Sejkko et ses maisons solitaires

17 octobre 2018   •  
Écrit par Anaïs Viand
Sejkko et ses maisons solitaires

Derrière le pseudonyme “Sejkko” se cache un photographe autodidacte portugais Manuel Pita qui étudie la complexité du monde en réalisant des portraits de maisons solitaires.

Scientifique de formation, Manuel Pita ou Sejkko s’est autoformé à la photographie. Son sujet de prédilection ? La solitude. « Je cherche, à travers mes compositions à documenter et comprendre la solitude », explique le photographe originaire d’Amérique du Sud. « J’ai grandi dans une famille relativement nombreuse et chaque réunion était immortalisée par des photos. Si mes oncles et mes tantes réalisaient des images, seul mon père parvenait à voir le monde avec un œil différent. Il savait immortaliser les moments, faire apparaître des sourires chez les gens timides », se souvient-il. Persuadé qu’il allait étudier les arts visuels, Manuel a pourtant exploré une autre de ses passions et est devenu docteur en Intelligence artificielle et en Sciences cognitives. « Ce n’est qu’après mon deuxième poste que j’ai réalisé qu’il me fallait nourrir le scientifique et le photographe en moi ». Aujourd’hui, la photographie est un outil indispensable lui permettant de naviguer dans son moi intérieur et de se découvrir jour après jour. « Le 8e art est devenu une sorte de thérapie, de maître spirituel qui me guide confie-t-il.

Une œuvre autonome

Ses lonely houses combinent deux éléments essentiels. « Mes premiers dessins d’enfant et la maison d’un médecin dans la ville où mes parents sont nés, sur l’île de Madère, au Portugal », précise-t-il. « J’ai démarré ce travail en 2014 et il a évolué sur Instagram jusqu’à la fin 2016, lorsque j’ai proposé une série de tirages en édition limitée à la vente. À cette époque, ces images étaient une façon de documenter mes observations personnelles dans ma relation avec ma propre enfance, mon développement en tant que scientifique, et ma reconnexion tardive avec le monde artistique. En terminant la série, je me suis rendue compte que je ne connaissais pas vraiment le médium et j’ai développé une obsession pour l’apprentissage. »

Pour repérer ces modèles colorés, Manuel s’est beaucoup promené. « J’ai vécu chacune de mes balades comme une méditation. Un temps précieux pour me lier tranquillement à la nature, aux bâtiments et aux gens qui m’entourent. J’ai besoin de me rendre plusieurs fois devant une maison avant d’être sûr d’en faire une œuvre autonome ». Car chacun de ses clichés compose des écosystèmes épurés où le regardeur pourra choisir entre le monde réel et un monde parallèle plus léger et rassurant.

© Sejkko© Sejkko
© Sejkko© Sejkko
© Sejkko© Sejkko

© Sejkko

Explorez
Last Paradise : l’odyssée cinématographique de Kourtney Roy et Mathias Delplanque
© Kourtney Roy
Last Paradise : l’odyssée cinématographique de Kourtney Roy et Mathias Delplanque
Lauréat·e·s de la 6e édition du Prix Swiss Life à 4 mains, la photographe Kourtney Roy et le compositeur Mathias Delplanque lèvent le...
22 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Calques, la poésie plastique de Margaux Roy
© Margaux Roy
Calques, la poésie plastique de Margaux Roy
Avec Calques, Margaux Roy explore le quotidien intimiste des maîtres de la retouche. En dispersant ou en superposant les couches, elle...
18 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Dans l’œil de Laura Lafon Cadilhac : queerness, oracle et véganisme
© Laura Lafon Cadilhac
Dans l’œil de Laura Lafon Cadilhac : queerness, oracle et véganisme
Cette semaine, plongée dans l'œil de Laura Lafon Cadilhac. La cofondatrice du collectif Lusted Men nous parle d’une orgie végane et de sa...
17 juin 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Thomas Mailaender à la MEP : « Des images à la fois stupides et intelligentes »
De la série Illustrated People, 2013 © Thomas Mailaender
Thomas Mailaender à la MEP : « Des images à la fois stupides et intelligentes »
Jusqu’au 29 septembre, la Maison européenne de la Photographie laisse carte blanche à Thomas Mailaender. Un pari réussi pour l’artiste...
17 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Dans l'œil d'Igor Furtado : expressions queer tropicales
© Igor Furtado, Corpo Trópico
Dans l’œil d’Igor Furtado : expressions queer tropicales
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Igor Furtado. Le photographe célèbre la beauté des communautés LGBTQIA+ brésiliennes, toujours en...
24 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
10/10 pour la jeune création contemporaine
© Sofiya Loriashvili
10/10 pour la jeune création contemporaine
Pour la semaine d’ouverture des Rencontres d’Arles 2024, Archevêché by Fisheye présente une série de rendez-vous incontournables ! Parmi...
24 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les coups de cœur #498 : Tommy Keith et Patrick Gilliéron Lopreno
© Tommy Keith
Les coups de cœur #498 : Tommy Keith et Patrick Gilliéron Lopreno
Tommy Keith et Patrick Gilliéron Lopreno, nos coups de cœur de la semaine, dépeignent le paysage alentour chacun à leur manière. Le...
24 juin 2024   •  
Les images de la semaine du 17.06.24 au 23.06.24 : visions d'actualité
© Chloé Azzopardi
Les images de la semaine du 17.06.24 au 23.06.24 : visions d’actualité
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine puisent dans notre époque contemporaine pour s'immerger dans des problématiques...
23 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill