Alla Chiara Luzzitelli : « Libération »

22 avril 2020   •  
Écrit par Anaïs Viand
Alla Chiara Luzzitelli : « Libération »

« Je m’appelle Alla Chiara. Je suis née en Russie et j’ai déménagée en Italie à mes 8 ans. Je me suis tournée vers le 8e art durant mon adolescence alors que je cherchais à communiquer mes pensées et mes sentiments, à m’épanouir. J’ai laissé tant de choses derrière moi, en Russie, et il me fallait comprendre », annonce l’artiste, aujourd’hui âgée de 22 ans. Très vite, la jeune femme a réalisé que pour mieux se connaître et découvrir son rôle dans la vie, il lui était nécessaire de travailler avec les émotions – les siennes ou celles des autres. « Quand j’ai commencé à produire, je souhaitais montrer la fragilité des êtres humains, à travers leurs histoires. Aujourd’hui, j’essaye de voir tout ce qui échappe à mes yeux de photographe. Je veux rendre compte de toutes les perspectives de la vie, de tous ces petits détails que l’on ne peut expliquer par nos sentiments ». Et dans cette approche, le corps et la nature ne font qu’un. « La nature est l’essence de la vie, et pourtant nous n’y prêtons pas attention. Je suis persuadée qu’elle pourrait nous apprendre beaucoup… », conclut Alla Chiara Luzzitelli.

© Alla Chiara Luzzitelli

© Alla Chiara Luzzitelli© Alla Chiara Luzzitelli
© Alla Chiara Luzzitelli© Alla Chiara Luzzitelli

© Alla Chiara Luzzitelli

© Alla Chiara Luzzitelli© Alla Chiara Luzzitelli
© Alla Chiara Luzzitelli© Alla Chiara Luzzitelli
© Alla Chiara Luzzitelli© Alla Chiara Luzzitelli

© Alla Chiara Luzzitelli

© Alla Chiara Luzzitelli

Explorez
100% L'EXPO : immersion magnétique dans l'art émergent
© Daria Svertilova, Maisons éphémères, 2023, ENSAD / Courtesy of 100% L'EXPO
100% L’EXPO : immersion magnétique dans l’art émergent
En accès libre et gratuit, le festival 100% L’EXPO revient pour une 6e édition au sein de la Grande Halle ainsi qu’en plein air dans le...
08 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Tarek Mawad et les mouvements des corps
© Tarek Mawad
Tarek Mawad et les mouvements des corps
À l’instar de ses muses, Tarek Mawad, photographe de mode germano-égyptien, est porté par un mouvement permanent.
05 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Ascension, Matthew Smith et les seuils du deuil
© Matthew Smith
Ascension, Matthew Smith et les seuils du deuil
Avec Ascension, le photographe Matthew Smith crée une ville imaginaire où traquer l’ombre de sa première femme disparue. L’occasion de...
03 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Les coups de cœur #486 : Cyril Laroche et Pauline Herlent
© Pauline Herlent
Les coups de cœur #486 : Cyril Laroche et Pauline Herlent
Cyril Laroche et Pauline Herlent, nos coups de cœur de la semaine, utilisent leur boîtier à des fins d’expérimentation du réel. Les deux...
01 avril 2024   •  
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bodyland : déluge de chairs
© Kristina Rozhkova
Bodyland : déluge de chairs
C’est l’Amérique contemporaine que Kristina Rozhkova photographie dans sa série Bodyland. Une Amérique de la peau orange comme le...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Hugo Mangin
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
Il y a 10 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
© Robin Lopvet
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
Du 17 février au 5 mai 2024, Robin Lopvet présente sept séries qui ont toutes en commun l’utilisation de la retouche numérique et/ou de...
11 avril 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
© Nancy Jesse
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
En ce mois d’avril, la ville de Bordeaux célèbre le 8e art. Parmi les nombreuses expositions à découvrir figure Fotohaus Bordeaux, qui...
11 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet