« Sunny »

03 juin 2015   •  
Écrit par Marie Moglia
"Sunny"
Entretien avec la photographe Dagmar Kolatschny, auteure de “Sunny”, une série qui explore les manifestations du soleil dans notre quotidien.

“Ressentir la lumière et la chaleur du soleil est une expérience très anodine et ordinaire.” C’est à partir de cette idée très simple que la photographe berlinoise Dagmar Kolatschny a imaginé sa série Sunny (“ensoleillé”, en français) dont elle a fait un livre en 2014. Un travail autour de la lumière naturelle à travers laquel elle cherche à capturer la simplicité d’un instant fugace: l’ombre d’une plante derrière une fenêtre, la forme géométrique d’un rayon qui éclaire une cage d’escalier… Le tout sans aucun traitement de post-production.

35-11-01 00112-12-5A 00127-11-2 0014-12-02 0013-12-4 0019-12-01 00106-14-11 00102-11-01 00338-11-02 001

Sunny est un travail très spontané, “une série qui examine la lumière du soleil et ses manifestations dans notre quotidien”, comme nous l’explique Dagmar. La plupart des images ont été réalisées entre 2011 et 2013 avec un appareil argentique dans des lieux abandonnés de Berlin. Leur simplicité, leur caractère dépouillé illustrent un style volontairement sobre qui n’évite pas certaines maladresses. Ce que Dagmar reconnaît elle-même en précisant:

“A mes yeux ce sont les banalités du quotidien qui ont un fort potentiel photographique.”

Elle se rend volontairement dans les lieux austères pour rechercher l’inspiration, parce qu’elle y trouve “une résonance intéressante. Ces endroits négligés, abandonnés offrent une tranquillité, une forme d’intimité très importante pour moi.” C’est ainsi que Dagmar a pu saisir la chaleur et la lumière, là où tout paraît froid et sombre. “Je cherche à rendre visibles des expériences sensibles, anodines. Ressentir le soleil, la lumière et sa chaleur.”

En (sa)voir plus

→ Sur Cargo collective

Sunny, Peperoni Books, Berlin, 2014

Explorez
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
© Edwige Lamy
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
Comment capter le mystère au sein du vivant ? Comment retranscrire la mutabilité infinie de nos identités ? Cette année, du 16 mars au 14...
26 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
© Alban Dejong
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
Jusqu’au 17 mars 2024, le collectif LesAssociés présente l’exposition 600° au cœur de l’Espace Saint-Rémi, à Bordeaux. Un récit choral...
15 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
© Richard Pak
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
Enjeux sociétaux, troubles politiques, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur nos pages ne...
09 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
Il y a 10 heures   •  
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
27 février 2024   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet