Bigfoot, Fantasia et cynisme : le portrait chinois de Kourtney Roy

05 janvier 2022   •  
Écrit par Anaïs Viand
Bigfoot, Fantasia et cynisme : le portrait chinois de Kourtney Roy
« Tout le monde peut être un héros de film, une fois en costume », déclarait Kourtney Roy, il y a trois ans sous la nef du Grand Palais. C’est à Paris Photo, à l’occasion de la restitution de la carte blanche Pernod Ricard que nous la rencontrions. Elle y présentait 18 salariés transformés en star de cinéma. Couleurs flash, mises en scène décalées et références cinématographiques… Les images de la portraitiste canadienne explorent la frontière entre les mondes réel et fictif. Elle aime photographier les autres, mais sa propre personne aussi : dans ses compositions étranges, elle apparaît souvent comme le sujet principal. Son écriture singulière a séduit plusieurs jurys. Elle a, entre autres, reçu le Prix Picto en 2007, la Carte Blanche PMU en 2013, ou la bourse d’artiste du Conseil canadien des arts en 2015. Si elle se dévoile dans ses images, que savons-nous réellement de cette artiste ?

Si tu étais…

Une de tes images ?

Hanging there, suspended forever.© Kourtney Roy

Un genre photographique ?

La photo de famille. Les photos nostalgiques de ma famille me font toujours pleurer.

Une lumière ?

L’infrarouge.

Un shooting rêvé ?

Nouveau-Mexique, six mois, un vieux camion, mon appareil photo et un coffre plein de perruques.

Une couleur ?

Turquoise…avec quelques paillettes (je suppose que ce n’est pas vraiment une couleur).

© Kourtney Roy

Une émotion ?

L’indifférence cynique.

Un pays ?

Le Royaume de Fantasia (L’Histoire sans fin, film de Wolfgang Petersen)

Un vêtement ?

Une jupe. C’est mon uniforme.

Un film ?

Ne vous retournez pas

, de Nicolas Roeg (1973).

Une anecdote ?

Je détestais cette photo quand je l’ai prise. Mon assistant et moi étions épuisés. Nous étions en voiture, sur la mythique route de Mulholland Drive, et nous cherchions à faire une dernière image après une journée improductive. Nous nous sommes garés et avons commencé à installer l’appareil photo et l’éclairage – dans le noir sur une colline. Mon assistant a fait tomber mon flash et je me suis énervée. Il s’est énervé en retour, m’expliquant qu’il était normal de faire tomber des choses quand on se promène dans le noir sur une putain de colline. Puis nous avons rigolé et j’ai pris la photo très rapidement, sans même regarder. Nous sommes allés nous coucher, déçus. Ce n’est que quelques jours plus tard, au moment de l’éditing, que je suis tombée amoureuse de cette image.

© Kourtney Roy

Un morceau de musique ?

Vertigo – Prelude and rooftop

, de Bernard Hermann.

Un animal ?

Bigfoot.

Un penseur et sa citation ?

« Seules les idées qui nous appartiennent le moins peuvent être adéquatement exprimées par des mots », Henri Bergson.

Un regret ?

La maison de mon grand-père et de sa femme. Un lieu étonnant. Ils sont partis maintenant, et je regrette de ne pas avoir pris plus de photos. Comme vous pouvez le voir ici, c’était un endroit fantastique !

© Kourtney Roy

© Kourtney Roy

Explorez
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
© Nicolas Lebeau
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
Avec Voltar A Viver (« Retourner à la vie », en français), Nicolas Lebeau questionne notre rapport aux images en puisant aussi bien dans...
17 avril 2024   •  
Écrit par Ana Corderot
Les coups de cœur #488 : Nika Sandler et Julien Athonady
© Julien Athonady
Les coups de cœur #488 : Nika Sandler et Julien Athonady
Nos coups de cœur de la semaine, Julien Athonady et Nika Sandler, emploient le médium photographique comme une manière d'entrer au plus...
15 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine