Almudena Romero, lauréate 2020 de la Résidence BMW

20 mai 2020   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Almudena Romero, lauréate 2020 de la Résidence BMW

La Résidence BMW a dévoilé le nom de sa lauréate 2020 : Almudena Romero. Une artiste plasticienne mêlant anciens procédés et nouvelles techniques pour étudier les variations des pigments face à la lumière.

Depuis 2011, la Résidence BMW donne, chaque année, carte blanche à son lauréat et le soutient dans la création et la production d’œuvres. Guidé par François Cheval, directeur artistique, l’artiste suit une résidence de trois mois aux Gobelins, avant de présenter son travail aux Rencontres d’Arles ainsi qu’à Paris Photo. Un véritable accompagnement lui permettant de mener à bien un projet ambitieux et réfléchi, et d’expérimenter avec le médium photographique.

Covid-19 oblige, cette 10e édition a été organisée différemment. Parmi les 151 candidats, 62% étaient de nationalité française – un chiffre exposant les conséquences de la crise sanitaire, puisque jusqu’à présent, les étrangers étaient plus majoritairement représentés. Sept finalistes ont finalement été auditionnés, lors d’entretiens en visioconférence, afin de sélectionner la lauréate 2020 : la Madrilène Almudena Romero.

© Almudena Romero / lauréate 2020 Résidence BMW

Une démarche expérimentale et scientifique

Artiste plasticienne et professeure à l’université de Stanford, Almudena Romero est également titulaire d’une maîtrise en photographie. À travers The Pigment Change, série présentée au jury de la Résidence, elle explore les limites du 8e art, et traite les variations de pigments dues aux altérations de la lumière comme des œuvres d’art photographiques. En mêlant procédés anciens et contemporains, elle construit des images surprenantes – des impressions sur végétaux notamment. « Il s’agit d’une démarche expérimentale et scientifique originale, avec une réflexion engagée sur les rapports entre écologie et production », explique Vincent Salimon, président du directoire de BMW Group France. « Plus qu’une technique habile, Almudena Romero développe un propos sur la relation complexe qu’entretient la photographie, la société et la nature. Il n’y a aucune nostalgie dans ce retour aux techniques anciennes. Celles-ci côtoient numérisations et impressions 3D, et interrogent notre actualité : identité, mémoire sociale, etc. », ajoute François Cheval.

© Almudena Romero / lauréate 2020 Résidence BMW

© Almudena Romero / lauréate 2020 Résidence BMW

Explorez
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
© Feng Li
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
Connu pour sa photographie de rue insolite, l’artiste chinois Feng Li présente à travers Pig un aspect plus intimiste de son existence....
19 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Sophie Calle, étrangeté et lapins nains : dans la photothèque de Caroline Heinecke
Un événement photographique que tu n’oublieras jamais ? © Caroline Heinecke
Sophie Calle, étrangeté et lapins nains : dans la photothèque de Caroline Heinecke
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
16 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
WhiteWall met en lumière l'œuvre monochrome de Alexandre Souêtre
© Alexandre Souêtre / Courtesy of Whitewall
WhiteWall met en lumière l’œuvre monochrome de Alexandre Souêtre
Le laboratoire WhiteWall met en avant, imprime et édite l'œuvre toute en noir et blanc de Alexandre Souêtre, grâce à un livre haut de...
14 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Yannig Hedel : l'équilibre subtil de l'ombre à la lumière
© Yannig Hedel
Yannig Hedel : l’équilibre subtil de l’ombre à la lumière
L'exposition De prime abord, accueillie par la Galerie Bigaignon, met en avant les premiers travaux de Yannig Hedel, des expérimentations...
13 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
Il y a 8 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
© Deborah Turbeville
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
Photocollages est la première grande rétrospective consacrée à l’icone Deborah Turbeville. Artiste révolutionnaire, Turbeville a...
21 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina