Samsung donne vie aux portraits

Samsung donne vie aux portraits

Sujets insolites ou tendance, faites un break avec notre curiosité de la semaine. Samsung a mis au point une nouvelle application permettant d’animer des portraits statiques avec un réalisme stupéfiant.

Le 20 mai 2019, les chercheurs du Samsung AI Center et du Skolkovo Institute of Science and Technology, installés à Moscou, ont publié un papier présentant une toute nouvelle application Samsung. Futuriste, elle permet de créer de courtes vidéos à partir d’images d’une personne. Si plusieurs angles sont préférables, pour réaliser une animation réaliste, l’algorithme est capable de générer un mouvement à partir d’une seule photographie ou même d’un tableau ! Un résultat bluffant évoquant les dérives technologiques de la série Black Mirror.

Deepfakes et intelligence artificielle

Le système fonctionne à partir d’un processus de reconnaissance de visages, qui peuvent ensuite être manipulés. Celui-ci se base sur des traits « landmarks », des points de repère universels. L’algorithme reconnaît ainsi les caractéristiques communes des modèles, et est capable de les associer à un autre visage plus rapidement. Les premiers résultats, publiés sous la forme d’une vidéo, ont été réalisés à l’aide d’une librairie en ligne, VoxCeleb, abritant plus de 7000 images de personnes connues.

Selon les chercheurs, cette nouvelle technologie pourrait aider au développement de jeux vidéo ou encore d’effets spéciaux. Cependant, semblable aux deepfakes (hypertrucages en français, une technique basée sur l’intelligence artificielle, permettant de superposer des images existantes sur d’autres images – le visage d’une personne, par exemple, ndlr.), ce nouvel algorithme interroge. Comment faire rimer intelligence artificielle et éthique ? L’évolution de la technologie encourage-t-elle les fake news ? Pourrait-on se faire voler son identité ?

 

Source : Cornell University

© Samsung

© Samsung

© Samsung

© Samsung

Explorez
Courrier des photographes #1 : être ou ne pas être photographe, telle est la question
© Roman Jehanno / Instagram
Courrier des photographes #1 : être ou ne pas être photographe, telle est la question
Vous êtes photographe ou vous souhaitez le devenir ? Vous avez des questions sur cette profession qui fait rêver, mais ne savez pas où...
29 mai 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu'elle fasse émerger une dimension fantastique à...
28 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
© Salome Jishkariani
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
Salome Jishkariani et Luthor, nos coups de cœur de cette semaine, emploient le 8e art pour sonder le monde qui les environne. Si la...
27 mai 2024   •  
Zooms 2024 : Fisheye soutient Juliette Alhmah
Zooms 2024 : Fisheye soutient Juliette Alhmah
Le Salon de la Photo présente les Zooms 2024 ! L’occasion de (re)découvrir Toujours Diane, le songe éveillé de Juliette Alhmah...
24 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus #73 : les mutations sacrées de Zoé Chauvet
05:07
© Fisheye Magazine
Focus #73 : les mutations sacrées de Zoé Chauvet
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Zoé Chauvet croise le documentaire et l'abstraction et tisse les liens du corporel au...
29 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Courrier des photographes #1 : être ou ne pas être photographe, telle est la question
© Roman Jehanno / Instagram
Courrier des photographes #1 : être ou ne pas être photographe, telle est la question
Vous êtes photographe ou vous souhaitez le devenir ? Vous avez des questions sur cette profession qui fait rêver, mais ne savez pas où...
29 mai 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Photographier en Normandie : un laboratoire de créativité
Hippolyte MACAIRE, Louis Cyrus MACAIRE, Navire quittant le port du Havre, 1851, daguerréotype, 15 x 11 cm, Paris, Bibliothèque nationale de France
Photographier en Normandie : un laboratoire de créativité
Dans le cadre de la 5e édition du festival pluridisciplinaire Normandie Impressionniste, le MuMa – Musée d’art moderne André Malraux au...
29 mai 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
© Chantal Elisabeth Ariëns
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
Jusqu’au 20 juillet, le centre d’art Bildhalle à Amsterdam, accueille la photographe et artiste visuelle Chantal Elisabeth Ariëns, qui se...
28 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina