« Brothers of cycles » : clubs, bières, tatouages et petite reine

13 juillet 2019   •  
Écrit par Julien Hory
« Brothers of cycles » : clubs, bières, tatouages et petite reine

Avec la série Brothers of cycles, Lionel Antoni chronique depuis trois ans un road trip sans moteur. Ses portraits hors-normes de personnes en route vers l’absolu sonnent comme un espoir contre le conformisme. Un livre à prendre dans une main, une bière dans l’autre, le reste se fait avec les jambes.

« Vous pouvez crever. »  

En une photo, tout est dit. Avec Brothers of cycles, livre édité chez Photopaper, l’engagement affiché par Lionel Antoni colle à son sujet comme la gomme au goudron. Il s’agit bien ici d’une bande de bikers, celle que nous imaginons, toute fois dégagée des pratiques illégales (trafic de drogue, prostitutions, crimes…). Ce qui les relie aux motards cylindrés : une passion commune pour le ride. Au-delà, tous les attributs sont là : barbes, tatouages, jeans, bières, musique…Une manière de vivre entière que le photographe capte dans un noir et blanc maîtrisé.

Des deux roues à faire pâlir

Les chromes sont chromes, les fringues sont brutes, les tatouages assumés mais, surtout, des deux roues à faire pâlir ! Loin d’être un mouvement isolé, cette communauté a construit des codes similaires à ceux de leurs compagnons motorisés. Chacun porte les couleurs de son club. En France, les Chopaderos de Montréal, basés également à Paris, et les PsikoCycles de Bordeaux, font partie des premiers. Les clubs écrivent ainsi leurs chapitres (sections locales, ndlr), en Europe comme ailleurs.

Dans Brothers of cycles, il est question d’une manière de vivre. Au-delà des préjugés dont ils se passent allègrement, ces bikers nous rappellent que nous sommes seuls maîtres de notre liberté. Comme la préface du livre rédigée par le photographe Yan Morvan nous le dit : « Il se pourrait bien que ces types soient des précurseurs… Comme si les ressources de pétrole s’étaient épuisées, l’État-nation s’était désintégré, et qu’il subsistait de petites communautés autonomes circulant à vélo. »

© Lionel Antoni

© Lionel Antoni

© Lionel Antoni© Lionel Antoni© Lionel Antoni

© Lionel Antini

Explorez
L’écocide en ligne de mire
© Oleksandra Zborovska, When The River Left The Shores, 2023
L’écocide en ligne de mire
Ce terme est brutalement réapparu dans l’actualité avec la guerre en Ukraine et la destruction du barrage de Kakhovka, dans le sud du...
29 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
© Edwige Lamy
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
Comment capter le mystère au sein du vivant ? Comment retranscrire la mutabilité infinie de nos identités ? Cette année, du 16 mars au 14...
26 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
© Alban Dejong
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
Jusqu’au 17 mars 2024, le collectif LesAssociés présente l’exposition 600° au cœur de l’Espace Saint-Rémi, à Bordeaux. Un récit choral...
15 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Olivier Metzger : radiographie de la nuit française
© Olivier Metzger
Olivier Metzger : radiographie de la nuit française
Jusqu’au 23 mars, la galerie Arrêt sur l’image rend hommage à Olivier Metzger, le photographe qui arpentait la nuit en en capturant...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Costanza Spina
Dans l’œil de Katya Kalyska : l'importance des relations humaines
© Katya Kalyska
Dans l’œil de Katya Kalyska : l’importance des relations humaines
Cette semaine, plongée dans l’œil de Katya Kalyska, photographe biélorusse dont nous vous avions déjà présenté le travail. Pour Fisheye...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les images de la semaine du 26.02.24 au 03.03.24 : montrer le méconnu
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Les images de la semaine du 26.02.24 au 03.03.24 : montrer le méconnu
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes s’attachent à rendre visibles des sujets méconnus ou peu représentés.
03 mars 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les expositions photo à découvrir ce printemps !
© Paul Wolff, « Femme en maillot de bain avec ombres de plantes », 1932, tirage d'origine, Collection Christian Brandstätter / Courtesy of Pavillon Populaire
Les expositions photo à découvrir ce printemps !
Chaque saison fait fleurir de nouvelles expositions. À cet effet, la rédaction de Fisheye a répertorié toute une déclinaison...
01 mars 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine