Alinka Echeverría : une histoire féministe de l’informatique

14 octobre 2020   •  
Écrit par Finley Cutts
Alinka Echeverría : une histoire féministe de l'informatique

La Bourse photographique de la Fondation MAST, dédiée aux questions du travail et de l’industrie, a été attribué à Alinka Echeverría. Son installation Apparent Femininity explore les notions de féminité à l’aube de la quatrième révolution industrielle. Son travail est à découvrir, aux côtés des autres finalistes, jusqu’au 3 janvier 2020 à la Fondazione MAST de Bologne, en Italie.

« Tous les deux ans, grâce à la bourse de photographie sur l’industrie et le travail, la Fondation MAST offre aux jeunes photographes l’opportunité de se confronter aux questions liées au monde de l’industrie et de la technique »

explique le curateur Urs Stahel. Née en 2007, cette bourse permet le développement d’un projet sur un thème d’actualité en privilégiant les jeunes photographes. « Souvent, leur regard novateur et frais nous oblige à souligner les incongruités, les fractures et les phénomènes que nous n’avions pas encore considérés ou que nous essayions d’ignorer ». L’exposition présente l’œuvre de la lauréate, Alinka Echeverría (Mexico, 1981) ainsi que celle des autres finalistes : Chloe Dewe Mathews, Maxime Guyon, Aapo Huhta et Pablo López Luz.

Vrai manifeste féministe

Dans Apparent Femininity, un projet en trois parties, Alinka Echeverría revient sur le rôle des femmes dans l’histoire de l’informatique. Elle propose avec Grace, en référence à Grace Hopper, une animation dérivée de la photographie d’une femme programmeuse au travail. Hélène, une installation de négatifs sur plaques de verre, montre des images solarisées des mains de ces ingénieures. Dans Ada, l’artiste rend hommage à Ada Lovelace, la mathématicienne considérée comme la première programmeuse de l’histoire.

Vrai manifeste féministe, ce travail photographique puise dans les archives pour reconstituer l’histoire de la programmation. Des faits méconnus et pourtant essentiels à l’arrivée de la quatrième révolution industrielle – où l’informatique deviendra le moteur principal. Pour anticiper celle-ci, Alinka Echeverría réclame haut et fort la place centrale de la femme dans cette économie nouvelle. À travers ce prix, la Fondation MAST souligne l’importance d’une réactualisation féministe de l’histoire du travail et de l’industrie.

© Alinka Echeverría© Alinka Echeverría© Alinka Echeverría© Alinka Echeverría© Alinka Echeverría

© Alinka Echeverría, lauréate de la bourse MAST

Explorez
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
Il y a 7 heures   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
© Edwige Lamy
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
Comment capter le mystère au sein du vivant ? Comment retranscrire la mutabilité infinie de nos identités ? Cette année, du 16 mars au 14...
26 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina