Au micro de « Regardez voir » #74

26 décembre 2018   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au micro de « Regardez voir » #74

Cette semaine, Brigitte Patient revient sur les livres photo de l’année. Direction ensuite le Musée français de la carte à jouer, qui accueille une exposition de Raymond Depardon.

En cette période de fêtes, Brigitte Patient présente une sélection de livres de photographie pour s’informer, rêver ou découvrir. Parmi la sélection se trouve La robe et la main de Julien Magre. Une immersion dans l’univers hippique, en textes et en images. On retrouve également Camp de Rivesaltes, Lieu de souffrance, de Flore. Un travail de mémoire, dans un lieu où Espagnols, juifs, Tziganes, harkis ont été internés. Liban de Yann Morvan marque également les esprits. Une chronique de guerre documentée dans un ouvrage encyclopédique et poignant. Enfin, Rivages, du coloriste Harry Guyaert charme, grâce à ses délicats paysages littoraux.

© Julien Magre© Julien Magre

© Julien Magre

 

© Yan Morvan© Yan Morvan

© Yan Morvan

© Yan Morvan

© Harry Gruyaert© Harry Gruyaert

© Harry Gruyaert

Un vrai point de vue

Direction ensuite le Musée français de la carte à jouer, situé à Issy-les-Moulineaux. Le lieu culturel accueille, jusqu’au 30 juin 2019, l’exposition Paysages d’architecture : une promenade à Issy de Raymond Depardon.

Commande passée au grand photographe dans le cadre de la manifestation culturelle Métamorphoses, Issy se (ré)invente, l’exposition est « un vagabondage… dans le bon sens du terme ! Une carte blanche… Un vrai point de vue, car avec mon appareil dur trépied, je photographie un moment, je ne mitraille pas », précise Raymond Depardon. En grand format, les clichés de l’artiste évoquent des tableaux. Ils permettent d’observer les moindres détails des réalisations architecturales les plus innovantes. Une belle promenade à deux pas de Paris.

 

© Raymond Depardon

© Raymond Depardon

© Raymond Depardon

© Raymond Depardon

© Raymond Depardon

Explorez
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
À l'instant   •  
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
Il y a 8 heures   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet