« Regard d’Orient » : Vente aux enchères de négatifs inédits de Félix Bonfils !

« Regard d'Orient » : Vente aux enchères de négatifs inédits de Félix Bonfils !

La maison de ventes DE BAECQUE & Associés propose, le jeudi 15 avril à Marseille, une vente aux enchères publique pour 83 négatifs inédits du photographe Félix Bonfils. Datant des années 1867 à 1875, ces plaques de verre au collodion humide sont autant de témoignages spectaculaires de l’Orient du XIXe siècle !

Dans les années 2000, 83 négatifs sur plaque de verre ont été découverts par hasard dans des caisses à Alès, une commune dans le sud de la France. Trouvaille pour le moins surprenante… Car réalisés au collodion humide, ces négatifs datant du XIXe siècle donnent à voir des panoramas d’un Orient totalement méconnu. Ils sont en fait l’œuvre du photographe français Félix Bonfils, installé à Beyrouth entre 1867 et 1871. Initié à la photographie par Niépce de Saint-Victor, il a parcouru tout le Proche-Orient : Égypte, Palestine, Syrie, Turquie, ainsi que la Grèce. À la suite de cette intense campagne d’expéditions, et de retour à Alès en 1871, il s’est perfectionné dans la technique du collodion humide en tirant, d’après négatifs, près de 15 000 épreuves. Il a ainsi formé une véritable mine d’or archéologique, géographique et historique. À cette époque, ses tirages ont été vendus tout autour du monde et ont cimenté la réputation de l’artiste dans l’histoire. Ils lui ont même valu la médaille de bronze à l’Exposition Universelle de Paris en 1878.

« Pionnier passionné, technicien génial et virtuose au collodion, voici tout Félix Bonfils. Concentré sur 83 plaques, nous avons là le témoignage inédit d’un des premiers monuments de la photographie. Chez DE BAECQUE Marseille, nous avons la chance de côtoyer les matrices originales de ce Regard d’Orient », raconte Jean-Baptiste Renart – Commissaire-priseur et Directeur Général DE BAECQUE Marseille. Le 15 avril seront mises aux enchères les plaques originales lors d’un évènement public. L’occasion pour tous collectionneurs de s’arracher un morceau de l’histoire du 8e art, et pour tout amateur de découvrir cette œuvre singulière. Et c’est un évènement doublement exceptionnel, car si les salles des ventes ont vu passer des tirages de Félix Bonfils, jamais il n’a été question des plaques originales de ces formats (30 x 40 et 24 x 30 cm) !

 

La maison de ventes DE BAECQUE & Associés nous donne rendez-vous le 15 avril pour sa vente aux enchères publique !

© DE BAECQUE & Associés

Félix Bonfils © DE BAECQUE & Associés
JERUSALEM, PORTE DE DAMAS PALESTINE
Plaque de verre négative originale au collodion, vers 1867-70  Signée “Bonfils” et numérotée “111“ en bas à gauche au recto. Retouches dans le ciel par l’emploi d’un cache de papier finement découpé pour les crénelures.
24×30 cm
Estimation : 2000/3000€

© DE BAECQUE & Associés

Félix Bonfils © DE BAECQUE & Associés
PANORAMA D’ATHÈNES EN TROIS PARTIES
Trois négatifs au collodion humide sur plaques de verre 30×40 cm pouvant former un panorama. Signés ‘Bonfils’ et numérotés ‘258’, ‘259’ et ‘260’ à l’encre dans l’émulsion.
Une fois réunis leur dimension est de 90×120 cm
Estimation : 5000/6000 €

© DE BAECQUE & Associés

Félix BONFILS © DE BAECQUE & Associés
NUBIE TEMPLE DE KERDASEH (EGYPTE)
Plaque de verre négative originale au collodion, vers 1867-70. Signée “Bonfils” et numérotée “79“. Cache de retouche de papier finement découpé dans le ciel.
Dimensions : 30 x 40 cm
Estimation : 2 000 / 3 000 €

Image d’ouverture : Félix Bonfils © DE BAECQUE & Associés. JERUSALEM, PORTE DE DAMAS PALESTINE

Explorez
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
© Feng Li
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
Connu pour sa photographie de rue insolite, l’artiste chinois Feng Li présente à travers Pig un aspect plus intimiste de son existence....
19 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Sophie Calle, étrangeté et lapins nains : dans la photothèque de Caroline Heinecke
Un événement photographique que tu n’oublieras jamais ? © Caroline Heinecke
Sophie Calle, étrangeté et lapins nains : dans la photothèque de Caroline Heinecke
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
16 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
WhiteWall met en lumière l'œuvre monochrome de Alexandre Souêtre
© Alexandre Souêtre / Courtesy of Whitewall
WhiteWall met en lumière l’œuvre monochrome de Alexandre Souêtre
Le laboratoire WhiteWall met en avant, imprime et édite l'œuvre toute en noir et blanc de Alexandre Souêtre, grâce à un livre haut de...
14 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Yannig Hedel : l'équilibre subtil de l'ombre à la lumière
© Yannig Hedel
Yannig Hedel : l’équilibre subtil de l’ombre à la lumière
L'exposition De prime abord, accueillie par la Galerie Bigaignon, met en avant les premiers travaux de Yannig Hedel, des expérimentations...
13 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
Il y a 7 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
© Deborah Turbeville
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
Photocollages est la première grande rétrospective consacrée à l’icone Deborah Turbeville. Artiste révolutionnaire, Turbeville a...
21 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina