Un Visa pour l’image dévoile la programmation de sa 35e édition !

Un Visa pour l’image dévoile la programmation de sa 35e édition !

Rendez-vous immanquable du monde de la photographie, Visa pour l’Image ouvrira les portes de sa 35e édition à partir du 2 septembre 2023 à Perpignan. Et pour la première fois cette année, l’intelligence artificielle aura droit à une place officielle dans la programmation.

Après avoir rendu hommage à Arman Soldin, journaliste de guerre décédé dans le cadre de ses fonctions en Ukraine, Jean-François Leroy entend « célébrer la mission des soldats de la paix des photojournalistes » pour cette 35e édition. 25 expositions définitives seront présentées du 2 septembre au 17 septembre 2023. Un retour sur l’ensemble de l’actualité de cette année. Des crises politiques, climatiques, sociales aux évènements sportifs, en passant par les tremblements de terres en Turquies et la révolte des femmes Iraniennes « une des plus importante [exposition]. Leur courage, leur détermination, je trouve que leur combat doit être soutenu » assure le directeur du festival, Jean-François Leroy, toutes les thématiques seront présentées à travers le travail des photographes sélectionnés.ées.

Paolo Pellegrin sera l‘un des artistes mis en avant dans cette édition avec son exposition Mes années Visa, rétrospective de l’ensemble de ses travaux exposés à Perpignan au cours des éditions. Élément incontournable de l’agence Magnum aujourd’hui c’est vers 1990 qu’il a été découvert par le festival Visa pour l’Image, auquel il reste fidèle aujourd’hui. Il sera exposé aux côtés d’autres grands noms de la profession comme Ian Berry qui signe un travail remarquable sur l’eau, de même que Gilles Clarkes avec Sans eau, nous mourrons qui documente la sécheresse en Somalie, ou encore Tyler Hicks qui s’est rendu deux mois à Bakhmout, ville ukrainienne au cœur de la guerre. Les désillusions seront aussi en tête d’affiche avec le magnifique tirage de Darcy Padilla qui met en lumière la face sombre de la ville aux paillettes, Los Angeles, avec California Dremin’.
Des récits qui racontent le monde et ses aspérités à travers la lentille du 8ème art, une mise en bouche alléchante de cette 35e édition du festival Un visa pour l’image.

© Ian Berry / Magnum Photos

© Ian Berry / Magnum Photos

Une presse responsable

Quand à l’intelligence artificielle, « Ce sera un axe de réflexion », affirme le directeur du festival, Jean-François Leroy lorsque la question de la présence de cette nouvelle technologie au sein du festival est soulevée. Interrogation légitime et d’autant plus pertinente lorsqu’on se souvient de l’affaire Boris Eldagsen. Le photographe allemand primé lors du concours photographique Sony World Photography Award en avril dernier, avait reconnu, après son sacre, avoir utilisé l’IA pour créer son cliché Pseudomnesia : the Electrician, et avait refusé la distinction. Pourquoi utiliser l’IA dans ce cas-là ? L’artiste avouera que le but était de faire réfléchir. En écho à cet événement, une conférence est prévue sur le sujet lors de Visa pour l’Image avec Gilles Courtinat, « les clés de réflexion seront d’évoquer l’idée d’une presse responsable » et la question de « l’adoption d’une charte qui imposerait la clarté lors de l’utilisation de l’IA » sera débattue. Cette année encore le festival annonce une programmation percutante, portée par la volonté de partager des thématiques engagées avec son public fidèle.

© Tyler Hicks / The New York Times© Giles Clarke pour le New York Times

© À g. Tyler Hicks / The New York Times, © À d. Giles Clarke / The New York Times© Emily Garthwaite / Institute

© Emily Garthwaite / Institute

© Ebrahim Noroozi / Associated Press© Natalya Saprunova / Zeppelin Lauréate de la Bourse Canon de la Femme Photojournaliste 2022

© À g. Ebrahim Noroozi / Associated Press, © À d. Natalya Saprunova / Zeppelin Lauréate de la Bourse Canon de la Femme Photojournaliste 2022

© Mark Peterson / Redux Pictures© Ian Berry / Magnum Photos

© À g. Mark Peterson / Redux Pictures, © À d. Ian Berry / Magnum Photos

© Darcy Padilla / Agence VU’

 

© Darcy Padilla / Agence VU’

Photo d’ouverture : © Mark Peterson / Redux Pictures

Explorez
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
L'exposition collective Le Parti pris des choses au Centre de la Photographie Hauts-de-France, se nourrit de l'oeuvre du poète Francis...
28 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
© Annabelle Foucher
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
Le temps de L’Étoffe de l’être, les œuvres d’Annabelle Foucher, lauréate du Grand Prix Picto de la Photographie de mode en 2023, se...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
L’écocide en ligne de mire
© Oleksandra Zborovska, When The River Left The Shores, 2023
L’écocide en ligne de mire
Ce terme est brutalement réapparu dans l’actualité avec la guerre en Ukraine et la destruction du barrage de Kakhovka, dans le sud du...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
05:04
© Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Henri Kisielewski analyse, au cœur de Non Fiction, la puissance narrative de la...
28 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
© Abhishek Khedekar 2023 courtesy Loose Joints
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
Pendant plusieurs années, Abhishek Khedekar s’est immiscé dans le quotidien d’une communauté nomade indienne composée d’une centaine de...
28 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas