Mars 2024

Fisheye Magazine #64 Ressource

Fisheye Magazine #64 Ressource

« Souvent subtils, difficiles à détecter et paraissant insignifiants ou sans rapport avec les courants dominants, les signaux faibles indiquent des changements importants à venir. Ils sont présents à tous les niveaux de la société, et sont certainement les indices les plus précieux à observer. En tant que magazine de photographie contemporaine ayant fait le choix de ne pas être lié à l’actualité, Fisheye porte son regard sur des tendances de fond à travers les travaux d’auteurices. Chacun·e à leur manière, ils nous décrivent un versant de notre société que l’on devine à peine. Parfois, cela semble même onirique, tant le rapport au réel est ténu. » De la porosité entre les médiums à la poésie la plus sensible, de l’étude des mécanismes de nos sociétés aux expérimentations artistiques, les différent·es artistes présent·es sur nos pages affirment, à nouveau, le besoin de créer pour faire face aux urgences et inégalités.

Dans notre cahier central, c’est autour d’une thématique commune que s’articulent les œuvres des photographes mis·es en avant : l’environnement. En Colombie, au cœur des mines d’émeraudes à ciel ouvert, Ana Núñez Rodriguez réalise Flower Rock. Un travail auréolé de nuances vertes et rosées s’inspirant des croyances et superstitions qui entourent l’extraction de cette pierre. À travers Fleurs de feux, le témoignage des cendres, Anaïs Tondeur, lauréate de l’édition 2023 du prix Photographie & Sciences, étudie ensuite les végétaux qui poussent dans les territoires extrêmes, là où les sols sont irradiés, pollués, impropres à la vie. Au moyen d’une pellicule infrarouge, lui permettant de détecter la chaleur émise par les objets et, ce faisant, de convoquer l’invisible, Maxime Riché construit, quant à lui, Paradise, une série fantasmagorique aux tons sublimes, inspirée par les méga feux et leurs ravages. « Géographe poète », Sylvie Bonnot présente, en parallèle, Corps de brume. Un travail autour des forêts qui l’entourent, en Bourgogne, et de leur mutation, précipitée par le réchauffement climatique. Jouant avec la gélatine de ses clichés, qu’elle décolle, elle s’attache à « réactiver la partie sensible de l’image photographique ». Lui aussi inspiré par un territoire délimité, Andràs Zoltai documente, dans Blue Memoir, la Tisza. Malmenée par les conséquences de la crise écologique, la rivière souffre aujourd’hui à la fois d’un manque et d’un excès d’eau. Une catastrophe restée dans l’ombre que le photographe parvient brillamment à révéler. Enfin, avec Les Éternels Éphémères, Maewenn Bourcelot rend hommage au monde du vivant, en capturant les abeilles, ces animaux indispensables et pourtant menacés. Photographiant ses sujets à la manière de véritables bijoux, luxueux et délicats, l’artiste s’éloigne du réel pour souligner une beauté irréelle – empoisonnée.

Nos dernières publications
Voir tous les magazines
Fisheye Magazine #63 Combat
© Thaddé Comar
Fisheye Magazine #63 Combat
« “Même la guerre est quotidienne.” Cette citation empruntée à Marguerite Duras (Des journées entières dans les arbres) nous rappelle à...
Janvier 2024
Fisheye Magazine #62 Songe
© Fisheye Magazine
Fisheye Magazine #62 Songe
« Alors que le monde s’embrase à nouveau pour un bout de terre aux marges de la Méditerranée, cela nous rappelle avec vigueur la...
Novembre 2023
Fisheye Magazine #60 10 ans
Fisheye Magazine #60 10 ans
« Nous y voilà. 10 ans. 60 numéros. 9 000 pages – sans compter les hors-séries et les livres. Plus de 500 portfolios imprimés. 8 000...
Juillet 2023
Fisheye Magazine #59 Apparence
Fisheye Magazine #59 Apparence
Pour cette livrée printanière, nous vous embarquons dans un voyage autour des apparences. Celles qui trompent, révèlent ou déstabilisent....
Mai 2023
Sub #02 Ilmatar, Momo Okabe
Sub #02 Ilmatar, Momo Okabe
Développée durant six années, la série Ilmatar, propose d’accompagner la grossesse de la photographe Momo Okabe, démarrée au moyen d’une fécondation in vitro.
12€
Sub #01 Le plus beau jour de ma vie, Jean-Christian Bourcart
Sub #01 Le plus beau jour de ma vie, Jean-Christian Bourcart
Jean-Christian Bourcart propose dans sa série un album familial loufoque et décalé, composé de photos de mariages sauvées de l’oubli.
12€
Christopher Barraja – De chlore et de rosé
Christopher Barraja – De chlore et de rosé
De chlore et de rosé présente cinq étés d’ivresse passés sur la Riviera française. Des images d’insouciance et d’indolence défilent avec un parfum étrange.
40€
Almudena Romero - The Pigment Change
Almudena Romero - The Pigment Change
Dans le travail d'Almudena Romero, pas de pixels ni même de grain, seulement de la chlorophylle. Ainsi, elle forme une œuvre littéralement vivante, mais aussi éphémère.
65€
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
12 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill