« Vogue 1920-2020 » au Palais Galliera : un siècle d’audace photographique

08 décembre 2021   •  
Écrit par Apolline Coëffet
"Vogue 1920-2020" au Palais Galliera : un siècle d'audace photographique

Jusqu’au 30 janvier 2022, pour célébrer les cent ans de l’édition française du magazine de mode, le Palais Galliera accueille Vogue 1920-2020. L’occasion de redécouvrir ces grands noms de la photographie qui n’ont eu de cesse de métamorphoser leur médium de prédilection.

En 2020, Vogue Paris a fêté ses cent ans. Et pour marquer le coup, le Palais Galliera lui a organisé une exposition d’envergure, qui salue les artistes qui ont habillé ses pages. Une première dans l’histoire du magazine qui, très vite, a su s’émanciper de son homologue outre-Atlantique. Car, à ses balbutiements, l’édition française n’était qu’une simple traduction, sinon une adaptation, du titre américain. C’est en abordant des thématiques relatives à la culture que celui que l’on surnommait Frog – un assemblage de French et Vogue – est finalement parvenu à se distinguer. Il faut dire que pour le reste du monde, Paris était alors l’unique capitale de la mode, la ville dans laquelle artistes et intellectuels rayonnaient sans pareil.

De nouvelles représentations de la féminité

Reflet d’une époque en perpétuel changement, Vogue Paris s’est également fait miroir de l’évolution du 8e art. Car c’est ensemble que mode et photographie ont créé et se sont adaptés pour mieux anticiper les nouvelles façons d’appréhender le monde. Dès ses prémices, le studio Vogue était déjà considéré comme « une sorte de pépinière photographique ». Il fonctionnait, ainsi, comme un laboratoire d’expérimentation et de production pour les auteurs qui le fréquentaient. Une énergie soutenue par l’éditeur Condé Nast, fondateur du média. Force était de constater que les clichés argentiques devenaient plus attrayants que les illustrations qui, jusque-là, abondaient dans la presse. Le panorama des 1007 couvertures de Vogue Paris, présenté au rez-de-chaussée du Palais, matérialise, d’ailleurs, à lui seul l’évolution esthétique qu’a connue la revue.

En outre, si la rétrospective met en lumière le talent de ses illustrateurs, elle concède donc, de la même manière, une place de choix à ses photographes. Parmi eux, George Hoyningen-Huene, Horst, Guy Bourdin, Helmut Newton, Albert Watson, Peter Lindbergh, Mario Testino, Inez & Vinoodh… Autant de grands noms que d’artistes qui ont composé des images, souvent subversives, qui donnent à voir de nouvelles représentations de la féminité. Enfin, plus que l’histoire du vêtement, l’exposition – riche de 400 œuvres issues des archives – rend hommage à un héritage. Celui laissé par toute une famille de rédactrices et de rédacteurs en chef qui, tour à tour, ont façonné l’édition parisienne avec succès. La preuve en est : un siècle a beau être passé, l’influence du plus ancien des magazines de mode français encore en activité demeure pérenne.

© David Bailey© Mario Sorrenti / Paris Musées, Palais Galliera

© à g. David Bailey, à d. Mario Sorrenti / Paris Musées, Palais Galliera

© The Guy Bourdin Estate 2021, Courtesy of Louise Alexander Gallery© David Sims / Paris Musées, Palais Galliera

© à g. The Guy Bourdin Estate 2021, Courtesy of Louise Alexander Gallery, à d. David Sims / Paris Musées, Palais Galliera

© Peter Lindbergh© Jean-Baptiste Mondino

© à g. Peter Lindbergh, à d. Jean-Baptiste Mondino

© Mario Testino / Vogue Paris, février/February 2007© George Hoyningen-Huene

© à d. Mario Testino / Vogue Paris, février 2007, à g. George Hoyningen-Huene

© The Guy Bourdin Estate 2021, Courtesy of Louise Alexander Gallery

© The Guy Bourdin Estate 2021, Courtesy of Louise Alexander Gallery

© Estate of Jeanloup Sieff© William Klein

© à g. Estate of Jeanloup Sieff, à d. William Klein

Image d’ouverture © The Guy Bourdin Estate 2021, Courtesy of Louise Alexander Gallery

Explorez
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
© Jamie Harley, « Kamanja Ice » de Hanaa Ouassim (2023)
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
Réalisateur de clips depuis une quinzaine d’années, Jamie Harley propose des formes alternatives d’association entre image et musique...
21 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Åsa Johannesson : « Je cherche à diversifier la méthodologie queer dans la photographie »
© Mark McKnight, Him, Shadow (2020)
Åsa Johannesson : « Je cherche à diversifier la méthodologie queer dans la photographie »
Maîtresse de conférences à l’université de Brighton, en Angleterre, l’artiste suédoise multidisciplinaire Åsa Johannesson vient de...
20 juin 2024   •  
Écrit par Gwénaëlle Fliti
Le musée du quai Branly - Jacques Chirac dévoile les lauréat·es du Prix pour la photographie
Familia 1 © Felipe Romero Beltrán
Le musée du quai Branly – Jacques Chirac dévoile les lauréat·es du Prix pour la photographie
Julie Gough, Priyadarshini Ravichandran et Felipe Romero Beltrán sont les lauréat·es du Prix pour la photographie du musée du quai Branly...
20 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Fernanda Tafner : fascismes en perspective
© Fernanda Tafner
Fernanda Tafner : fascismes en perspective
Pour son projet – toujours en cours – intitulé L’Objet, Fernanda Tafner replonge dans l’époque de la montée du fascisme, durant les...
19 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Last Paradise : l’odyssée cinématographique de Kourtney Roy et Mathias Delplanque
© Kourtney Roy
Last Paradise : l’odyssée cinématographique de Kourtney Roy et Mathias Delplanque
Lauréat·e·s de la 6e édition du Prix Swiss Life à 4 mains, la photographe Kourtney Roy et le compositeur Mathias Delplanque lèvent le...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Ces séries de photographies qui prennent vie en musique
Ces séries de photographies qui prennent vie en musique
En ce premier jour de l’été, partout en France, la musique est à l’honneur. À cet effet, nous vous avons sélectionné une série de...
21 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
© Jamie Harley, « Kamanja Ice » de Hanaa Ouassim (2023)
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
Réalisateur de clips depuis une quinzaine d’années, Jamie Harley propose des formes alternatives d’association entre image et musique...
21 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Léna Maria : les femmes, au cœur du vivant
© Lena Maria
Léna Maria : les femmes, au cœur du vivant
De la pointe des cimes à l’œil d’un cheval ou d’un loup, Léna Maria, photographe du tellurique et du sensible, poursuis son exploration...
21 juin 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin