Alexis Vasilikos expose dix ans de photo

30 mars 2016   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Alexis Vasilikos expose dix ans de photo
Le photographe grec Alexis Vasilikos, qui avait fait la couverture de Fisheye #13, présente en ce moment une exposition solo à Athènes, “Here Is All There Is”, qui regroupe une sélection de ses photos réalisées entre 2005 et 2015.

Pour sa première exposition à la CAN Gallery d’Athènes, Alexis Vasilikos présente Here Is All There Is, une sélection d’images qu’il a réalisé entre 2005 et 2015. Photographe très productifs, les photographies exposées sont en quelque sorte les survivantes d’un vaste travail d’éditing. C’est justement ce qui démarque Alexis : l’editing est une part fondamentale du travail de ce photographe qui créé de manière compulsive.

© Alexis Vasilikos, Untitled (Covered), 2011 / Courtesy of CAN Christina Androulidaki gallery
© Alexis Vasilikos, Untitled (Covered), 2011 / Courtesy of CAN Christina Androulidaki gallery

Ce qu’il aime dans la photographie, c’est la qualité de la photo en elle-même, indépendamment de ce qu’elle nous évoque. Sa démarche s’apparente à une forme de méditation dont l’objectif n’est pas de raconter une histoire, mais de guider nos esprits à l’endroit où pourrait naître cette histoire. Par ce qu’il nous montre, il suggère d’autres significations en mélangeant l’ordinaire à l’extraordinaire.

© Alexis Vasilikos, Untitled (Electra), 2008 / Courtesy of CAN Christina Androulidaki gallery
© Alexis Vasilikos, Untitled (Electra), 2008 / Courtesy of CAN Christina Androulidaki gallery

Alexis Vasilikos, qui est né et a grandi à Athènes, n’a jamais quitté son pays, la Grèce. C’est au cours de ses années d’études au lycée qu’il s’intéresse à la photographie, devenue son métier depuis déjà vingt ans. « Je vais dehors et je me promène. Je m’inspire de mon environnement, puis j’en fais un mélange avec de l’amour et mes sentiments », déclare-t-il en guise de démarche artistique. Il n’aime pas capturer des choses en particulier. Ce qu’il cherche, c’est être là au bon moment. « D’une certaine manière, il n’y a qu’un seul thème qui m’intéresse, c’est la vie en elle-même car elle est unique. Je peux dire que mon travail est autobiographique dans le sens où il reflète ma vision de la vie. Je suppose que c’est ça mon thème favori, c’est vivre. »

© Alexis Vasilikos, Untitled (Grandmother), 2013 / Courtesy of CAN Christina Androulidaki gallery
© Alexis Vasilikos, Untitled (Grandmother), 2013 / Courtesy of CAN Christina Androulidaki gallery
© Alexis Vasilikos, Untitled (Covered), 2011 / Courtesy of CAN Christina Androulidaki gallery
© Alexis Vasilikos, Untitled (Covered), 2011 / Courtesy of CAN Christina Androulidaki gallery
© Alexis Vasilikos, Untitled (Fallen Leaves), 2013 / Courtesy of CAN Christina Androulidaki gallery
© Alexis Vasilikos, Untitled (Fallen Leaves), 2013 / Courtesy of CAN Christina Androulidaki gallery
Explorez
La sélection Instagram #450 : les déclinaisons du grain
© Veronique Van Hoorick / Instagram
La sélection Instagram #450 : les déclinaisons du grain
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram partagent un attrait pour les images au grain saillant. Dans des approches...
16 avril 2024   •  
30 ans après ? : à Niort, tous les futurs se déclinent
© Marine Combes
30 ans après ? : à Niort, tous les futurs se déclinent
Les Rencontres de la jeune photographie internationale célèbrent leurs 30 ans à Niort. Pour l’occasion, le festival propose aux neuf...
09 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Dyal Thak : Kin Coedel, tisserand d'un Tibet onirique
© Kin Coedel
Dyal Thak : Kin Coedel, tisserand d’un Tibet onirique
Pour réaliser Dyal Thak, Kin Coedel s’est rendu à de multiples reprises sur le plateau tibétain. Là-bas, le photographe chinois a...
09 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
La sélection Instagram #449 : émerger de la torpeur
© Federica Belli / Instagram
La sélection Instagram #449 : émerger de la torpeur
Les images de notre sélection Instagram de la semaine évoquent, par la lumière, le style pictural ou la présence des sujets, un grand...
09 avril 2024   •  
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
© Hugo Mapelli
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
Parmi les thématiques abordées sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la mode. Par l’intermédiaire de...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Ces séries photographiques qui apprivoisent la ville
© Craig-Whitehead
Ces séries photographiques qui apprivoisent la ville
Dans la rue, au cœur du fourmillement de la foule ou au fil des bâtiments qui façonnent la réalité urbaine, les photographes n’ont de...
16 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Rastchoutchas, la pop en béquille
© Rastchoutchas
Rastchoutchas, la pop en béquille
Entre les potes, les ombres et les mâchoires animales qu’une main de matrone serre, Rastchoutchas pope toujours la même et unique soirée...
16 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
La sélection Instagram #450 : les déclinaisons du grain
© Veronique Van Hoorick / Instagram
La sélection Instagram #450 : les déclinaisons du grain
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram partagent un attrait pour les images au grain saillant. Dans des approches...
16 avril 2024   •