Dans l’art du temps

25 mars 2020   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Dans l’art du temps

Sujets insolites ou tendances, faites un break avec notre curiosité de la semaine. Installée en Islande, Yiwei Li transforme les paysages sublimes du territoire en saynètes surréalistes et poétiques.

Paysages déserts et fantastiques peuplent les clichés de Yiwei Li, connue sous le nom de Stocktoon sur Instagram. Des panoramas éblouissants inspirés par l’Islande, son pays de résidence depuis sept ans. Durant ses études de design, l’artiste s’est familiarisée avec le 8e art, en capturant son environnement à l’aide d’un Smartphone. « La photographie a finalement avalé mon amour pour le design, et elle est devenue mon métier », précise-t-elle.

Transformer le quotidien en un écrin précieux, tel est l’objectif de Yiwei Li. Ses créations délicieusement minimalistes révèlent la splendeur insoupçonnée de notre monde. Colorés par des tons pastel, ses clichés se fondent dans une douce brume d’où surgissent des territoires surnaturels, inspirés par les Impressionnistes et par René Magritte.

Métamorphoser le réel

« Si mes photographies s’inspirent du réel, j’aime le transformer pour qu’il devienne surréaliste ou artistique – je vois ma pratique comme une sorte de puzzle, rempli de surprises et d’inspirations »,

confie l’auteure. Parmi ses réalisations, l’une d’elles lui évoque un tendre souvenir : une bâtisse blanche aux contours étranges, éclairée par un soleil rosé. Seules deux silhouettes habitent cet environnement fantastique : un homme et un corbeau.

« J’étais en route avec mon partenaire lorsque j’ai aperçu ce bâtiment par la vitre de la voiture. Il me plaisait tellement que je me suis arrêté pour prendre une photo. Alors que je lui demandais de jouer les modèles, un corbeau s’est posé à l’angle de la construction – c’était un moment si magique que j’ai énormément shooté », se souvient-elle. Débute alors la postproduction, destinée à métamorphoser le réel. « J’ai enlevé beaucoup de détails du fond. Je travaille toujours ainsi : je laisse la nature m’offrir un cadre et j’y construis ma propre mise en scène », ajoute-t-elle. Poétiques et enchantées, les saynètes de Yiwei Li composent une évasion bienvenue, loin du quotidien.

L’intégralité de ces projets sera présentée lors de l’exposition des Sony World Photography Awards 2020 organisée à la Somerset House, à Londres, Yiwei Li© Yiwei Li
© Yiwei Li© Yiwei Li

© Yiwei Li

© Yiwei Li© Yiwei Li
© Yiwei Li© Yiwei Li

© Yiwei Li

Explorez
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #450 : les déclinaisons du grain
© Veronique Van Hoorick / Instagram
La sélection Instagram #450 : les déclinaisons du grain
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram partagent un attrait pour les images au grain saillant. Dans des approches...
16 avril 2024   •  
30 ans après ? : à Niort, tous les futurs se déclinent
© Marine Combes
30 ans après ? : à Niort, tous les futurs se déclinent
Les Rencontres de la jeune photographie internationale célèbrent leurs 30 ans à Niort. Pour l’occasion, le festival propose aux neuf...
09 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Dyal Thak : Kin Coedel, tisserand d'un Tibet onirique
© Kin Coedel
Dyal Thak : Kin Coedel, tisserand d’un Tibet onirique
Pour réaliser Dyal Thak, Kin Coedel s’est rendu à de multiples reprises sur le plateau tibétain. Là-bas, le photographe chinois a...
09 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine