Chiara Dondi : Photo-peinture et injonctions patriarcales

26 octobre 2022   •  
Écrit par Pablo Patarin
Chiara Dondi : Photo-peinture et injonctions patriarcales

Sujets insolites ou tendances, faites un break avec notre curiosité. Lumière aujourd’hui sur la photographe à la croisée des arts Chiara Dondi. En peignant sur les clichés monochromes qu’elle réalise au préalable, l’artiste évoque les pressions subies par les femmes tout au long de leur vie.

C’est après des études en design à l’Université de Florence que la photographe italienne Chiara Dondi a retrouvé dans de vieux cartons un appareil photo 35 mm appartenant à son père. Elle expérimente petit à petit, sans se montrer entièrement satisfaite du résultat. Le noir et blanc lui paraît fade, trop peu profond. Passionnée de peinture depuis toujours, elle décide alors d’allier les arts et commence à peindre à même la photographie. À ce jour, chacun de ses clichés est délicatement coloré à l’aquarelle : « je veux que mes oeuvres reflètent exactement ce que j’ai ressenti en les peignant. Cela m’arrive de prendre un paysage en hiver et de le transformer en panorama printanier », explique-t-elle. La peintre/photographe – qui refuse d’être identifiée uniquement à l’aune d’un de ses deux arts de prédilection – revendique des influences variées dans le cinéma, la peinture, la photo ou la musique. Ses sources d’inspiration ?  Les réalisateurs de la Nouvelle Vague, Depeche Mode, les peintres du mouvement préraphaélite (peintres antérieurs à Raphaël, qui affirment leur volonté de revenir aux styles antérieurs à la renaissance classique , ndlr.), mais aussi les photographes Sarah Moon, Julia Margaret et Felice Beato.

La femme dans tous ses états

Au-delà de la forme surprenante de ses œuvres, Chiara Dondi centre son travail sur « la femme et tout ce qui gravite autour », de la maternité à la santé mentale en passant par le complexe rapport à leur propre corps. Au travers d’images presque fantomatiques, à mi-chemin entre surréalisme, gothique et classicisme, l’artiste partage avec le·a spectateur·ice son regard à la fois puissant et gracieux sur les femmes, leurs silhouettes, leurs émotions et les épreuves traversées. Ces thématiques relèvent aussi d’un besoin personnel : « Je pense que j’ai choisi ces questionnements pour m’aider moi-même. Au cours de ma croissance, j’ai entretenu une relation conflictuelle avec mon corps, la façon dont il était perçu, l’attention que je recevais et, plus tard, la manière dont la société voulait que je l’utilise », décrit la photographe. Cette injonction– ressentie par elle comme par beaucoup de femmes – de rester jeunes, minces, joyeuses, attentionnées, de faire carrière tout en étant une bonne mère, confère à ses œuvres un message universel sublimé par une technique singulière.

© Chiara Dondi
© Chiara Dondi
© Chiara Dondi
© Chiara Dondi© Chiara Dondi

© Chiara Dondi

© Chiara Dondi© Chiara Dondi
© Chiara Dondi© Chiara Dondi

© Chiara Dondi

Explorez
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
© Feng Li
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
Connu pour sa photographie de rue insolite, l’artiste chinois Feng Li présente à travers Pig un aspect plus intimiste de son existence....
19 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Sophie Calle, étrangeté et lapins nains : dans la photothèque de Caroline Heinecke
Un événement photographique que tu n’oublieras jamais ? © Caroline Heinecke
Sophie Calle, étrangeté et lapins nains : dans la photothèque de Caroline Heinecke
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
16 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
WhiteWall met en lumière l'œuvre monochrome de Alexandre Souêtre
© Alexandre Souêtre / Courtesy of Whitewall
WhiteWall met en lumière l’œuvre monochrome de Alexandre Souêtre
Le laboratoire WhiteWall met en avant, imprime et édite l'œuvre toute en noir et blanc de Alexandre Souêtre, grâce à un livre haut de...
14 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine