Créer des mondes éphémères

Créer des mondes éphémères

L’artiste visuelle Petecia Le Fawnhawk a réalisé le clip du morceau YaYaYa de Ry X. Une vidéo élégante et énigmatique, à l’image de l’univers surréaliste de cette créatrice américaine.

Pour Petecia Le Fawnhawk, artiste visuelle installée à Los Angeles, l’art est essentiel à la vie. « J’ai été créatrice de mode, styliste, graphiste, musicienne, peintre, directrice artistique et directrice créative, explique-t-elle. Aujourd’hui, je me définis comme une artiste multimédia, travaillant principalement autour de la photographie. » Fascinée par le minimalisme, elle crée des œuvres surréalistes, où panoramas sauvages et personnages énigmatiques se rencontrent.

Sa collaboration avec l’artiste Ry X (Ry Cuming) est le fruit d’une longue amitié entre les deux artistes. « Je l’ai connu il y a une quinzaine d’années, et je le considère comme un frère. Nos carrières ont évolué au même rythme, et lorsqu’il m’a proposé de devenir la directrice créative de son album et de ses clips, j’ai accepté avec plaisir », raconte-t-elle. Élégante et intrigante, la vidéo du morceau YaYaYa fait écho à l’univers particulier de Petecia Le Fawnhawk. « Nous nous sommes inspiré des images de Robert Mapplethorpe, Edward Weston, Bill Brandt et Martin Klimas, précise-t-elle. Et nous avons ensuite cherché la personne capable de capturer cet univers particulier : le photographe Dean Bradshaw, qui a parfaitement mis en image notre vision. »

Donner un souffle à l’abstrait

Également musicienne, l’artiste a dû changer sa façon de procéder pour réaliser cette vidéo. « Lorsque je compose, certaines visions me viennent à l’esprit, et me permettent d’écrire mes mélodies. Cette fois-ci, j’ai dû m’immerger dans le morceau, afin de découvrir un monde inconnu », confie la créatrice. Pour elle, passer de la photographie à la direction est un périple complexe. Si elle apprécie le perfectionnisme et la solitude du 8e art, la création d’un récit et le travail d’équipe associés aux vidéos la réjouissent. « J’aime être la seule à contrôler le résultat, mais j’adore également l’énergie d’une telle collaboration, et ce désir de créer des mondes éphémères », ajoute-t-elle.

Dans YaYaYa, Petecia Le Fawnhawk et Ry X ont construit un univers étrange, entre rêve et réalité. « Nous souhaitions présenter l’élan vital qui anime les êtres humains, précise la directrice créative. Capturer la beauté fugace du monde, et les palettes d’émotions qui forment la dynamique d’un couple. » Dans la vidéo, des instants de lâcher-prise succèdent à une tension intense. Les corps nus du musicien et de sa muse, Kayten Schmidt, se mêlent aux différents accessoires. Dans un monochrome gracieux, la peau et les objets se confondent, certains se détruisent, d’autres se font caressants. « Nous avons donné un souffle aux éléments abstraits, et transformé les êtres humains en forme », ajoute la réalisatrice. Un poème musical subtil et envoûtant.

© Petecia Le Fawnhawk / Ry X

© Petecia Le Fawnhawk / Ry X© Petecia Le Fawnhawk / Ry X

© Petecia Le Fawnhawk / Ry X© Petecia Le Fawnhawk / Ry X

© Petecia Le Fawnhawk / Ry X© Petecia Le Fawnhawk / Ry X

© Petecia Le Fawnhawk / Ry X

Captures d’écran du morceau YaYaYa © Petecia Le Fawnhawk / Ry X

YaYaYa © Ry X

Explorez
Rastchoutchas, la pop en béquille
© Rastchoutchas
Rastchoutchas, la pop en béquille
Entre les potes, les ombres et les mâchoires animales qu’une main de matrone serre, Rastchoutchas pope toujours la même et unique soirée...
16 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
100% L'EXPO : immersion magnétique dans l'art émergent
© Daria Svertilova, Maisons éphémères, 2023, ENSAD / Courtesy of 100% L'EXPO
100% L’EXPO : immersion magnétique dans l’art émergent
En accès libre et gratuit, le festival 100% L’EXPO revient pour une 6e édition au sein de la Grande Halle ainsi qu’en plein air dans le...
08 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Tarek Mawad et les mouvements des corps
© Tarek Mawad
Tarek Mawad et les mouvements des corps
À l’instar de ses muses, Tarek Mawad, photographe de mode germano-égyptien, est porté par un mouvement permanent.
05 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
Il y a 10 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine