Theo Elias : « Smoke »

16 mars 2018   •  
Écrit par Anaïs Viand
Theo Elias : « Smoke »

« Lorsque j’étais adolescent, je me suis aperçu que ma vie et mes souvenirs m’échappaient. » Theo Elias, 32 ans, a commencé à prendre des photos à cause de sa mauvaise mémoire. Le médium est un excellent outil pour se plonger dans tout ce qu’il aime : « la mer, les arbres étranges, les bars, les promenades, les maisons, les températures froides, les oiseaux, la musique et les gens – en fait, j’aime les gens », confie l’artiste suédois. En 2011, il quitte sa vie de tous les jours et s’envole pour l’Islande, seul, durant quatre semaines. Là-bas, il découvre un paysage plus qu’inspirant : « Au cours des six années qui ont suivi, j’y suis retourné plusieurs fois et la fascination est devenue obsession », raconte Theo. On retrouve dans ce travail des paysages embrumés mais aussi des portraits poignants d’inconnus rencontrés en fumant une cigarette dans la cour arrière d’un bar.

© Theo Elias
scan20170914_ 002
© Theo Elias
scan20170513_ 019
© Theo Elias
scan20170505_ 001
© Theo Elias
scan20170405_ 017
© Theo Elias
scan20170505_ 021
© Theo Elias

© Theo Elias

© Theo Elias© Theo Elias

© Theo Elias© Theo Elias© Theo Elias© Theo Elias© Theo Elias© Theo Elias

Explorez
Prix Carmignac : le Ghana face aux ravages des déchetteries électroniques
© Bénédicte Kurzen
Prix Carmignac : le Ghana face aux ravages des déchetteries électroniques
Le journaliste Anas Aremeyaw Anas et les photojournalistes Muntaka Chasant et Bénédicte Kurzen remportent le Prix Carmignac 2024 avec...
15 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Dans l'œil de Jérémy Appert : la mer de toutes les mémoires
© Jérémy Appert / Courtesy of Circulation(s)
Dans l’œil de Jérémy Appert : la mer de toutes les mémoires
Jérémy Appert, dont le travail est exposé au festival Circulation(s) jusqu’au 2 juin prochain, a côtoyé pendant plusieurs années celles...
13 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Itinérances Foto 2024 : état des lieux de la photo contemporaine
© Alice Pallot
Itinérances Foto 2024 : état des lieux de la photo contemporaine
Itinérances Foto Sète revient pour sa 2e édition, en réunissant des photographes de tout horizon pour raconter le monde contemporain....
09 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Être là : à Zone i, une exposition à la marge
©Alexa Brunet / Grande commande photojournalisme
Être là : à Zone i, une exposition à la marge
Du 9 mai au 3 novembre 2024, l'espace culturel dédié à l’Image et l’Environnement Zone i accueille Être là, une exposition collective de...
08 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
© Jana Sojka
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes donnent à voir les déclinaisons de la fragilité de l’existence.
Il y a 7 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
© Jennifer McLain
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
Dans Behind the Facade, Jennifer McLain compose un monde dans lequel elle tente de se soustraire à des évènements du quotidien qui...
18 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
© Lee Miller Archives, Angleterre 2024
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
À l’occasion du 80e anniversaire de la libération de Saint-Malo, la chapelle de l’École nationale supérieure de la marine...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
© Jana Sojka
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
Jana Sojka imagine des diptyques afin de donner cours à un dialogue ininterrompu. Dans un nuancier crépusculaire lui inspirant sérénité...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet