Adobe x Fisheye : Boby, un photographe irrévérencieux (2/5)

25 mars 2019   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Adobe x Fisheye : Boby, un photographe irrévérencieux (2/5)

Fisheye Magazine s’est associé à Adobe afin d’interroger les pratiques photographiques à travers la thématique « expression disruptive ». Pour Boby, 28 ans, disruption et esthétisme vont de pair. Focus.

« Belle et drôle. » Telle est la définition de la bonne photo selon Boris Allin, alias Boby. Ce photographe français partage son temps entre reportages pour Libération, portraits et photos de concerts. Habitué des manifestations, il cherche à documenter les à-côtés avec esthétisme. Un exercice qu’il pratique depuis les premiers rassemblements parisiens des gilets jaunes et, avant, lors du mouvement Nuit debout. Un détail humoristique, une scène aussi chaotique que magnifique… les images de Boby offrent toujours plusieurs niveaux de lecture. En témoigne son cliché réalisé au sein de l’arc de triomphe de l’Étoile. « Samedi 1er décembre, en fin d’après-midi, j’emprunte l’escalier en colimaçon dans l’arc de triomphe. Très rapidement, j’aperçois une statue borgne, se souvient-il. J’aime beaucoup cette image, car elle mêle violence et tendresse. À l’heure actuelle, plusieurs manifestants ont perdu un œil à cause d’un lanceur de balle de défense (LBD). Je dirais rétrospectivement : œil pour œil, dent pour dent. » Un cliché très représentatif de sa conception de la photo de manifestation. L’exercice devient plus difficile quand il est amené à couvrir des rassemblements soporifiques et verrouillés.

© Boby

Critiquer les puissants

« Le problème avec la politique ? Les communicants veulent tout contrôler. Une image un peu drôle, qui se moque d’un candidat par exemple, est un moyen de contourner les normes. Lors de la dernière campagne présidentielle de 2017, j’ai fait une photo de François Fillon avec deux ombres sur le visage, comme s’il s’agissait de barreaux de prison.»

Selon le photographe, il est nécessaire de faire des images qui critiquent les puissants et qui poussent le spectateur à se questionner. « Je ne veux pas signer des images lisses, purement informatives. Finalement, c’est assez simple de capturer la beauté d’une voiture en feu. À Libé, l’image se doit d’être irrévérencieuse, originale et, d’une façon ou d’une autre, engagée », conclut-il. En cherchant l’originalité et l’insolite, Boby fait de la photographie un acte militant.

 

© Boby

© Boby© Boby

© Boby© Boby© Boby

© Boby

Explorez
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
L'exposition collective Le Parti pris des choses au Centre de la Photographie Hauts-de-France, se nourrit de l'oeuvre du poète Francis...
28 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
L’écocide en ligne de mire
© Oleksandra Zborovska, When The River Left The Shores, 2023
L’écocide en ligne de mire
Ce terme est brutalement réapparu dans l’actualité avec la guerre en Ukraine et la destruction du barrage de Kakhovka, dans le sud du...
À l'instant   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
05:04
© Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Henri Kisielewski analyse, au cœur de Non Fiction, la puissance narrative de la...
28 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
© Abhishek Khedekar 2023 courtesy Loose Joints
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
Pendant plusieurs années, Abhishek Khedekar s’est immiscé dans le quotidien d’une communauté nomade indienne composée d’une centaine de...
28 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
L'exposition collective Le Parti pris des choses au Centre de la Photographie Hauts-de-France, se nourrit de l'oeuvre du poète Francis...
28 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina