Terminé
Concours

Concours « Le détail qui tue » : Gagnez un zoom Tamron

On vous l’annonçait dans Fisheye #6, vous avez jusqu’au 10 juin pour participer à notre concours sur le thème du détail qui tue !Tamron et Fisheye  vous font gagner un zoom superpuissant pour ce concours photo inédit où il s’agira de mettre en lumière un détail détonnant que seul le point de vue du photographe pourrait […]
23 mai 2014   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Concours "Le détail qui tue" : Gagnez un zoom Tamron

On vous l’annonçait dans Fisheye #6, vous avez jusqu’au 10 juin pour participer à notre concours sur le thème du détail qui tue !

Tamron et Fisheye  vous font gagner un zoom superpuissant pour ce concours photo inédit où il s’agira de mettre en lumière un détail détonnant que seul le point de vue du photographe pourrait mettre en avant.

 

A gagner

 

1er prix : un zoom superpuissant Tamron 16-300 f/3.5-6.3 Di II VC PZD

 

Tamron_B016

 

2ème Prix : un smartphone Android  

haier smartphone

 

3ème au 5ème prix : un abonnement d’un an à Fisheye magazine 

fe6-couv-web

Comment

Envoyer entre une et trois photos maximum par participant (fichier entre 1 et 5 Millions de pixels)  par mail jusqu’au 10 juin 2014

à  joseph@becontents.com assorties de votre nom, adresse, numéro de téléphone et d’une légende. 

Qui juge ?

 

 

 La rédaction de Fisheye 

Bonne chance à tous !

 

Eyes Wide Open vous propose de publier votre premier livre photo !
© Randa Mirza, « Beirutopia », Lauréate édition 1 / Courtesy of The Eyes
En cours
Appel à candidature
Eyes Wide Open vous propose de publier votre premier livre photo !
16.1129.02
Paris, France
Ouvert aux photographes n’ayant jamais publié de monographie avec un·e éditeur·ice, le concours pour remporter une des Bourses du 1er...
Fisheye x La Poste : photographes, sublimez vos bureaux de poste !
@regardsdes / Instagram
Fisheye
En cours
Concours
Fisheye x La Poste : photographes, sublimez vos bureaux de poste !
30.1129.02
Jusqu'au 29 février 2024, La Poste s’allie à Fisheye pour lancer un concours ayant pour thématique : mon bureau de poste. À la clé ? Un...
Et si vous deveniez étudiant·e du Fresnoy ? 
Panorama 25 - Nos Îles, 2023 © Aliha Thalien
En cours
Appel à candidature
Et si vous deveniez étudiant·e du Fresnoy
15.1220.03
Le Fresnoy – Studio national des arts contemporains lance un grand appel à candidatures destiné aux artistes souhaitant approfondir leur...
MANE lance son premier concours photo, Capture what Moves, en soutien à la jeune création
Jasmine © Groupe Mane
En cours
Appel à candidature
MANE lance son premier concours photo, Capture what Moves, en soutien à la jeune création
12.0108.03
Le groupe du secteur des parfums et arômes, lance un appel à candidature pour son premier concours, destiné à la jeune création.
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
27 février 2024   •  
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
27 février 2024   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet