À la vie, à la mort

15 juillet 2015   •  
Écrit par Fisheye Magazine
À la vie, à la mort
Pour célébrer leur union, un couple de fossoyeurs de Singapour s’est fait prendre en photo autour d’un cercueil.

Quand on aime autant sa femme que son métier de directeur de pompes funèbres, pourquoi ne pas combiner ses deux passions le jour de son mariage? C’est en tout cas ce qu’a souhaité Darren Cheng lors de son union avec Jenny Tay qui exerce le même métier que lui. “Nous voulions que nos photos de mariage aient du sens”, raconte Jenny au site d’actualité américain Mashable.

© Joel Lim
© Joel Lim

Le nom de cette série réalisée par Joel Lim porte bien son nom: “Til Death Do Us Part”, (en français, “jusqu’à ce que la mort nous sépare”). Prises un jour de ciel gris, les photos ont pour fil conducteur un cercueil blanc – dans lequel le couple est installé pour l’un des portraits. Une mise en scène macabre pourtant bien réfléchie: “Nous rencontrons des familles en deuil tous les jours et savons plus que personne à quel point la perte d’un proche soude une famille. La mort permet aux gens de chérir la vie davantage.

A Singapour, où réside le couple, les mariages à thème sont très en vogue. Consciencieux, Jenny et Darren ont aussi demandé au photographe une série alternative plus classique. Le couple a ainsi envoyé aux invités susceptibles d’être choqués par les photos macabres des portraits d’eux inspirés du film Mr. & Mrs Smith.

© Joel Lim
© Joel Lim

The Straits Times, un quotidien de Singapour, a relayé leurs photos sur sa page Facebook et les amoureux ont été surpris de lire des commentaires très positifs. Dans leur entourage, les réactions ont été mitigées. “Nos amis nous ont pris pour des fous et les parents de Darren ont été très surpris par notre idée au début… Mais ils ont fini par nous soutenir.” Le photographe, lui, n’a pas été dur à convaincre: “Le défi était de prendre de belles images sans qu’elles ne soient morbides”, a t-il expliqué au Straits Times. Pas sûr que le challenge soit relevé.

© Joel Lim
© Joel Lim

(via Mashable)

Explorez
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
© Deborah Turbeville
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
Photocollages est la première grande rétrospective consacrée à l’icone Deborah Turbeville. Artiste révolutionnaire, Turbeville a...
21 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
The Necklace, 1999 © 2021, Alessandra Sanguinetti / Magnum Photos
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
Pendant plus de deux décennies, Alessandra Sanguinetti a documenté, au travers de mises en scène, le quotidien de deux petites filles de...
20 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les coups de cœur #481 : Lara Lussheimer et Sara Tontorova
© Lara Lussheimer
Les coups de cœur #481 : Lara Lussheimer et Sara Tontorova
Lara Lussheimer et Sara Tontorova, nos coups de cœur de la semaine, sont toutes deux en quête de métaphores. La première les fait émerger...
19 février 2024   •  
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine