Carl Ander : « Our sun – the giver of life »

31 août 2018   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Carl Ander : « Our sun – the giver of life »

Carl Ander, photographe basé à Göteborg, en Suède, est fasciné par les appareils photos depuis son enfance. Alors que son père l’emmenait assister à des matchs de football, Carl, lui, observait les photographes, si proches des joueurs au bord du terrain. « À l’époque, côtoyer ses idoles grâce à son métier, c’était comme un rêve », se remémore-t-il. Aujourd’hui, le photographe s’enferme davantage dans son studio, pour créer des mises-en-scènes captivantes. « Je recherche l’ambiguïté », confie-t-il. « L’ennemi de la photographie est la règle fixe ». Si l’on considère souvent la photo comme un médium « du réel », Carl s’amuse à briser les codes. Dans Our sun – the giver of life, il s’intéresse à la lumière naturelle. « C’est l’énergie qui unit tous les êtres vivants », explique l’artiste. « Depuis toujours, les civilisations ont honoré le soleil, ce symbole de sagesse, compassion et connaissance. Et puis, je dois bien admettre qu’étant suédois, j’adore le soleil. Nous développons tous une certaine obsession liée à nos saisons – nous en manquons la moitié de l’année, et en recevons trop le reste du temps ». En se concentrant sur des détails – un œil, un passant ou encore un éclat de verre – Carl créé un univers étrange, sublimé et métamorphosé par les rayons lumineux.

© Carl Ander© Carl Ander
© Carl Ander© Carl Ander
© Carl Ander© Carl Ander
© Carl Ander© Carl Ander

© Carl Ander

© Carl Ander© Carl Ander
© Carl Ander© Carl Ander
© Carl Ander© Carl Ander

© Carl Ander

Explorez
30 ans après ? : à Niort, tous les futurs se déclinent
© Marine Combes
30 ans après ? : à Niort, tous les futurs se déclinent
Les Rencontres de la jeune photographie internationale célèbrent leurs 30 ans à Niort. Pour l’occasion, le festival propose aux neuf...
09 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Dyal Thak : Kin Coedel, tisserand d'un Tibet onirique
© Kin Coedel
Dyal Thak : Kin Coedel, tisserand d’un Tibet onirique
Pour réaliser Dyal Thak, Kin Coedel s’est rendu à de multiples reprises sur le plateau tibétain. Là-bas, le photographe chinois a...
09 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
La sélection Instagram #449 : émerger de la torpeur
© Federica Belli / Instagram
La sélection Instagram #449 : émerger de la torpeur
Les images de notre sélection Instagram de la semaine évoquent, par la lumière, le style pictural ou la présence des sujets, un grand...
09 avril 2024   •  
Le Japon dans l'œil des photographes de Fisheye
© Momo Okabe
Le Japon dans l’œil des photographes de Fisheye
Qu'iels y habitent, le visitent, où l'imaginent dans des envolées visuelles oniriques, les photographes présent·es sur nos pages sont...
06 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
12 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill