup de restos sont plutôt exaspérés par le foodporn, voire l’interdisent, la marque de surgelés Birds Eye échange un repas dans son restaurant éphémère de Londres contre une photo Instagram.

birdseyeUK4
@birdseyeuk : We’re busy setting up #PictureHouseLondon and can’t wait for everyone to try our #BirdsEyeInspirations! #popup #london #restaurant #dining #food #soho

 

Il suffit de tirer le portrait (dûment hashtagué #BirdsEyeInspirations) des deux derniers produits de la marque servis au Picture House London, et vous récolterez un dîner gratuit. 

À en croire le nombre de photos sur Instagram, ça marche. Mais ça ne donne pas vraiment faim. 

  

birdseyeUK2 Fisheye Magazine
@britmums : Fish with tomato and oregano served atop spinach #birdseyeinspirations #picturehouselondon #yum @marisworldblog @cherry_o

 

Le restaurant organise aussi des workshops avec la photographe lifestyle et culinaire Marte Marie Forsberg, célèbre pour sa food photography sur Instagram.

Ça peut être utile en effet. 

birdseyeUK Fisheye Magazine
@brideyeuk : The first course is served and it tastes delicious! #birdseyeinspirations #picturehouselondon #foodstagram #foodofinstagram #foodporn #foodie

 

Ce n’est pas la première opération marketing autour du paiement via Instagram. L’an dernier à Stockholm, Kellogg’s offrait déjà des céréales contre un hashtag… C.D.

Explorez
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
© Alban Dejong
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
Jusqu’au 17 mars 2024, le collectif LesAssociés présente l’exposition 600° au cœur de l’Espace Saint-Rémi, à Bordeaux. Un récit choral...
15 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
© Richard Pak
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
Enjeux sociétaux, troubles politiques, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur nos pages ne...
09 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Niort : la Jeune Photographie imagine le monde d’après
© Thomas Pendeliau
Niort : la Jeune Photographie imagine le monde d’après
Pour leur trentième anniversaire, les Rencontres de la Jeune Photographie Internationale de Niort nous invitent à réfléchir au monde...
06 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill