Vos découvertes préférées du mois d’octobre

01 novembre 2016   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Vos découvertes préférées du mois d'octobre

Antoine Bruy

« De 2010 à 2015, j’ai voyagé à travers l’Europe et les États-Unis en auto-stop avec le but de rencontrer ces hommes et femmes qui ont fait le choix radical de vivre loin des villes […] Dépourvu d’itinéraire précis, forcé par les rencontres et le hasard, ce voyage aura pris à mes yeux le sens d’une quête initiatique finalement similaire à celles de ces familles. Huit de ces expériences sont ici relatées, et suivent des destins bien particuliers. » Les sublimes images d’Antoine montrent des décors époustouflants, des portraits forts et délicats et sont les témoignages de vies au cœur de la nature. Scrublands, c’est quatre années de pérégrinations sur la route, un travail d’une authenticité remarquable, qui vous a transporté autant que nous.

Découvrir son travail

Fish Eye Magazine | Vos découvertes préférées du mois d'octobre
Extrait de “Scrublands”, © Antoine Bruy
Fish Eye Magazine | Vos découvertes préférées du mois d'octobre
Extrait de “Scrublands”, © Antoine Bruy
Fish Eye Magazine | Vos découvertes préférées du mois d'octobre
Extrait de “Scrublands”, © Antoine Bruy

Nicola Odemann

Lors de son deuxième voyage en Islande, la photographe Nicola Odemaan a rapporté la très inspirante série Wild Iceland. Le 11 octobre dernier, elle a partageait avec nous ses belles images, mais aussi ses souvenirs de voyage et son expérience de la photographie. Nicola est une artiste dont la démarche nous a beaucoup touché, une artiste avec un bel esprit et une ouverture sur le monde aussi vaste que les paysages grandioses qu’elle arpente et qu’elle photographie.

Découvrir son travail

Fisheye Magazine | "Un lieu où tout ce qui existe devient ce que vous êtes"
Extrait de “Wild Iceland”, © Nicola Odemann
Fisheye Magazine | "Un lieu où tout ce qui existe devient ce que vous êtes"
Extrait de “Wild Iceland”, © Nicola Odemann
Fisheye Magazine | "Un lieu où tout ce qui existe devient ce que vous êtes"
Extrait de “Wild Iceland”, © Nicola Odemann
Fisheye Magazine | "Un lieu où tout ce qui existe devient ce que vous êtes"
Extrait de “Wild Iceland”, © Nicola Odemann

Stéphane Mahé

Mystérieuse, sombre, onirique… La série Somewhere de Stéphane Mahé nous a tous embarqués dans une autre réalité; un monde obscur et beau qui révèle toute la poésie et la douce étrangeté du photographe. Ce travail est riche d’une interprétation puissante du monde qui nous entoure. Stéphane s’emploie ni plus ni moins à saisir la beauté d’instants fugaces qui font l’ADN de sa perception du réel. Le grain opaque de ces images décuple toute la force et la profondeur de son regard.

Découvrir son travail

Fish Eye Magazine | Vos découvertes préférées du mois d'octobre
Extrait de “Somewhere” / © Stéphane Mahé
Fish Eye Magazine | Vos découvertes préférées du mois d'octobre
Extrait de “Somewhere” / © Stéphane Mahé
Fish Eye Magazine | Vos découvertes préférées du mois d'octobre
Extrait de “Somewhere” / © Stéphane Mahé
Explorez
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
L'exposition collective Le Parti pris des choses au Centre de la Photographie Hauts-de-France, se nourrit de l'oeuvre du poète Francis...
À l'instant   •  
Écrit par Costanza Spina
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
L'exposition collective Le Parti pris des choses au Centre de la Photographie Hauts-de-France, se nourrit de l'oeuvre du poète Francis...
À l'instant   •  
Écrit par Costanza Spina
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
27 février 2024   •  
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
27 février 2024   •